En train de devenir... Comment lâcher prise,tout en ne lâchant rien

Blog de Tâm Chân Hanh (Action Juste du Cœur)-un bouddhiste engagé plutôt du coté "extrême gauche" (la Gauche radicale , ANTI-CAPITALISTE) - pour un autre monde possible, plus juste, plus fraternel et plus humain.

Depuis mon départ à la retraite ...

il y a 2 mois
Qu'ai je fait de mes journées?
Rien ou presque rien, à première vue (de celles et ceux qui ne me connaissant pas, me voyaient m'enfermer chez nous (...)

25 mars 2013

Mars 2013... Nouveau départ ou tournant ? « comment lâcher prise, tout en ne lâchant rien »

Mars 2013... Nouveau départ ou tournant ? (le 15 mars c'était mon 58eme anniversaire)

Nouveau départ ou tournant pour ce blog et ma propre recherche spirituelle ... 


De plus en plus,   au fur et à mesure que j'avance sur ce chemin... CAMINO... je réalise qu'il faudra qu’un jour j’en change une partie de l’intitulé....
  » méditer, militer et agir pour un autre monde possible  » est en train de devenir dans mes recherches au fond de moi même
 « comment lâcher prise, tout en ne lâchant rien » 

 ou  comment être heureux, ici et maintenant, alors qu’il y a tant de souffrances autour de moi et sur lesquelles je ne peux rien faire…
  -souffrances crées par ce capitalisme mortifère, lui même issu de l'avidité humaine, l'un des 3 poisons de base qui voilent notre esprit... (pour moi le premier)

Oui comment concilier

 ON LÂCHE RIEN

Chant que j'aime chanter à la fin de chaque manifestation auxquelles je participe... 
 
et


 LÂCHER PRISE
enseigné par le Bouddha et que symbolise cette superbe chanson des Beatles et que j'aime depuis mon adolescence...


  OUI de plus en plus je me rends compte, je suis en plein dans la dualité !  et je n'arrive pas à m'en sortir

De plus en plus je réalise la contradiction qu'il y a en moi entre mon âme militante et ce chemin spirituel que j'ai choisi, contradiction, opposition même...

 Je le réalise  vraiment depuis l'étude en atelier d'approfondissement de notre sangha, de ce 7eme entraînement de l'inter-être :

Septième Entraînement : S'établir heureux dans le moment présent

Conscients que la vie n’est accessible que dans le moment présent, nous nous engageons à nous entraîner à vivre pleinement chaque instant de notre vie quotidienne. Nous essaierons de ne pas nous perdre dans la dispersion, de ne pas nous laisser emporter par les regrets du passé, les soucis du futur ou l’avidité, la colère et la jalousie du présent. Nous pratiquerons la respiration consciente pour être attentifs à ce qui se passe dans l’ici et le maintenant. Nous sommes déterminés à apprendre l’art de vivre en pleine conscience en touchant les éléments merveilleux, rafraîchissants et porteurs de guérison qui sont en nous et autour de nous, quelle que soit la situation. Ainsi, nous pourrons cultiver les semences de joie, de paix, d’amour et de compréhension en nous-mêmes, afin de faciliter le travail de transformation et de guérison dans notre conscience profonde. Nous sommes conscients que le vrai bonheur dépend principalement de notre attitude mentale et non des conditions extérieures. Nous pouvons vivre heureux dans le moment présent simplement en reconnaissant que nos conditions de bonheur sont déjà plus que suffisantes. 



conscients que le vrai bonheur dépend principalement de mon attitude mentale et non des conditions extérieures ? non je n'y arrive pas 

vivre heureux dans le moment présent simplement en reconnaissant que nos conditions de bonheur sont déjà plus que suffisantes ? non plus 


-Intégrer le fait que je suis moi même ce système (capitaliste) que je hais, et pour lequel je n'arrive pas depuis 3 ans à changer mes perceptions (erronées) ...  NON !
-Renoncer à militer , à intervenir sur les groupes et forums, pour y semer mes petites graines , parce que en le faisant, je me nourris de nourritures toxiques... Ce n'est pas possible  ...

c'est contraire à moi même , à mon être intérieur, au révolté que j'ai toujours été (Mai 68 et Woodstock sont au (très)fond de moi même).

Je ne suis pas prêt à recevoir ces 14 entrainements ... les conditions ne sont pas réunies, et surtout je n'ai pas envie de les réunir !

Mais ce n'est pas pour autant que je veuille abandonner ce chemin, ou les ateliers d'approfondissement, dans lesquels je me sens si bien.



Me changer moi même, afin de changer le monde... OUI , mais me changer moi même, n'est-ce pas un peu en opposition avec ce "be yourself" (sois toi même, ou accepte toi, toi même) que j'entends très souvent de la part de frères ou sœurs du village?  

Toujours la dualité .... qui me poursuit (sourire) 

En tout cas tout doucement
Camino mon chemin spirituel et militant est en train de devenir 

 « comment lâcher prise, tout en ne lâchant rien »
et pour cela comment  
 



1 commentaire:

  1. Je ne sais pas pour le Sangha de Thay, mais quand on prend les préceptes, il me semble que c'est pour dire : "voilà ma vie, voilà ma voie"
    Bien sûr on ne les respecte jamais, entièrement, tout le temps, tous (dans le zen il y en a 10 principaux sur lesquels nous nous engageons)
    Nous reprenons les préceptes tous les mois, pour les "infuser" en nous et voir comment ils diffusent sur notre vie entière
    On peut voir notre pratique d'une manière dualiste (je ne respecte pas) mais c'est encore rester dans le même mode de fonctionnement "mondain".
    On peut faire que le Dharma soit notre VoIE et en même temps accepter de n'être que des humains.
    Je me méfie des surhumains (ceux qui sont les rois de la méditation, des engagements, les parfaits, les éveillés de haut vol) car je connais la faiblesse humaine (celle qui fait sa richesse et sa tendresse aussi) etje préfère l'humanité présente (en chacun et ici et maintenant) à un idéalisme dogmatique et inatteignable
    Voilà ma façon de vivre cet engagement, qui comme toi, n'est pas prêt d'être idéalement respecté

    chaleureusement

    Frédéric

    (ah et avec bcp de retard : bon anniversaire ;o) )

    RépondreSupprimer