En train de devenir... Comment lâcher prise,tout en ne lâchant rien

Blog de Tâm Chân Hanh (Action Juste du Cœur)-un bouddhiste engagé plutôt du coté "extrême gauche" (la Gauche radicale , ANTI-CAPITALISTE) - pour un autre monde possible, plus juste, plus fraternel et plus humain.

31 mars 2017 : Depuis mon départ à la retraite ...

il y a 2 mois
Qu'ai je fait de mes journées?
Rien ou presque rien, à première vue (de celles et ceux qui ne me connaissant pas, me voyaient m'enfermer chez nous (...)

3 janvier 2019

Il y a 10 ans, le début d'une belle étape de mon chemin qui va se terminer

 Ma prise de refuge, ce 7 novembre 2008 dans les 3 joyaux du bouddhisme et les 5 entraînements à la Pleine Conscience du Village des Prunier,

(cliquez sur l'image pour l'agrandir et mieux lire)
http://michel1955.blogspot.com/2009/01/ma-prise-des-3-refuges-et-des-5.html

marquait le début d'une très belle étape de "Camino mon chemin spirituel et militant".

étape qui a fait l'objet de très nombreuses pages sur ce blog
http://michel1955.blogspot.com/2010/05/mon-chemin-camino-passe-par-le-village.html

Il va m'en falloir bientôt en changer le nom,  qui pourrait devenir "Le Village des Pruniers, une très belle étape de Camino mon chemin spirituel et militant", car rien n'est permanent et que les causes et conditions ont été réunies, pour que je découvre l'été dernier :

La  pratique de Vipassana dans la tradition Birmane de S.N.GOENKA (voir ici) dans une retraite au cours de laquelle j'ai réalisé que c'était cette pratique ci, qu'il me fallait désormais suivre, pour pouvoir continuer à avancer sur ce chemin de transformation et de guérison.

Pratique qui devrait me permettre de laisser complètement de coté l'intellectuel et le mental, trop poussés chez moi, je le ressentais depuis plusieurs années... (voir ici)
et qui me bloquaient beaucoup.

 J'ai pu comprendre pourquoi observer mes émotions, comme la colère, l'irritation, la peur, l'anxiété, les embrasser... pour que ces formations mentales redescendent dans la conscience du tréfonds, n'était  pour moi pas suffisant ...

et qu'il me fallait observer les sensations physiques liées à ces émotions, et surtout le faire sans réagir en restant dans l'équanimité .

Merci S.N.GOENKA et merci VIPASSANA.
Mais, il nous est demandé pour pouvoir approfondir cette pratique, de nous y consacrer exclusivement et de renoncer à toutes les autres,



j'ai donc commencé à m'y préparer, en me retirant peu à peu de tous mes engagements vis à vis du Village et de la sangha ... 

ma prochaine étape étant le cours de Satipatthana Sutta de 9 jours, après 2 nouvelles retraites de 10 jours,


Mais je garderais pour toujours toute ma gratitude envers Thay et le Village des Pruniers qui m'ont beaucoup apporté, et dont les enseignements continueront sûrement à m'aider,  j'y reviendrais dans un prochain article...






31 décembre 2018

Gilets jaunes... une éducation citoyenne à faire, pour parfaire l'éveil collectif



J'en avais marre d'entendre et de lire chez nombre de Gilets Jaunes toutes sortes d’inepties xénophobes à propos des migrants et des immigrés (même, si souvent je déplore la manière de se comporter chez nous de certains...) inepties véhiculées par l’extrême droite ...

et amplifiés avec le Pacte de Marrakech des 10-11 décembre 2018 
 http://www.un.org/fr/conf/migration/ 
Alors qu'aucun pays n'y perdrait sa souveraineté (voir article 7 du document officiel)




 donc j'ai voulu pour les actes 5 et suivants, m'investir dans une action "d'éducation citoyenne", en publiant sur divers groupes de Gilets jaunes, ces images ... 

 


Engagement (avec d'autres qui pensent comme moi) qui semble porter ses fruits, avec ce qui est mis sur cette charte (voir articles 23 et24)

23 décembre 2018

Noël des anarchistes

Je ne partage pas tout ce qui est dit dans ce texte que je viens de découvrir en ce Noël 2016 et en particulier cette aversion des prêtres ... (il y en a beaucoup de très bien et très engagés , partout dans le monde, à commencer par notre Pape François)

mais je suis  d'accord sur le fond, sur ce que fut le Christ et sur le

"Et comprenons que tous les Pouvoirs, qu’ils soient religieux, civils ou militaires, ont pour fin la destruction de l’Homme. Les maîtres n’ont d’autre ambition que d’augmenter le nombre de leurs esclaves. Leur ennemi, c’est l’homme libre, et quand ils ne peuvent ni le dompter pour en faire un esclave, ni le corrompre en lui faisant sa place parmi les maîtres, ils n’ont d’autre ressource que la crucifixion. Ainsi périt Jésus, sans haine et sans orgueil, conscient de l’inconscience de ses persécuteurs. Non point en héros et par soif du martyre, mais humainement et par impossibilité de vivre dans un monde où triomphe la force et où il n’y a pourtant de salut que par le refus de forcer. L’homme libre, comme le Christ, doit mépriser les puissances, et mourir humblement."

Noël des anarchistes

vendredi 13 février 2009
par  Pascal (Georges)

Il importe peu que l’histoire du Christ soit réelle ou légendaire ; la vérité historique, ici, nous est indifférente. Puisqu’en ces jours de Noël tant d’hommes vont célébrer la naissance du Christ, il est bon que les hommes libres — c’est ainsi que j’appelle les anarchistes — se souviennent que la figure du Christ, pour eux, n’est pas sans signification.

Et d’abord rappelons-nous que Joseph était un pauvre charpentier et que Jésus est né dans une étable. Grande leçon déjà, car c’est assez dire que la richesse ne mérite aucun respect, et que les prêtres, à l’Église, ne devraient pas réserver les meilleurs bancs aux riches. Au contraire, c’est la pauvreté qui mérite respect, honneur, adoration.

Non point pitié, mais respect. Car il faut ordinairement plus de courage pour rester pauvre que pour s’enrichir. En nos temps surtout, la richesse est facile, pourvu qu’on ne soit pas difficile sur les moyens.
 Non point pitié pour le pauvre, mais honneur au pauvre, parce qu’il est courageux. Non point pitié mais adoration, car c’est dans les pauvres que l’on peut espérer ; comment faire confiance à ceux qui ont préféré la richesse ? Si l’humanité peut recevoir quelque bien, c’est des pauvres qu’elle le recevra, de ceux qui vivent pour autre chose que pour devenir riches. L’homme libre, comme le Christ, doit savoir mépriser les richesses, et vivre pauvrement.

Rappelons-nous aussi quelle fut la vie du Christ. Il fut celui qui ne fit de mal à personne et qui fit beaucoup de bien. Il fut celui qui ne méprisait personne et, en tout homme, cherchait à reconnaître son semblable. Les prêtres disent que nous sommes frères en Christ, mais ils ne comprennent pas ce qu’ils disent ou du moins ils font comme s’ils ne le comprenaient pas. Car cela ne signifie nullement que l’on doive faire quelque différence entre les hommes selon la couleur de leur peau, selon le pays où ils sont nés, selon leur situation sociale, selon leurs opinions et croyances. Mais au contraire dire que les hommes sont frères en Christ, c’est dire que tous les hommes sont frères parce qu’ils sont hommes ; c’est dire que sur l’Égalité se fonde la Justice, et que la suprême vertu est la Fraternité, que les prêtres appellent du nom méprisant de charité. C’est dire que toute guerre est fratricide et que rien ne peut justifier le massacre des Innocents. Mais il ne suffit pas de le dire. L’homme libre, comme le Christ, doit savoir refuser la violence, et vivre justement.

Enfin, rappelons-nous comment le Christ est mort, par quelle alliance de prêtres, de soldats et d’administrateurs il fut mis à la croix. Et comprenons que tous les Pouvoirs, qu’ils soient religieux, civils ou militaires, ont pour fin la destruction de l’Homme. Les maîtres n’ont d’autre ambition que d’augmenter le nombre de leurs esclaves. Leur ennemi, c’est l’homme libre, et quand ils ne peuvent ni le dompter pour en faire un esclave, ni le corrompre en lui faisant sa place parmi les maîtres, ils n’ont d’autre ressource que la crucifixion. Ainsi périt Jésus, sans haine et sans orgueil, conscient de l’inconscience de ses persécuteurs. Non point en héros et par soif du martyre, mais humainement et par impossibilité de vivre dans un monde où triomphe la force et où il n’y a pourtant de salut que par le refus de forcer. L’homme libre, comme le Christ, doit mépriser les puissances, et mourir humblement.
Il ne faut pas laisser aux prêtres, le soin de célébrer Noël ; le Christ ne leur appartient pas ; Noël est la fête des Hommes Libres.
Georges Pascal

 https://www.la-presse-anarchiste.net/spip.php?article2002

14 décembre 2018

Karma, mort et renaissance (6)

Suite à ces 5 premiers articles : 



Je reprends mes réflexions et recherches sur ce thème qui m'est cher... (il me pose toujours problème)
 
ceci grâce à ce dernier livre de Thay  “L’ART DE VIVRE” où il revient sur ce thème qu'il avait déjà évoqué lors de la retraite d’hiver 2012 - 2013 ... (voir ici)

ainsi que dans cet article datant de 1994 :

En voici quelques extraits essentiels :

La réincarnation existe -t’-elle ?


voir ses développements dans ce même article,
 

Le karma, une rétribution?



Il y a deux sortes de bouddhisme : le bouddhisme populaire et le bouddhisme profond

 Le karma comme rétribution, c'est une sorte de “moyen habile”

largement inspirée de la culture de l’inde de l’époque, 

mais ce n’est pas un enseignement bouddhiste !

 Merci Thay, et merci à la communauté du Village pour ce magnifique livre et approfondissement des enseignements du Bouddha.

il me conforte dans la compréhension que j'avais des enseignements de cette retraite d'hiver  (voir ici, tout à la fin de l'article) 

Conforté aussi par
 Alexandra David Néel dans son livre: le bouddhisme du Bouddha (voir ici)
que je suis aussi en train de lire


Bouddhisme populaire encore :
Et en conclusion: la rétribution  ne peut exister que sous forme collective 

conclusion semblable à la mienne dans cet article déjà cité (voir ici) 


Quant à mes interrogations "pourquoi naissons nous riches ou misérables..." et c'est cela qui me pose toujours probleme... j'aurais découvert lors de ma retraite Vipassana de cet été que notre dernière pensée de cette vie, conditionne la première de la vie suivante ... mais ce n'est valable que pour expliquer des tendances colériques,optimistes  ou dépressives par exemple, mais pas la richesse ou la pauvreté matérielle...

Par contre Sœur Chan Khong, pense (voir ici dans son enseignement de la dernière retraite francophone) que l'on peut choisir sa famille de naissance ... je n'ai jamais entendu cela, jusqu'à ce jour, sauf chez les Tibétains en ce qui concerne "les Tulkus" (réincarnation de grands moines comme le Dalai Lama).

Et je constate aussi que ce "Bouddhisme Populaire" est présent dans la tradition Vipassana, car je viens de lire ici dans ce livre de S.N.GOENKA en hommage à son maître Sayagyi U Ba Khin que ce denier avait donné un enseignement sur les 6 mondes... (14/10/1951)



encore une fois... à suivre

tous mes articles sur ce sujet :



 




11 décembre 2018

Gilets Jaunes, enfin la convergence des luttes

c'était l'acte 4,

ce samedi 8 décembre


 manif à laquelle j'ai participé avec joie car il y avait convergence certaine !


et le lendemain..


https://youtu.be/J18zukKyDZshttps://youtu.be/J18zukKyDZs

 cette vidéo qui interpelle et fait réfléchir... manipulation du mouvement?
(vidéo à regarder jusqu'au bout, même si elle semble relever de la théorie du complot" mais il y a beaucoup de vrai là dedans )

Et surtout à la fin cet appel à l'action non violente et responsable dont j'ai toujours été partisan ... !



appel que j'ai bien sur relayé sur les groupes et réseaux
et le lendemain :


puis, post vu sur ce même groupe


qui m'a inspiré pour faire le mien :