en train de devenir... Comment lâcher prise,tout en ne lâchant rien

Blog de Tâm Chân Hanh (Action Juste du Cœur)-un bouddhiste engagé plutôt du coté "extrême gauche" (la Gauche radicale , ANTI-CAPITALISTE) - pour un autre monde possible, plus juste, plus fraternel et plus humain.

Depuis mon départ à la retraite ...

il y a 2 mois
Qu'ai je fait de mes journées?
Rien ou presque rien, à première vue (de celles et ceux qui ne me connaissant pas, me voyaient m'enfermer chez nous (...)

2 novembre 2013

Retraite Vipassana du 1er au 14 octobre 2013

A l'Institut Vajra Yogini à Marzens près de Lavaur dans le Tarn 

Totalement semblable dans son organisation et ses principes à celle que j'avais vécue il y a 2 ans et racontée sur ce même blog... 
 
bien plus cool que les retraites "Goenka",
12 jours de silence total , sans pouvoir communiquer ni entre nous, ni avec l’extérieur (téléphones portables mis au coffre) ...



et toujours dirigée par le vénérable Antonio Satta qui cherche à relier les enseignements du Théravada et ceux du Mahayana


J'aurais même eu exactement la même place de méditation !!! 

(la salle de méditation dans la bergerie)

Et bien sur toujours, les 4 temps forts qui ont rythmé nos journées

Les assises : 7 méditations par jour de 45 mn,  sauf la dernière après l'enseignement de 15 mn ( voir ici mon vécu de la première retraite

Les marches : 3 méditations de 45 mn par jour (voir ici mon vécu de la première retraite)

Les pauses : y compris les repas et le sommeil (voir ici mon vécu de la première retraite

Et les enseignements tous les soirs à 19 h 15
Et je vais commencer le récit de mon vécu par ce que j'ai pu retenir d'eux car tout au long de la retraite, ils auront fait le lien entre les enseignements du Bouddha et la pratique de Vipassana .
 (voir ici ceux de la première retraite, dont la base est restée la même )

Dès le 1er soir:  Dukka,  la souffrance, l'insatisfaction, est d'abord liée à l'instabilité, au changement... à l'impermanence
et l'expérimentation par l'observation des causes de Dukka est à la base de Vipassana, ceci en vue de la pacification , la cessation de Dukka, en en stoppant les causes.

Mais pour cela , il nous faut, purifier notre comportement , par Sila, l'éthique, la moralité, la discipline ,
 purifier notre corps et notre esprit
C'est le but de la retraite qui pendant 12 jours va nous mettre dans des conditions idéales pour nous entrainer;
en nous recentrant sur notre corps et sur notre esprit, pour nous observer, par l'attention et la concentration.
donc en éliminant toute sorte de distractions (pas de téléphone, pas d'ordinateur portable, pas de livres, bibliothèque et boutique fermée), nous serons complètement coupés de l’extérieur.

La distraction est une sorte de souffrance car elle génère la saisie-attachement,  une des causes principales de la souffrance . L'ignorance en est une autre, la principale mais c'est plus vague, moins précisément identifiable que la saisie attachement sur laquelle on peut travailler.
Sur les distractions, il dira également que "En retraite l'Esprit sait ce qui va venir, ce que veut dire le prochain son ce cloche, (marche, assise, repas...) et que c'est cela la véritable liberté de l'Esprit.
 Le choix rend l'esprit confus, car il nous rend incapable de choisir, un trop grand choix est un esclavage".
"C'est la simplicité  qui rend la personne libre, qui ralentit l'Esprit et qui lui permet de faire les activités en Pleine Conscience,"

Oui c'est pour cela que j'aime partir en retraite car c'est la simplicité et je n'ai qu'à me laisser couler comme la rivière, sans n'avoir plus rien à penser... ni à organiser !

Antonio  nous parlera également plus précisément de Vipassana, la méditation de la vision pénétrante qu'il appellera aussi méditation de Pleine Conscience, ainsi que de Samatha, la méditation du calme mental . Il le fera tout au long des enseignements donnés pendant la retraite.

Il dira que Samatha c'est une concentration d’accès (vers les9 étapes du samadhi) que si on la réalise (le calme mental) cela ne perdure pas, dès qu'on se lève, il s'en va et on en perd vite les effets, ...
tandis que Vipassana, méditation de la vision pénétrante ou de la pleine conscience juste, va perdurer après la retraite , car Vipassana va nous permettre de comprendre pourquoi le mental ne veut pas se calmer.

Pourquoi l'esprit ne veut pas rester sur l'objet (la respiration) ? A cause du désir attachement ...causé par les distractions, et qu'il nous faut pacifier en contrôlant notamment le corps et la parole.

et cela ne se fait non pas par une technique, mais par la patience ..et  la discipline  (Sila) ...celle offerte par cette retraite.
et aussi par le contentement (être heureux avec ce qu'on a, sans en demander plus, ) qui garde l'Esprit dans le moment présent. car pour faire des efforts, il faut être inspiré ...

Cela m'a également beaucoup parlé... pour faire des efforts, il ne faut pas que je sois obligé de les faire, mais que je sois heureux de les faire... et j'ai été heureux pendant ces 14 jours...

Il nous dira également (enseignement du 02/10/2013) qu'il ne nous faut pas avoir d'attentes de résultats , les choses arrivent parce-que nous les faisons, pas parce que nous le voulons, mais qu'il nous faut avoir la Foi (ou la confiance) , l'une des 5 forces , les 4 autres étant - l'Effort (enthousiaste) - l'Attention (Pleine conscience) - la Concentration- et la Sagesse ...
mais aussi que la Foi doit être équilibrée par la Sagesse et l'Enthousiasme par la Concentration (le calme mental ) afin qu'il ne devienne pas euphorie ou fanatisme.

Et qu'il nous faut soutenir Sati,( l'Attention ou La Pleine Conscience) , constamment du lever au coucher et dans les  4 positions - assis- debout- en marchant et allongé...

-Ne pas avoir d'attente (de résultat) c'est Mushotoku de Zazen,  c'est  la non poursuite qu'enseigne Thay (Thich Nhat Hanh) et dont certaines méditations de Pleine Conscience sont des méditations  Vipassana ...
Et sur Samatha et Vipassana, Thay a écrit ce poème:

- Soutenir la Pleine Conscience du lever au coucher, c'est tout à fait la pratique du Village des Pruniers
 
et pendant ces 2 semaines,  j'aurais appris à mieux comprendre le lien entre

- Smurti (Sati, l'Attention, La Pleine Conscience) qui est Vipassana,  
- Samadhi (la concentration, le calme mental) qui est Samatha , les deux  ne pouvant aller l'un sans l'autre, et qui permettent ensemble de réaliser 
-Prajna, (la Compréhension Parfaite, la Vision Profonde, la Vue Juste, la Sagesse... )
(Thay au cours de la retraite méditation et santé de mars 2011, expliquant que la concentration est comme une loupe, qui permet de diriger la pleine conscience sur un point précis, et de bruler nos afflictions)

Et mes notes ...
 J'aurais encore noté sur mon cahier entre les enseignements du soir et celles, suite aux assises et aux marches .... 17 pages
Contrairement à la première retraite, je ne les ai pas retranscrites dans des annexes, mais je le ferais ici, au fur et à mesure des articles suivants... du moins ce qui est nouveau .... car beaucoup de choses que j'ai ressenties ont été  semblables ... et pour celles ci je vous renverrais à cette première retraite.

  A suivre: ici

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire