En train de devenir... Comment lâcher prise,tout en ne lâchant rien

Blog de Tâm Chân Hanh (Action Juste du Cœur)-un bouddhiste engagé plutôt du coté "extrême gauche" (la Gauche radicale , ANTI-CAPITALISTE) - pour un autre monde possible, plus juste, plus fraternel et plus humain.

31 mars 2017 : Depuis mon départ à la retraite ...

il y a 2 mois
Qu'ai je fait de mes journées?
Rien ou presque rien, à première vue (de celles et ceux qui ne me connaissant pas, me voyaient m'enfermer chez nous (...)

7 juin 2014

Le Karma (suite et pas fin) enseignement des 13 et 15 mai 2014

A Montauban par Lama Tcheudreun de Dhagpo Kagyu Ling

Un enseignement certes dans la lignée Tibétaine axée sur les vies antérieures, mais qui aura pu me permettre de trouver quelques liens assez forts avec ceux de Thay ( le maître Zen Thich Nhat Hanh) , et continuer ainsi ma réflexion (méditation) sur ce thème très important du Bouddhisme.
voir ici ces réflexions

Le Karma n’est pas une fatalité ! C’est le processus par lequel nous expérimentons les conditions heureuses et malheureuses que nous rencontrons. Nous verrons comment aborder le karma de façon à en faire un processus de transformation intérieure.

  C’était la note de présentation de cette soirée.

 http://groupedudharmamontauban.blogspot.fr/

  Ce que j'ai noté

Nos actions  génèrent des habitudes, des tendances, des automatismes et c'est cette accumulation d'actes similaires qui forme notre personnalité.

Notre esprit est coloré par ces tendances et notre vision du monde en est changée, nous ne voyons plus la réalité telle qu'elle est. 

Tout phénomène vient de cause et conditions , c'est le karma.

Il y a des karmas individuels et du karma collectif qui sont des karmas individuels similaires

Les Tibétains ont fait des actes négatifs dans des vies passées , mais pas en tant que Tibétain , mais ces actes similaires, les ont conduit à expérimenter comme Tibétain les mêmes effets.

il y a des karmas complets, (les plus graves) , et des karmas incomplets.

Pour qu'un karma soit complet, il doit y avoir l'intention , la préméditation, et la réalisation d'un acte et ensuite ne pas avoir de regrets  (exemple de tuer son conjoint) .

Les karma complets mûrissent beaucoup plus vite ( en général dans cette vie ci)  

Nous expérimentons dans cette vie ci des karma nés des multiples vies passées, qui viennent d'arriver à maturité.  

Les causes de notre souffrance viennent de karma négatifs,  d'actions  commises dans des vies passées, mais aussi et surtout de ces fameuses tendances qui ont formé notre personnalité.

Il nous faut méditer et regarder profondément ces tendances ... 

Et c'est là que j'ai pu faire le rapprochement avec tous les enseignements de la retraite d'hiver avec Thay sur la volition.

.

"Il nous faut nous asseoir et regarder profondément notre volition" 

 http://michel1955.blogspot.fr/2014/03/carnet-de-bord-de-la-retraite-dhiver.html

Notre volition étant définie comme notre désir le plus profond, celui qui guide toute notre vie  et il y a de bonnes volitions (préserver la planète, réduire les injustices ) comme de mauvaises (vouloir punir ,  ou s'enrichir à tout prix, ou le pouvoir...)

(citation de sa Sainteté le Dalaï-lama )

Nous sommes la somme de nos actes (Jean Paul Sartre) 

Donc pour moi ... notre Volition et notre Karma quels sont les liens?   

-Actes, tendances, habitudes, caractère, personnalité, volition , destinée, karma...  tout est lié, tout est interdépendant.

-Ce que nous semons et récoltons, belle explication du karma ( Actes ou Action en sanskrit).

Et ces graines que nous semons, elles ont, elles aussi une cause puisque tout est conditionné, ces graines de notre personnalité, de notre caractère, elles sont en nous dans notre conscience du tréfonds,  elles nous viennent, enseigne Thay, de nos ancêtres, génétiques, environnementaux et spirituels et de leur environnement respectif; ces graines qui viennent, enseignent d'autres écoles dont les Tibétaines de nos vies passées .

Nous ne savons pas qui nous étions dans nos vies passées, (et en plus ce n'était pas le même moi, juste un courant de conscience) mais nous pouvons savoir qui étaient nos ancêtres (dont nos parents ) et dans quel environnement ils ont vécu...

Ce sont ces graines qui ont formé notre volition, plus tout ce que nous avons vécu depuis notre plus tendre enfance (qui sont en notre enfant intérieur). 

 Quant à ce que nous sommes physiquement dans cette vie ci, riches ou pauvres, malades ou bien portant etc...  conséquence des vies passées, expérience à faire,  ou... ? 

à suivre
voir ici toutes mes réflexions





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire