En train de devenir... Comment lâcher prise,tout en ne lâchant rien

Blog de Tâm Chân Hanh (Action Juste du Cœur)-un bouddhiste engagé plutôt du coté "extrême gauche" (la Gauche radicale , ANTI-CAPITALISTE) - pour un autre monde possible, plus juste, plus fraternel et plus humain.

Depuis mon départ à la retraite ...

il y a 2 mois
Qu'ai je fait de mes journées?
Rien ou presque rien, à première vue (de celles et ceux qui ne me connaissant pas, me voyaient m'enfermer chez nous (...)

15 mars 2013

Mohammed Merah... à Montauban un an déjà

À propos des crimes commis par Mohamed Merah il y a un an déjà... 

15 mars 2012 : Mohamed Merah frappe à Montauban

LaDépêche.fr ‎- il y a 4 heures
Le jeudi 15 mars 2012, à Montauban, un homme casqué abat trois parachutistes.

puis quelques jours après à Toulouse... 

Face au déchainement médiatique de nos "Nouveaux Chiens de Garde" qui l'ont présenté comme un fou sanguinaire au service du terrorisme musulman... et qui continuent à le faire...

 


  
Ce magnifique article sur le site du Centre de Ressources de la Non Violence 

  NOUS AUTRES MEURTRIERS

par Jean-Marie Muller *



http://www.non-violence-mp.org/a-propos-des-crimes-commis-par-mohamed-merah/


  
   
...des extraits mais il nous faut vraiment lire tout l'article :

"Ces  meurtres  d’innocents  commis  froidement  par  Mohamed  Merah  ont  soulevé  en  France  et partout  dans  le  monde  un  immense  mouvement  d’émotion  et  d’indignation.  Comment  ne  pas ressentir  une  réelle souffrance face à une telle tragédie ? Oui, ces meurtres sont in-dignes, ig-nobles, in-acceptables, in-tolérables, in-justifiables. Au sens strict de l’expression, ces meurtres sont des crimes contre l’humanité."

 (...)
"Chacun  d’entre  nous  pourrait  être  tenté  de  croire  faire  preuve  d’humanité  en  multipliant  les accusations et les condamnations en voulant dénier toute humanité à Mohamed Merah. Si nous n’y  prenions  garde,  chacun  de  nous  pourrait  se  donner  bonne  conscience  en  voulant  exclure, retrancher cet homme de notre commune humanité. Chacun pourrait  croire qu’il attesterait de son  innocence  en  accablant  le  coupable  et  en  l’enfermant  dans  cette  condamnation.  Mais,  en réalité, chacun ne ferait preuve que de son ignorance."

 (...)
"Faut-il  refuser  d’entendre  et  d’écouter  Mohamed  Merah  lorsqu’il  nous  dit  qu’il  a  exécuté  ses victimes pour protester contre la guerre en Afghanistan et pour venger les enfants palestiniens tués  à  Gaza ?  Cependant  l’entendre  et  l’écouter,  ne  serait-ce  pas  commencer  à  l’excuser ?  Or cela  nous  ne  le  pouvons  d’aucune  manière :  ces  meurtres  doivent  demeurer  sans  excuse d’aucune  sorte.  Car  il  faut  le  dire  et  le  redire,  jamais  le  meurtre  d’enfants  innocents  ne  peut excuser  le  meurtre  d’autres  enfants  innocents.  Faut-il  pour  autant  refuser  de  tenter  de comprendre ce qui a conduit cet enfant de nos cités, mais qui est davantage l’enfant des prisons de  la  République  que  de  ses  écoles,  à  devenir  le  meurtrier  de soldats qui auraient pu être nos fils,  nos  frères  ou  nos  amis,  le  meurtrier  d’enfants qui  auraient  pu  être  nos  enfants ? N’est-ce pas aussi un devoir d’humanité que de vouloir comprendre ?"

 (...)
"S’agissant  de  la  guerre  en  Afghanistan,  tous  les  observateurs  avertis  reconnaissent « l’enlisement »,  « l’embourbement »  de  l’action  militaire  de  la  coalition  occidentale.  Le  26 août 2008, l’enquête de la Mission d’assistance des Nations Unies en Afghanistan (MANUA) a affirmé  avoir  « trouvé  des  preuves  convaincantes,  fondées  sur  le  témoignage  de    témoins visuels,  et  d’autres,  que  90  civils  ont  été  tués,  dont  60  enfants. »  Le  11  mars  2012,  un  soldat américain  tue  16  civils  dont  neuf  enfants  dans  deux  villages  de  la  province  de  Kandahar.  Le président  Hamid  Karzaï  a  déclaré  au  sujet  de  ce  massacre :  « C’est  un  assassinat,  le  meurtre intentionnel de civils innocents. »

Il est urgent de se demander si la violence aveugle des bombardements et des tirs meurtriers de la coalition occidentale est de nature à faire prévaloir les valeurs universelles de la civilisation sur les forces de la barbarie. Quel message l’Occident fait-il parvenir au peuple des humiliés en lançant ses bombes et en tirant ses balles tueuses d’enfants sur les maisons afghanes ?

L’élément  religieux  a  souvent  été  mis  en  avant  dans  le  dossier  de  Mohamed  Merah.  Il  est  en effet  établi  que  celui-ci  se  référait  à  un  islamisme  radical.  Dès  lors,  sa  croyance religieuse ne peut pas ne pas être prise en compte dans l’effort de compréhension de son geste. Sans aucun doute, la première précaution doit être d’éviter tout amalgame qui conduirait à stigmatiser nos concitoyens de confession musulmane en les suspectant tous de justifier la violence terroriste. Nombre de musulmans ont une vision pacifiée de l’islam. De même, il nous faut redoubler de vigilance pour éradiquer l’antisémitisme dont les racines sont toujours vivantes au sein de notre société."

 (...)
 " Oui, les meurtres de Mohamed Merah sont des crimes contre notre commune humanité…
Qui pourrait penser les justifier ?
Non, Mohamed Merah n’est pas un « monstre » qu’il faut  retrancher de notre humanité…
Oui, les meurtres des enfants palestiniens et afghans sont aussi des meurtres in-justifiables…
Oui, la mort de Mohamed Merah est aussi un drame…
Oui, nous sommes tous responsables…
Et nous sommes tous coupables…
Nous sommes tous meurtriers…
Et  Mohamed  Merah,  en  dépit  de  toutes  ses  errances,  est  lui-même  une  victime  de  ce  monde meurtrier…
Quand tout est dit, et quoi qu’on en dise encore, il est permis de penser que nous avons envers lui un devoir d’humanité qui nous conduit à exprimer à son égard un geste de compassion…
Chacun de nous est sommé d’assumer sa part de responsabilité pour inscrire dans l’histoire les principes philosophiques et les actions politiques, les uns et les autres respectueux de la dignité humaine,  qui  permettront  de  faire  face  aux  injustices  et  aux  violences  qui  meurtrissent  les hommes dans notre société et partout dans le monde…
Pour maintenir  l’espérance vivante dans le cœur de nos enfants…
"
*  Philosophe et écrivain, membre du Mouvement pour une Alternative Non-violente ( MAN : www.nonviolence.fr ).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire