En train de devenir... Comment lâcher prise,tout en ne lâchant rien

Blog de Tâm Chân Hanh (Action Juste du Cœur)-un bouddhiste engagé plutôt du coté "extrême gauche" (la Gauche radicale , ANTI-CAPITALISTE) - pour un autre monde possible, plus juste, plus fraternel et plus humain.

Depuis mon départ à la retraite ...

il y a 2 mois
Qu'ai je fait de mes journées?
Rien ou presque rien, à première vue (de celles et ceux qui ne me connaissant pas, me voyaient m'enfermer chez nous (...)

11 décembre 2009

« Kapital circus » Spectacle de rue à Montauban

qui sera donné ce samedi 12 décembre sur le marché, ceci dans  l'optique des mobilisations autour du sommet de Copenhague sur le réchauffement climatique
d'après un sketche d'Attac ..
 http://www.attac.org/fr/groups/la-forme-du-fond/wiki/kapital-circus

Descriptif du sketch « Kapital circus » à la sauce Tarn et Garonne par Michèle B.


Nicolas avec son tambour en bandoulière rameute la population. Il prévoit de
se grimer et d’enfiler des éléments du costume de Robin des Bois.
Certaines phrases de son boniment : « Une farce sur la vie moderne, une
comédie capitale, mieux que la télé-réalité »
, et nous avons rajouté ensuite
(après le départ de Nicolas) : « du strip-tease, des chansons, de la
musique »



Les personnages : Catherine (la capitaliste) cherche des vêtements fluo et
de préférence pailletés verts à cacher sous son costume noir (y compris le
bas).
Jeannine sera la scientifique en blouse blanche.


Les consommateurs : Moi avec de très gros bigoudis fluo sur la tête, je serai la caricature de
la ménagère.

Michel Nguyen , Jeannine lui prête une
casquette à carreaux. Michel est le consommateur sourcilleux, critique



Nicolas vient à présent tout près de la « scène » : « Attention, mesdames et
messieurs, le spectacle va commencer ».



La scientifique dispose les continents sur du papier bleu : Elle crie :
« L’Amérique, l’Europe et l’Asie, l’Afrique, l’Australie »
Puis elle se place à côté du « Terremomètre ». Elle montre le curseur qui
est tout en bas, elle crie :
«  Au début la température de la terre était convenable » .


La capitaliste installe son usine (dans un caddie) et sa poubelle sur la
terre.
Elle crie : «Mesdames et messieurs, bienvenue dans le monde de la
consommation, bienvenue dans le monde des bonnes affaires, bienvenue dans le
monde de la promotion, Bienvenue à Kapital Circus ».

Elle essaie de vendre une voiture au premier consommateur : « Voici une
magnifique voiture qui rendra jaloux tous vos voisins, avec 180 CV sous le capot».

Pour moi : « Voici une magnifique voiture avec un coffre énorme pour ranger vos courses ».

Moi : « Ah oui, oui, je veux, de suite, de suite !! » Je trépigne
Je me mets de ¾, je montre la voiture (entre Catherine et moi), je passe la
main sur la voiture, « Oh, elle est belle, elle est belle, et ça, qu’est-ce
que c’est ? »

Catherine : « Oh, ça, rien !! »
Le consommateur, méfiant: « C'est bien cher et 180 cv, en ai-je vraiment
besoin? »

Catherine :« Je vous assure, c’est dans la fiche du constructeur ».
Michel montrant le sac carbone attaché : « Qu’est-ce que c’est que ça ? »
Catherine : « ça ? Ce n’est rien ! »
Elle donne la voiture à Michel, puis : « Vous me devez tant »
Michel sort des billets de ses poches et les lui donne.

Quand je me fais arrêter par Jeannine.
« Qu’est ce que c’est que ça ? »
«Ben, une voiture » J
eannine (attitude qui montre que évidemment elle savait
que c’était une voiture)
« non, ça ? »
« ça ? Ce n’est rien ! »
« Ce n’est pas rien, c’est du CO2, et le CO2 ce n’est pas pour vous, c’est
pour la planète ».

Jeannine arrache le sac et le jette sur la terre.
. Jeannine monte le niveau du thermomètre d’1/2 cran à chaque passage devant
elle.



A partir du deuxième tour, les consommateurs avancent moins vite, ils ont du
mal à pousser leur caddie. Cette fois-ci, Catherine propose une télé : « Superbe télé qui sera votre fenêtre sur le monde, que de vraies infos
sélectionnées par nos spécialistes, les plus belle publicités… »

Michel: « Ma vieille télé marche encore très bien, et ai je vraiement besoin
de tous ces gadgets?»


Quand j’arrive devant Jeannine, je m’arrête seule, quand elle me demande ce
que c’est que ce sac attaché, attitude qui montre que j’ai oublié : « Ben,
euh… »

Après le passage des consommateurs devant la scientifique, celle-ci monte le
curseur.


Au troisième tour
, les consommateurs s’appuient sur leur caddie, ils s’éventent,
s’essuient,
Pour moi : «  De quoi stocker toutes vos courses et même plus, on ne sait jamais !! »
Je me passe le frigo sur le visage pour me rafraîchir
Cette fois-ci devant la scientifique, je dis agacée : « Oui, oui, je sais, c’est
du CO2, oui c’est pour la planète. »
Je hausse les épaules, je m’en moque.
Michel dit à Catherine : « On a chaud, on a chaud!!! »
Catherine pour Michel: « Je sais qu’il fait chaud, justement voici un
magnifique frigo américain de 300l ! »

Michel : : « Je n'ai pas besoin de 300 litres, avez vous plus petit? »
il prend et paye quand même
Après le passage des consommateurs devant la scientifique, celle-ci monte le
curseur.


Au 4ème tour les consommateurs se traînent sur les genoux, Catherine les
exhorte à avancer : « Continuez, il n’y a pas d’autre alternative, allez,
plus vite, plus vite ! »

J’essaie d’avancer alors que Michel est déjà arrêté, je cogne mon caddie
contre celui de Michel.
On entend un bruitage de carambolage.
Nous sommes à genoux, appuyés sur nos caddies, de profil par rapport au
public, arrêtés devant la terre.
La capitaliste : « C’est la crise !! Que faire ? Je dois trouver une bonne
idée….il faut rendre le capitalisme plus attrayant, plus sexy, il faut lui donner une touche de…. VERT »

Catherine commence son strip-tease sur une musique adaptée !!
Puis elle enlève le carton de l’usine noire et apparaît dessous l’usine
verte.



Les consommateurs lèvent la tête aux premières notes de musique et se lèvent
quand Catherine est prête.
Au premier tour,


Pour moi : « Approchez, approchez, vous savez ce que c’est la prime à la casse ? »
Moi : « Non »
« Si vous me rapportez votre vieille voiture, vous économisez 1000€ sur le prix de cette magnifique voiture qui ne pollue pas ! »
Je me précipite avec ma vieille voiture noire et quand elle me tend la verte
: « Oh oui, je veux, je veux, je veux !!! »
Catherine : « Et vous avez deux voitures pour le prix d’une !! »
Catherine propose une voiture verte à Michel :
« Profitez de la prime à la casse, voici un magnifique 4x4 écologique. »
Michel : « un 4*4, vous etes sure que ca pollue moins?. »
Catherine : « Mais celle-ci fonctionne à l’électricité, aux bio carburants et à l’hydrogène. Avec Kyoto et Copenhague, même le CO2 devient vert !! »
Michel lui donne sa voiture noire .
« Comme on doit restaurer l’économie, je vous propose deux voitures pour le prix d’une. »


Arrivée devant la scientifique :
« Qu’est-ce que vous avez là ? »
« Deux voitures qui ne polluent pas. »

Jeannine : « Votre objet vert émet deux fois moins de CO2, mais vous en avez deux fois plus ! » Moi attitude de celle qui n’y comprend rien.


2eme tour La télé verte : Catherine propose une télévision écologique.
Pour moi :
« Regardez cette magnifique télévision avec écran plasma, plat, extra plat, raplapla »
Moi : « Oh, elle est belle !!! »
Moi devant la scientifique : « deux télés écologiques »


Catherine à Michel: « Votre ancienne télé consommait beaucoup trop d’électricité,
celle-ci a un superbe écran plat LCD 32x18 avec 12 millions de chaînes !
Plus besoin de sortir de chez vous. »
Michel : « Pourquoi 2 télévisions, j'en ai assez d'une»
Catherine:« pour les matchs de foot... et la paix des ménages»

Nous avançons moins vite sous le capitalisme vert que sous le noir (il fait
chaud).
Au 3ème tour Le frigo vert : « Un magnifique frigo basse consommation »


Pour moi : « Votre vieux frigo ne vous rafraîchissait pas assez, essayez
celui-ci, il commande lui même sur Internet vos bons petits plats préparés à partir d’OGM »

Je me passe le frigo sur le visage pour me rafraîchir
Michel : « Mais il rafraîchit encore très bien mon frigo ! »
Catherine, « celui-ci sera plus efficace et surtout écologique ! »
, les consommateurs n’ont plus d’argent, ils retournent leurs poches,
Catherine leur promet des prêts.
Moi devant la scientifique : « Oui, je sais, ça consomme deux fois moins,
mais il y en a deux fois plus, et le CO2 ce n’est pas pour moi, c’est pour la planète. »



Là aussi les consommateurs ont chaud à partir du 2ème tour, au 4ème tour,
ils se traînent par terre.
Catherine : « La croissance, il faut continuer ! »
Michel : « Il fait trop chaud ! »
Catherine essaie de le fouetter pour le faire se lever.


Michel regarde autour de lui et découvre un vélo, une pomme et un
livre vert, Michel : « je ne veux plus de cette croissance insoutenable, un autre monde est possible»il part à contre courant, très
lentement au début, il fait encore chaud .
Je le regarde, je me lève et munie moi aussi d’une pomme et d’un livre vert,
je le suis.
Les objets de la fin : le vélo, deux vraies pommes et deux livres
verts devront se trouver en dehors du cercle.


A chaque tour que nous faisons, la scientifique enlève des sacs de CO2 de
sur la terre, elle les met à la poubelle et descend le curseur de la
température, nous tournons donc de plus en plus vite. Pendant ce temps,

Catherine se ratatine jusqu’à s’écrouler par terre, au dernier tour, les
deux consommateurs se tiennent sur le côté opposé à Jeannine, tous trois
regardent Catherine à terre, on compte 5 secondes sans bouger, puis
Catherine se lève et nous chantons tous la chanson finale.
http://musique.ados.fr/Yannick-Noah/Aux-Arbres-Citoyens-t113036.html





Puisqu'il faut changer les choses
Aux arbres citoyens !
Il est grand temps qu'on propose
Un monde pour demain !





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire