En train de devenir... Comment lâcher prise,tout en ne lâchant rien

Blog de Tâm Chân Hanh (Action Juste du Cœur)-un bouddhiste engagé plutôt du coté "extrême gauche" (la Gauche radicale , ANTI-CAPITALISTE) - pour un autre monde possible, plus juste, plus fraternel et plus humain.

31 mars 2017 : Depuis mon départ à la retraite ...

il y a 2 mois
Qu'ai je fait de mes journées?
Rien ou presque rien, à première vue (de celles et ceux qui ne me connaissant pas, me voyaient m'enfermer chez nous (...)

2 juillet 2011

Retraite Vipassana : Méditation assise (4) les pensées et l'esprit

(coucher de soleil après la dernière assise...vue de ma chambre)

(quelques tours du stupa avant d'aller nous aussi nous coucher)

Antonio: "Les pensées ne sont pas l'Esprit , elles sont comme les nuages dans le ciel" ...  la méditation c'est observer le ciel et c'est observer les nuages "

 "l'esprit a tendance à être frivole, confus, superficiel cherchant toutes les occasions de distraction ce qui est tout l'inverse de Vipassana qui est observer, noter  avec attention tout ce qui se passe;   " dira t' il dès le premier soir pour présenter la retraite. il emploiera souvent le terme de pleine conscience.

Vipassana : C'est la concentration instant après instant, c’est observer comment l'esprit bouge. (2eme soir)

(5eme soir) Vipassana , c'est  voir en dedans de l'esprit

Antonio nous répètera tous les soirs lors de ses enseignements qu'il est nécessaire de discipliner notre esprit, et que c'est l'objet même de la pratique de cette retraite.

il nous dira
(4eme soir) que notre but de pratiquant est d’éliminer les distractions

  (6eme soir) " l'esprit est confus... la discipline de la retraite permet à l'esprit d'être libre, il sait ce qu'il y a à faire, à chaque instant de la jounée quand nous entendons le gong , il ne se pose pas de questions." ...

et tous les matins avant la première assise , nous réciterons les versets du Dhammapada sur la nature de l'esprit , qui est pire qu'un éléphant fou ...  et qu'il nous faut attacher solidement (par la corde de l'attention parfaite)...

A partir du
9eme soir, son enseignement portera sur les 5 obstacles au calme mental - le désir attachement - la colère , ressentiment, malveillance  - la torpeur  - le remord l'agitation  - le doute ... et ses antidotes.

Il nous invitera à observer si nos pensées ont une forme, une couleur, une texture... d’où viennent elles (nord sud, est ouest, en bas en haut?)
vont elles  (nord sud, est ouest, en bas en haut?)

et à partir du 12eme soir, une introduction au Mahamoudra:
il parlera de la conscience de base ou conscience basique


"l'esprit est difficile à décrire: quelle couleur quelle forme ? c'est l’expérience des facteurs mentaux qui est l'esprit. On peut appeler cela aussi la connaissance ou la conscience.
l'esprit c'est la capacité à expérimenter .L'esprit est conscience

Le moment immédiatement précédent c'est la cause de l'esprit du moment. Il y a 6 consciences (5 les5 sens+ la conscience mentale)

Il ne peut y avoir 2 moments d'esprit en même temps (voir et entendre) ou voir et parler... par contre l'esprit est très rapide (64 moments dans un seul claquement de doigts)

la mémoire : ce qui vient juste de se passer l'instant d'avant ...

L'esprit est comme le ciel, les pensées comme les nuages... mais le ciel et les nuages ne sont pas deux choses différentes.

être éveillé c'est être conscient de tout
(...) "


Tout cela il le reprendra souvent au début de chaque assise pendant 5 à 10 mn (mais on ne pouvait pas le noter, car on était déjà en méditation, et donc il me fallait attendre la fin de l'assise pour le faire...si je m'en souvenais encore ) 

Résumé de toutes mes notes sur les pensées
comme bien souvent en méditation assise j'aurais eu pendant toute la retraite assez peu de pensées ou du moins ce n'était pas le flot ininterrompu de pensées décrit par certains , ces pensées étaient plutôt "ciblées" ou très souvent en rapport avec ma pratique (actuelle ou à venir) exemple nos futures soirées de méditation avec notre sangha de Montauban, comment y intégrer ce que j'aurais expérimenter ici et maintenant... ou comment relier la pratique spirituelle et mon engagement militant... une "mention" quand même à la journée du dimanche 12 juin où je me suis relié malgré moi à la journée de pleine conscience organisée par Lise et Yvette à Montauban

...   j'ai plutôt eu à faire face à la torpeur ou à un certain vide de l'esprit qui ne pensait à rien mais qui était incapable de se concentrer sur la respiration... un esprit qui s'ennuyait ???  et quand j'avais des pensées, bien souvent à la fin de l'assise j’étais incapable de m'en rappeler , comme pour le 10eme jour assise de 11 h et 14 h30 ...un esprit confus ???

Les pensées quand elles venaient,  je notais
"pensée" et les laissais passer , comme je l'avais entendu.

Je me suis très vite aperçu , que quand je les notais, ces pensées étaient déjà bien "avancées" , il y en avait plusieurs qui s’étaient déjà enchainées... et je me suis appliqué à essayer de les noter plus tôt, essayer de les noter dès qu'elles apparaissaient était "le top"


d’où viennent elles ou vont elles ...? la réponse la plus rapide a été de nulle part, mais c'est ou nulle part ? nulle part ce n'est pas le néant... qui avait il l'instant d'avant la naissance de cette pensée... pour celles là...  les conseils d'Antonio...  voir l'assise de 6 h de la journée du 12 juin

Et rares étaient les pensées qui n'avaient rien à voir avec mes pratiques...  comme celles relatives au boulot que je rejetais immédiatement dès que je les notais (je sais il ne faut pas... ) ou celle ci relative à "un ennemi" (quelqu'un que je ne pouvais pas voir)  qui a déstabilisé une bonne partie de la suite de ma méditation (9eme jour assise de 6h) ... et bien sur toutes les pensées nées pendant mes torpeurs , proches des rêves , et que je qualifiais "d'idiotes" ...
 
Cela, ces qualifications,  bien sur je ne dois pas les faire ...Qu'il est difficile pour l'esprit de sortir du jugement ... !


Suite:  une expérience de "calme mental? "

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire