En train de devenir... Comment lâcher prise,tout en ne lâchant rien

Blog de Tâm Chân Hanh (Action Juste du Cœur)-un bouddhiste engagé plutôt du coté "extrême gauche" (la Gauche radicale , ANTI-CAPITALISTE) - pour un autre monde possible, plus juste, plus fraternel et plus humain.

Depuis mon départ à la retraite ...

il y a 2 mois
Qu'ai je fait de mes journées?
Rien ou presque rien, à première vue (de celles et ceux qui ne me connaissant pas, me voyaient m'enfermer chez nous (...)

3 juillet 2011

Retraite Vipassana (1er au 14 juin 2011)

A l'Institut Vajra Yogini près de Lavaur dans le Tarn

 
"1er juin : je pars en retraite intensive Vipassna , ou pendant 2 semaines je serais toute la journée ( 4 fois par jour) en méditation assise ou marchée, dans le noble silence, seul avec mes sensations, perceptions , formations mentales ou conscience....  les seuls moments où ce noble silence pourra être rompu seront les moments de partage avec le lama ..."
Voici ce que j'écrivais sur mon mur de  facebook   2  jours avant...
 je ne croyais pas si bien penser ! Ce n'était pas 4 fois par jour, mais bien 7 méditations assises et 3 méditations marchées par jour que nous avons faites, et comme moment de partage...un seul entretien avec le Vénérable Antonio Satta 






 Méditer: c'est faire l’expérience (en Tibétain)
Vipâssana (en Pali) : la traduction Tibétaine veut dire  Observer et noter les choses* telles qu'elles sont .
(*voir ce site qui indique comment faire pour noter)
c'est ce que j'ai vécu pendant ces 2 semaines 



voici d'abord les photos de cette retraite sur facebook
http://www.facebook.com/photo.php?fbid=2016843856858&set=a.1099356800255.17372.1116698830&type=1&theater

(faites suivante pour avoir la suite)




et toutes les photos prises à l'institut Vajra Yogini depuis que nous le fréquentons
http://www.facebook.com/media/set/?set=a.1099356800255.17372.1116698830&l=5bb0457a74

Ce que j'ai observé et noté au cours de toutes ces méditations ,  a été rédigé à partir des notes prises sur mon calepin, et à peines arrangées pour sortir du style télégraphique...

dès mon retour je me suis attelé à la tache de les retranscrire ce qui m' a permis de rester dans "le bain" 

afin de ne pas alourdir ce blog, (10pages quand même) toutes ces notes ont été placées par journée  dans une "annexe" de ce blog à l'adresse suivante

J'en ai repris des extraits ici sur ces  quelques pages (10), qui seront en noir et en italique et en caractères plus petits .... et en renvoyant à la page de la journée ou cette note a été faîte...
donc par exemple :

1er jour (1er juin 2011)

arrivée vers 10 heures 30 , la retraite commence à 15 heures. je suis heureux d'y retrouver François, Violette , Michèle, Anila Charles Stéphanie... les permanents de l'Institut,  je ne sais pas encore que je ne pourrais que très peu échanger avec eux, bien que dans la présentation il ait été dit que c'etait une retraite stricte et que "Les retraitants sont tenus de participer à toutes les sessions et de respecter le silence total pendant toute la durée de la retraite. " 
http://www.institutvajrayogini.fr/vipassana.html


je m'installe dans la chambre 216 , chambre individuelle que j'avais demandée. (c'est après la fin de la retraite que j'ai réalisé avoir fait le bon choix ayant pu dormir correctement à la différence de ceux qui partageaient des chambres ou des dortoirs)

Voici le programme 

Et pour le "noble silence " tout le monde est prévenu!
Autres découvertes de cette journée pour le novice que je suis... la bibliothèque sera fermée, ainsi que la boutique ( pour qu'on ne cede pas aux "tentations du monde mondain") et surtout pas de communication avec l’extérieur , François nous demandera de mettre au coffre nos portables. 

Ai ainsi noté ce jour là sur mon calepin:

18h45:  présentation de la retraite par François et Violette qui nous font régler les écouteurs et les radios, pour ceux qui comme moi ont besoin d'une traduction ... et ils demandent de leur confier nos téléphones portables, nos ordis , nos papiers et notre argent, et si on veut demander quelque chose, le faire par petit mot épinglé sur le tableau

puis c'est le vénérable Antonio Satta qui pour son premier enseignement nous parlera de la discipline de la retraite ( le silence total pendant ces 2 semaines, pas de communication avec l’extérieur, pas d'ordi, pas de livres non plus, pas de malas et pas de mantras ou de pratique personnelle, car dit il , il nous faut discipliner l'esprit qui cherche toujours à se distraire, surtout quand il s'ennuie.

Il nous demande aussi de respecter les 5 préceptes (ne pas tuer, ne pas voler, pas d'inconduites sexuelle...) et une certaine esthétique , pas de sacs ou d'objets personnels,
signes d'attachement,  pas d'étirement ou de streching à la sortie des méditations (le faire dans nos chambres)

et il commence son premier enseignement en nous disant que le monde est déprimant, il est DUKKA, il est inintéressant et que la
discipline de la retraite nous aide à nous en détacher

La discipline et le silence sont le cœur de Vipassana

 l'esprit a tendance à être frivole, confus, superficiel cherchant toutes les occasions de distraction ce qui est tout l'inverse de Vipassana qui est observer, noter  avec attention tout ce qui se passe;  il emploiera souvent le terme de pleine conscience

La liberté
, mot qu'on met à toutes les sauces , ce n'est pas vouloir suivre tous ses désirs,  c'est au contraire ne pas suivre ses désirs ...
être libre de ne pas suivre ses désirs, se libérer de ses désirs
et il terminera par nous rappeler les 4 objets de l'attention du Sattipatanna Sutta le corps-l'esprit-les sensations-les phénomènes mentaux

Nous terminons par une courte méditation assise puis sur les dédicaces à partir d'un texte de shantidéva








Après ce premier enseignement et avant de confier mon téléphone j'essaie d'appeler Lise pour lui expliquer tout cela et qu'elle ne s’inquiète pas...mais elle est sortie rejoindre le rassemblement des indignés qui avait lieu ce soir là ... pas pu la joindre.. et ça allait un peu me tourmenter la journée suivante , jusqu’à ce que François réponde à mon petit mot fait le lendemain après midi lui demandant "l'autorisation" de l'appeler...

J'ai noté (2eme jour) :  "en sortant de la salle , sur le tableau un mot de François : il me dit qu'il a téléphoné à Lise pour lui expliquer.. elle s'en doutait et ne s’inquiète pas "Tout va bien" 

La suite de ma retraite fut beaucoup plus sereine, mais maintenant une fois de retour ... je me demande : travailler le détachement c'est bien... mais comment font ceux qui arrivent ici avec des tas de soucis familiaux ou autres et qui s’inquiètent à juste titre pour des proches... et autres et qui ont donc  besoin de rester reliés à l’extérieur ? 

A suivre ... 

2 commentaires:

  1. fais bien attention car vipassana c'est comme une secte pour baba cools!

    RépondreSupprimer
  2. détrompe toi ces retraites ou ces pratiques n'ont rien à voir avec les sectes , tu ne seras jamais menacé des feux de l'enfer si tu veux partir...

    RépondreSupprimer