En train de devenir... Comment lâcher prise,tout en ne lâchant rien

Blog de Tâm Chân Hanh (Action Juste du Cœur)-un bouddhiste engagé plutôt du coté "extrême gauche" (la Gauche radicale , ANTI-CAPITALISTE) - pour un autre monde possible, plus juste, plus fraternel et plus humain.

31 mars 2017 : Depuis mon départ à la retraite ...

il y a 2 mois
Qu'ai je fait de mes journées?
Rien ou presque rien, à première vue (de celles et ceux qui ne me connaissant pas, me voyaient m'enfermer chez nous (...)

20 juillet 2009

introduction à la pratique du Zen : Taisen Deshimaru

j'aime beaucoup la présentation de ce livre, "La pratique du Zen" qui, me parle tellement

ZAZEN simplement s'assoir, en méditation pour se ressourcer face à ce monde de brutes, à ce monde empoisonné, , qui nous oppresse qui nous emrisonne... ... simplement s'assoir pour retrouver notre nature de Bouddha

"Quelle est notre vie ?

Nous n'avons plus le temps de vivre. La machine nous emprisonne plus qu'elle nous libère. Ni les famines ni les guerres d'extermination n'ont disparu de la surface du globe. Nous combattons l'inquiétude de notre condition à coups de tranquillisants et de télévision anesthé-siante. Le confort de notre niche environnementale débilite nos corps, tandis que le stress urbain surexcite nos nerfs. Le progrès tient lieu de religion, et l'argent de sacrement. Le souci nous ronge et l'angoisse nous lamine. La nuit nous dormons mal. Le jour nous sommes mal éveillés. Nous pensons à des riens. Nous pensons trop. Nous n'arrêtons pas de penser... Nous n'avons même plus le temps de souffler. D'ailleurs, l'air que nous respirons commence à être toxique, l'eau que nous buvons, polluée, la terre que nous habitons, surpeuplée et saccagée. Nous acquérons le sentiment de la survie dans l'instant sous la menace conjuguée de l'étouffe-ment des formes de vie sur la planète et de l'autodestruction atomique. Et voici que l'énergie vient à nous manquer, non seulement celle, bien visible, qui provient du bois, du charbon, du pétrole, mais aussi une forme plus subtile d'énergie : le ressort pour faire face à la situation. Et quelle situation ! Un douloureux voyage entre la naissance et la mort, un éclair de conscience, fulguration brève, comme l'étincelle jaillie du silex, ou l'astre surgi de la nuit... Pourquoi sommes-nous sur cette terre ?


Nous avons perdu nos origines. Nous ne nous connaissons pîus. Nous sommes une espèce qui dépérit parce qu'elle n'a pas son plein de lumière, d'énergie, de silence, de vide... Comment devenir vraiment vivants ?

Il y a vingt-cinq siècles, en Inde, non loin du Gange, un homme médite, assis sous un figuier. Cela fait six semaines qu'il est assis de la sorte, en méditation. Son corps ne bouge pas et, s'il n'y avait son souffle, profond et puissant, on le dirait mort. Complètement immobile, tranquille comme une montagne. Il ne refuse ni la nourriture, ni le sommeil, ni la délicate attention d'une femme à ses côtés. Simplement il a décidé de ne pas bouger de sous son arbre tant qu'il n'aura pas résolu le problème de la naissance et de la mort. Une nuit, peu avant l'aube, alors que Vénus brille dans le ciel, il découvre l'ultime secret. " A la dernière veille de la nuit j'ai atteint l'ultime science... Les ténèbres furent chassées et la lumière apparut. " II est devenu Bouddha, ce qui en sanscrit signifie l'éveillé. Il a découvert un diamant. Va-t-il le garder? Il a trouvé la clé. Doit-il la donner? Un instant, il hésite. Puis il décide de consacrer toute son existence terrestre à la transmission du secret. Ce secret, le voici : Commencer par s'asseoir. Dans la posture du Bouddha. Concentré sur la tenue du corps et la respiration. La voie est d'une simplicité confondante. Seulement s'asseoir. Sans affaires, sans pensées. Vide. En posture d'éveil..."


http://michel1955.blogspot.com/2009/03/meditation-zazen.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire