En train de devenir... Comment lâcher prise,tout en ne lâchant rien

Blog de Tâm Chân Hanh (Action Juste du Cœur)-un bouddhiste engagé plutôt du coté "extrême gauche" (la Gauche radicale , ANTI-CAPITALISTE) - pour un autre monde possible, plus juste, plus fraternel et plus humain.

31 mars 2017 : Depuis mon départ à la retraite ...

il y a 2 mois
Qu'ai je fait de mes journées?
Rien ou presque rien, à première vue (de celles et ceux qui ne me connaissant pas, me voyaient m'enfermer chez nous (...)

26 septembre 2011

Ma première Sesshin de Zazen ,

23 au 25 septembre 2011 à l'Arche de Lanzo Del Vasto La Fleyssiere 
Et mon premier contact aussi, avec ce "temple" de la non-violence et de la décroissance 


Je pratique Zazen depuis 4 ans (septembre 2007) , mais si j'ai voulu faire une sesshin, c'était d'abord pour retrouver les impressions que j'avais ressenties à la retraite Vipassana du mois de juin, et tout particulièrement en méditation assise,  cette expérience de pseudo calme mental...

Nous y sommes allés à 3, Françoise, Laurent et moi du dojo de Montauban où nous pratiquons Zazen de manière hebdomadaire
Nous devons arriver pour le Zazen du soir à 20 heures , mais par suite de travaux sur la rocade d'Albi, puis nous étant perdu dans les derniers kilomètres, c'est au moment du Kin-Hin (méditation marchée) à la moitié de la séance que nous nous sommes joint à la sangha...
ce retard nous permettra Laurent et moi de dormir, un peu plus au calme,  dans le dojo, et non dans le dortoir hommes bien surchargé... 


Kin Hin  puis 2eme partie de la méditation assise, dans la galerie (derrière le dojo), mais face à ce magnifique autel ou sont posées les KESA (robes de cérémonies de celles et ceux qui ont été ordonnées) 

 Nous devons être plus de 60 dans ce dojo et tout de suite je ressens de grandes énergies encore amplifiées au moment du chant final (les 4 vœux du bodhisattva)  
 "Aussi innombrables que soient les êtres vivants, je fais vœu de les sauver
tous,
     SHOU-JOO MOU-HEN SEI-GAN-DOO

        Aussi insatiables que soient les désirs,
        je fais vœu de les éteindre tous,
     BON-NO MOU-JIN SEI-GAN DAN


        Aussi profonds que soient les enseignements du Dharma, je fais voeu
de les étudier tous,
     HO MON MOU-RYOO SEI-GAN GAKU


        La Voie du Bouddha est sans fin, je fais vœu de la suivre."
     BOUTSOU DOO MOU-JOO SEI-GAN JOO
"

(les 4 vœux du bodhisattva explications par Roland Rech)
et dès le lendemain samedi,  par le tambour rythmant en plus du Mokugyo "instrument en bois" le MAKA HANNYA HARAMITTA SHINGYO  

Les horaires de chaque journée : 
6h20 :  lever au son de la cloche (il fait nuit pour la toilette vaut mieux attendre après le premier zazen) on range sa literie et ses affaires dans le dortoir derrière le dojo, le temps une boisson, à la salle à manger (je m'aperçois que c'est du tamari -soja salé...) 
7 heures début du 1er zazen : 2 fois 40 mn coupé de 10mn de Kin hin
ils ont trois à donner le Kyosaku (bâton d'éveil) 
en 2eme partie, kusen (enseignement) donné par Roland Rech  pendant que nous conservons la posture.
(enseignements de 2 jours: pas de dualité entre les sesshins et la vie courante, pas de dualité entre le chemin qui mène à l'éveil et l'éveil lui même... Zazen c'est l'éveil...)
en plus du Maka Hannya Haramita Shingyo d'autres chants que je vais découvrir tout au long de ces jours ... 
 http://www.zen-azi.org/node/13
OU ICI 
9 heures petit déjeuner , nouvelle découverte des rituels qui marquent tous les repas, le premier repas c'est le rituel de la GUENMAI :
chacun a amené son bol enveloppé dans plusieurs serviettes et une cuillère , moi on m'en prêtera un ..

1er chant: le bol est "déballé" en pleine conscience, les serviettes soigneusement dépliées et repliées
2eme chant  le petit déjeuner est servi 
3eme chant chacun porte son bol au niveau du visage 


( je découvre que cela s'appelle les 5 contemplations...  très semblable à celles du village des Pruniers)

le petit déjeuner LA GUENMAÏ consiste  en du riz bouilli avec du gomasio et du tamari  (on pourra avoir du café ou du thé après le petit déjeuner sur la terrasse)
A la fin du repas on verse une tisane chaude dans le bol, pour le nettoyer (avec la cuillère, on en boit un peu puis on jette le reste dans un saladier, c'est une offrande aux esprits affamés )
chacun nettoie son bol avec une des serviettes réservées pour cela, et le ré-enveloppe ...
4eme chant 
5eme chant 
A part les chants tous les repas se font dans le silence jusqu'à la fin ..  
d'autres explications et traductions ici :
  ou ici

Ensuite les différentes taches des samu (travail méditatif) sont répartis puis on va poser son bol à l'endroit de la vaisselle

ayant voulu faire ma toilette je suis arrivé au samu que j'avais choisi (la vaisselle dans la salle à manger)en retard, à la fin...



ensuite on peut prendre le café sur la terrasse faire sa toilette ou découvrir les lieux ( voir les photos)


et c'est à ce moment que je vais faire connaissance avec Georges Guérin auteur d'un livre zen d'éco-spiritualité "Et les autres",  bouddhiste engagé qui  comme moi veut rapprocher le bouddhisme, et l'action militante ...


son livre "Et les autres" préfacé par Roland Rech en est le moyen ...

11 h- 12 h 30 zazen
13 heures repas
(mêmes rituels)
-14h Sumo je me remets à la vaisselle de la salle à manger
14 h 30 sieste
16 heures 30 Zazen , j'ai un mal de tête pendant la première partie, que le kyosaku fera partir ...
2eme partie, Mondo ( questions réponses)


18 heures repas du soir
20 heures Zazen, qui se finira par une cérémonie pour ceux qui sont gravement malades
 -3 répetitions du Hannya Shingyo  avec le tambour et tout, et des cris chamaniques destinés à purifier les "mauvais esprits"....impressionnant !


Le soir avec la tisane ...petit vin rouge bio du pays d'Ales  ...Vraiment ZEN  !!!


22h 30  dodo au dojo


le lendemain dimanche 

Zazen  7 heures et 11 heures
mon samu éplucher les légumes


préparatifs de la fin de la sesshin (rangements) 



13 h 15 apero avec petit vin blanc de pays (bio)
après Zazen c'est Zen !!!


(Roland Rech)





après un repas , sans le noble silence ( j'ai fait la connaissance du potier de l'Arche et ai pu découvrir comment cette communauté vivait... ) séparation pour rentrer chacun chez nous... mais la vie courante c'est également Sesshin... Kusen (enseignement du matin même)
3 heures de route pour nous,  et à l'arrivée à Montauban ... :




Cadeau de Laurent... pour ma première sesshin.... lui aussi avait eu un bol lors de sa première sesshin... au même endroit à l'Arche de Lanza del Vasto , et il a voulu poursuivre la tradition ...


(il fut à l'honneur pour une de mes méditations du lendemain chez nous, le 2eme zazen à 16 h ... j'en ai fait 3 avec celui du dojo ce jour là )

maintenant il va me falloir apprendre à l'envelopper ... avec les serviettes de table... pas une mince affaire !

4 commentaires:

  1. A propos de cette impression de pseudo calme mental,

    en fait j'aurais découvert tellement d'autres impressions pendant ce week end que cela est passé au second plan.

    au cours des 6 séances et demi de zazen, j'ai du la re-expérimenter 2 ou 3 fois ...

    RépondreSupprimer
  2. et encore plusieurs fois lors de mes méditations faites après le week end... (j'avais pris le lundi suivant, et ai médité chez moi 2 fois en zazen + le zazen du lundi soir) surtout en 2eme partie après le kin hin ...

    et une fois un matin vers 6 h 30 , (je suis allé mediter car je n'arrivais plus à me rendormir)

    RépondreSupprimer
  3. quelques enseignements audio , kusen pendant la 2eme partie de zazen http://zen-nice.org/gyobutsuji/zen-meditation-assise-nice/gyobutsu-ji/

    RépondreSupprimer
  4. photos de la sesshin des Pyrénées (nov 2011) et de la sesshin de Moissac nov 2012 sur facebook

    ce week end 8-9-10 février 2013, (3 jours complets cette fois ci, 10 zazen au total... ) 4eme sesshin au Carmel de Moissac avec Raphaël Doko Triet
    http://www.zen-azi.org/node/192
    http://www.seikyuji.org/RDTriet_fr.html
    où j'ai continué à découvrir cette pratique

    RépondreSupprimer