En train de devenir... Comment lâcher prise,tout en ne lâchant rien

Blog de Tâm Chân Hanh (Action Juste du Cœur)-un bouddhiste engagé plutôt du coté "extrême gauche" (la Gauche radicale , ANTI-CAPITALISTE) - pour un autre monde possible, plus juste, plus fraternel et plus humain.

Depuis mon départ à la retraite ...

il y a 2 mois
Qu'ai je fait de mes journées?
Rien ou presque rien, à première vue (de celles et ceux qui ne me connaissant pas, me voyaient m'enfermer chez nous (...)

8 juin 2013

De la vision profonde (du capitalisme origine de la souffrance)

Peut il y avoir liberté d'entreprendre ( un des fondement du capitalisme), sans avidité ???? c'était la question posée à la suite de mon précédent article "l'origine de la souffrance",  par Pascal du groupe Facebook des Bouddhistes engagés 



Oui ai je répondu, sans doute, des exemples le montrent..le commerce équitable, les entreprises solidaires , les scops...  mais il faudrait que cela reste liberté de créer sa propre petite entreprise... pour subvenir à ses besoins, ou à un besoin collectif... et non liberté de vouloir à tout prix grossir et manger les concurrents , ou les acculer à la faillite, pour s'enrichir, encore et encore...

c'est hélas d'abord cela, la libre entreprise... basée sur l'avidité...

L'avidité qui est bien pour moi le premier poison de l'esprit... (il y en a trois de base dans le bouddhisme avec l'ignorance et la haine...)
pour sortir du capitalisme, il nous faut faire cesser en nous l'avidité... comme il a été dit lors de ce séminaire qui a eu lieu à Karmaling en septembre 2011...
http://michel1955.blogspot.fr/2011/10/pour-une-economie-solidaire-et.html


 Eric Rommeluere un maître Zen dans son dernier livre "Le bouddhisme engagé" 3eme partie, recommande aux "Bodhisattvas des temps modernes" de commencer par avoir une compréhension profonde des pensées et théories qui sous-tendent le capitalisme,
commençons donc par le début: . Histoire du libéralisme économique classique

(bien loin de moi de me considérer comme un bodhisattva!)

Toujours dans son livre, Eric Romeluere,  cite David Loy  autre maître Zen... qui reprend les fondements du capitalisme, par les économistes classiques Adam Smith et Jeremy Bentam ...

le fondement du capitalisme est bien l'intérêt individuel, dont la somme forme l'intérêt  général...

et cela existe bien antérieurement aux dérives du capitalisme ... c'est même pour favoriser la liberté d'entreprendre que ces auteurs, ont jeté les bases de"l' homo économicus" et de sa rationalité uniquement économique ...

 une des citations les + connues d'Adam Smith, "le père" du libéralisme... devenu capitalisme, et qui flatte
l'avidité humaine « Chaque individu ne pense qu'à se donner personnellement une plus grande sûreté [...], et ne pense qu'à son propre gain; en cela, comme dans beaucoup d'autres cas, il est conduit par une main invisible à remplir une fin qui n'entre nullement dans ses intentions; Tout en ne cherchant que son intérêt personnel, il travaille souvent d'une manière bien plus efficace pour l'intérêt de la société, que s'il avait réellement pour but d'y travailler.» (concept de la « main invisible »)

Voila la citation d'Adam Smith citée par Éric Rommeluere... "Ce n'est pas de la bienveillance du boucher, du brasseur ou du boulanger que nous attendons notre dîner, mais plutôt du soin qu'ils apportent à la recherche de leur propre intérêt. Nous ne nous en remettons pas à leur humanité, mais à leur égoïsme" ,
mais Adam Smith ne faisait que constater l'avidité humaine, il avait un coté humaniste et social qu'ont perdu ses successeurs... voir ce lien vers quelques unes de ses citations
http://la-philosophie.com/citation-smith-adam

Guérir le monde (Conférence INREES avec Frédéric Lenoir) from CHEZ LOTFAÏ on Vimeo.

 Pascal m'a ensuite partagé une magnifique vidéo, un peu longue mais qu'il faut voir en entier.. de Frédéric Lenoir
http://epanews.fr/video/guerir-le-monde-frederic-lenoir?xg_source=activity

dont voici ce que j'ai retenu... vers les 31'.." ce qui est mauvais dans le capitalisme, ce n'est pas le profit ... c'est la maximisation du profit "...

36' "sortir du toujours+ pour aller vers le mieux être..."

la suite... et la fin...  après une présentation de tout ce qui se fait de positif, mais qui est trop peu connu, il conclue qu'à long terme il est positif, car les consciences sont en train de se réveiller, mais beaucoup
plus pessimiste à court terme.
il faudrait encore plusieurs catastrophes, pour que cette prise de conscience puisse atteindre la masse critique..


et ensuite

Alain Soral / Marion Sigaut : "Comprendre les... par ERTV
Alain Soral / Marion Sigaut : "Comprendre les... par ERTV

Remarquable conférence aussi que je viens de découvrir par un autre ami de facebook, sur les conséquences des philosophies dites "des Lumières" qui remettent beaucoup d'idées en place ..
http://www.dailymotion.com/video/xy17ze_alain-soral-marion-sigaut-comprendre-les-lumieres_news#.UdBdJthiaSo

bien que je sache que cet Alain Soral a des affinités politiques plutôt douteuses, mais là n'est pas la question

L'essentiel c'est Marion Sigaut , l'historienne invitée qui permet de m'éclairer un peu plus sur les philosophes des lumières" à l'origine de la pensée libérale et du capitalisme  et Voltaire...qui n'est pas du tout le Saint Homme que je pensais... et surtout me faire découvrir l'organisation économique et sociale sous "l'ancien régime" de Louis XIV et XV... que j'ignorais ...

 44eme minute...1763-1764...Liberté liberté liberté chérie qu'a t'on fait en ton nom ! (et au nom des "Lumières " aussi ! )

Sur les physiocrates dont Marion Sigaut parle abondamment
http://fr.wikipedia.org/wiki/Physiocratie

sur "les lumières" et le libéralisme économique:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Lib%C3%A9ralisme
 http://fr.wikipedia.org/wiki/Lib%C3%A9ralisme#Aspect_.C3.A9conomique
 http://fr.wikipedia.org/wiki/Lib%C3%A9ralisme_%C3%A9conomique
articles wikipédia à approfondir par d'autres sources..

j'avais déjà entendu de telles explications au moment de la campagne pour le non à la constitution en 2005,
par une militante d'Attac donc complétement à l'opposée de Soral.. Il faudra que je puisse mettre en ligne mes notes, (ou retrouver sur le net ces conférences)

Je réalise surtout..que l'Histoire qui m'a été enseignée à l'école (et que j'aimais beaucoup comme matière...) et qui est toujours enseignée...  n'est pas la véritable histoire de l'Humanité, et de ses peuples, mais bien l'histoire de ses dirigeants... ou de ses élites.

Réapprendre l'Histoire...première nécessité, pour pouvoir réaliser cette compréhension profonde...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire