En train de devenir... Comment lâcher prise,tout en ne lâchant rien

Blog de Tâm Chân Hanh (Action Juste du Cœur)-un bouddhiste engagé plutôt du coté "extrême gauche" (la Gauche radicale , ANTI-CAPITALISTE) - pour un autre monde possible, plus juste, plus fraternel et plus humain.

31 mars 2017 : Depuis mon départ à la retraite ...

il y a 2 mois
Qu'ai je fait de mes journées?
Rien ou presque rien, à première vue (de celles et ceux qui ne me connaissant pas, me voyaient m'enfermer chez nous (...)

27 février 2018

3eme mois de la retraite d'hiver à la maison

Pour ce 3eme mois:

Je ressens de + en + qu'il me faut lâcher prise avec l'ordinateur pour + me reposer, ce qui n'a pas encore pu être le cas, car j’étais bien occupé et sur ce blog et sur son annexe entre autres, à faire des recherches et à les classer .


  d'autant plus que je viens d'apprendre que les "écrans bleus" sont néfastes pour le sommeil qui pour moi est bien léger.

Mais comme je ressens le besoin d'approfondir la connaissance de moi même,
  • des causes de ce sommeil trop léger où je me réveille régulièrement à la fin de chaque cycle avec souvent des difficultés à me rendormir
  • des causes de cette nervosité, que j'avais depuis tout petit enfant, et de ce stress aussi origines sans doute de mon sommeil trop léger...

  • Et de ma maigreur actuelle aussi, liée sûrement au "régime Thierry Casasnovas" que nous suivons depuis  mi 2014, mais qui je pense n'a fait que me faire retrouver ma corpulence normale que tant d'années d'alimentation "moderne" avaient dissimulée par un poids "normal" ...
    réponse que j'ai eue dans cette
    vidéo de Thierry Trop maigre !!! - www.regenere.orghttps://youtu.be/B9vSZiHHnP0


Alors si je n'ai pas pu encore lâcher prise avec l'outil, j'ai pu continuer à le faire avec son utilisation (presque pas de politique, et regardé surtout des infos positives et principalement sur la santé alternative et la méditation) .

Ce 3eme mois a été donc consacré à compléter et mettre en ordre  "l'annexe de ce blog" par les réponses que j'ai pu trouver aux questions  que je me posais ci dessus

Et donc tout d'abord cette partie là :



 https://sites.google.com/site/michel1955fr/notre-sante-autrement


et où Thierry Casasnovas nous fait comprendre par une série de vidéos que c'est tout notre systeme de pensées qui en est à l'origine ... 

inquiétude, désir de tout contrôler... 

et que nous devons bien faire la différence entre la peur, réaction saine face à un danger et l'inquiétude qui est de passer son temps à méditer sur des choses qui ne correspondent pas à la réalité

Et qu'il nous faut discipliner nos pensées ... par la méditation 
 Thierry nous demande de méditer sur "où nous plaçons notre foi" en l'inéluctabilité de la maladie ou en la capacité de notre corps à se réparer lui même? - Croire à notre imagination ou en la réalité? En un Dieu qui va nous sauver ou à un monde qui va à sa perte?

sauf en ce qui concerne sa foi en un Dieu créateur qui nous protégerait et nous sauverait, et en qui il se repose entièrement, (il repose son esprit) j'y retrouve beaucoup de ressemblances avec les enseignements de Thich Nhat Hanh ! 



J'ai pu aussi au cours de 3eme mois approfondir les notions d'homéostasie, autophagie ou autolyse, et d' hormeze
que j'avais découvertes les mois précédents toujours grâce à Thierry Casasnovas

et je crois de + en + au jeûne comme LE remède à bien de nos maladies (mal a dit) et, que la médecine officielle dite "moderne" ne cherche pas à nous guérir mais simplement a supprimer des symptômes qui sont des signaux indiquant que notre corps réagit à une agression et qu'il nous faut l'aider à se réparer !

J'ai donc passé une partie de ce 3eme mois sur cette annexe à y classer tout ce que j'ai pu trouver d'utile et fiable question santé,

 mais aussi sur la spiritualité bouddhiste et la méditation 











































auquelles j'ai continué à consacrer une autre grande partie de mes journées et soirées.

La spiritualité bouddhiste, en continuant à écouter et essayer de comprendre les enseignements de la retraite d'hiver 2013 - 2014 de Thich Nhat Hanh au Village des Pruniers...  toujours allongé dans notre salle de méditation, et pouvoir en partager certains avec notre petite sangha locale de Montauban, les vendredis soir.
Ainsi celui du 8 décembre 2013, journée de l'ordination des novices,  (ne figurant pas sur le site Langmai car problème technique mais enregistré et retrouvé grâce au blog de la sangha de Bordeaux;
merci aux amies et amis de cette sangha !) http://www.lapluiedudharma.fr/article-retraite-d-hiver-2013-2014-part-1-121236789.html
"Année nouvelle, je me renouvelle" Nouvelle année, nouveau moi (en Anglais New Year, New Me)  et aussi: nouveau bouddhisme, le bouddhisme doit évoluer pour rester attractif pour les jeunes d’aujourd’hui, seul Thay a une juste vision de ce qu'est le bouddhisme et il demande aux jeunes du Village des Pruniers de pouvoir la transmettre...  


Ou celui du 5 janvier 2014 : sur la liberté
"la liberté: c'est d'abord se libérer de ces liens qui nous emprisonnent, perceptions erronées, afflictions mentales ... (différente de liberté politique)
s’asseoir et regarder profondément : quels sont les liens qui me ligotent?  (haine, colère, avidité...) 
Pourquoi ne suis je pas capable d’être heureux? 
quand je marche, quand je mange.... 
comment couper ces liens? 
par la détermination et l'intelligence
par le lâcher prise
On n'est pas libre car on est trop occupé.

Ou encore celui du Têt 2014 : la signification de l'autel des ancêtres au Vietnam , "les arbres ont leur racines, les rivières leurs sources et les humains leurs ancêtres".  Nous portons en nous tous nos ancêtres, leurs graines qui font ce que nous sommes, et Thay a demandé aux autorités vietnamiennes de ne pas interdire la célébration de certains rituels qu'elles jugeaient comme de la superstition, et elles ont compris...

et en fin de ce 3eme mois je viens de découvrir grâce au traducteur Vietnamien Français de Google des ressources  inespérées du site de LangMai (Village des Pruniers en Vietnamien) comme:
 1/ ces enseignements donnés qu'aux monastiques pendant cette retraite d'hiver et qui vont me permettre pour les semaines à venir d'approfondir et peut être de mieux comprendre ce que notre Thay a voulu expliquer sur la nature des 8 consciences...

 Voir ici https://translate.googleusercontent.com/translate_c?act=url&depth=1&hl=fr&ie=UTF8&prev=_t&rurl=translate.google.fr&sl=vi&sp=nmt4&tl=fr&u=https://langmai.org/phapduong/2013-2014-an-cu-kiet-dong/&xid=17259,15700023,15700105,15700124,15700149,15700168,15700173,15700201&usg=ALkJrhiy8qARWqKbb_AmqNRHvH1yt-UnUg
Car j'avais ainsi noté sur mon carnet de méditation : 
02/02/2018  suite  à un réveil nocturne où je n'ai pu me rendormir, (repas trop copieux la veille au restaurant?) je suis allé méditer et mon mental que j'ai observé "à la vipassana" était surtout influencé par les enseignements de la veille
  • 1/ la conscience du tréfonds c'est le tout, elle contient le tout, les semences le corps, et l'environnement. elle est indéterminée, les semences sont indéterminées, ni bonnes ni mauvaises , mais alors comment peut il y avoir des formations mentales bénéfiques ou non bénéfiques?
  • 2/ Dieu n'est pas que le bien, c'est le tout, il n'est ni bien ni mal, il est + qu'une personne, il est le tout, il est tout le cosmos, le bien et le mal inter-sont...  ce ne sont que des mots, des notions à transcender ... Dieu serait à la fois le bien et le mal?

    pour moi Dieu est la force, l'énergie qui nous pousse vers le bien...
    Méditation à poursuivre
  •  3/ il me faut continuer donc avec les enseignements de la retraite d'hiver 2013-2014 pour voir si une réponse a été donnée, puis tous ceux de Thay en 2014 adressés aux monastiques.
2/ Ou ceux donnés pendant la retraite de 21 jours de juin 2014, qui ont d'après ce très bel article de nos sœurs de la maison de l'inspir continué sur le même thème

et sûrement bien d'autres choses à découvrir encore ...

 Fichiers audio et vidéo dont je n'avais jamais soupçonné l'existence !

 Mes méditations:

  • Beaucoup d' interrogations donc, ces derniers mois: sur le rôle de l'Homme (Être Humain) par rapport à la nature qu'il s’évertue à détruire, et pas que depuis seulement les temps modernes (l’ère industrielle), mais depuis l'antiquité, avec l'agriculture ... et de doute aussi ... l'Homme un parasite? l'Homme un cancer? s'il s'auto-détruit, ce serait un bon débarras pour Terre Mère... Mais pas pour Hubert Reeve où dans la 3eme partie de sa conférence, il déplore que ce serait une perte, mais il reste positif ... https://www.sciencesetavenir.fr/grandsdebatssciences/video-l-integralite-de-la-conference-d-hubert-reeves-scienceconscience_14952

  • En qui ou quoi prendre refuge pour ne plus tomber dans l'anxiété la colère le sentiment d'impuissance origine de bien de nos (mes) souffrances?

    Thierry Casasnovas croit lui en un Dieu créateur et aimant dans lequel il se réfugie car il pense qu'il nous sauvera, et c'est plus reposant que de croire en un monde qui court à sa perte ... dit il...  mais comme pour moi, Dieu est le tout, qu'il n'est ni bien ni mal (Thay) ... je ne peux croire qu' en la conscience (raison) de l'Homme, pour qu'il ne reste pas aussi déraisonnable que cela, afin de ne pas s'autodétruire. Un vœu plutôt qu'une certitude...

  • Et même si Dieu existait comme créateur et comme le bien, nous nous serions tous trompé-e-s à cause d'une traduction fausse de ce fameux verset 28 de la genèse sur sa signification"27- Et Dieu créa l'homme à son image; il le créa à l'image de Dieu: il les créa mâle et femelle.
    28 - Et Dieu les bénit, et il leur dit: " Soyez féconds, multip
    liez, remplissez la terre et soumettez-la, et dominez sur les poissons de là mer, sur les oiseaux du ciel et sur tout animal qui se meut sur la terre. "

    ce n'est pas par "dominer" et "soumettez" qu'il fallait traduire, mais par "protégez" et "préservez" ... et c'est notre pape FRANÇOIS qui l'a dit (y) :

    http://www.mondialisations.org/medias/pdf/Encyclique-du-pape-Francois-dd.pdf
     
  • Une autre réponse avec Rudolf Steiner et l’anthroposophie que nous venons juste de découvrir et dont nous commençons la lecture de ce livre:
Rudolf Steiner La mission de Michaël - users.skynet.be Il n'y a pas contrairement à ce qu'on nous a fait croire depuis le concile de 869, dualité entre le bien et le mal, le corps et l’âme, mais trinité entre les forces lucifériennes qui nous poussent à l'illusion, à l' imagination, à l' exaltation, les  puissances ahrimaniennes qui cherchent à nous enchaîner à la Terre,à faire de nous des êtres prosaïques, terre à terre, à nous amener à cultiver une mentalité matérialiste, et le divin  qui est en nous et qui est là pour assurer un équilibre ...


 Voila donc les principales pensées qui ont "perturbées" mes méditations assises quotidiennes, que j'ai continuées 3 fois par jour, rythme à peu près maintenu ce mois ci, 

ou plutôt ouvert le champ vers d'autres méditations à faire, une fois un certain niveau de calme mental obtenu.

Car ma préoccupation est toujours cette concentration trop faible à mon goût que je cherche à améliorer et je continue à noter régulièrement sur mon carnet tout ce que je peux observer:

  • Ainsi ma concentration faiblit nettement quand je fais quelque chose d'automatique comme les touchers de la terre avant ma 1ere méditation du matin, ou des taches quotidiennes ....


    • Les pensées commencent (se manifestent) souvent au sujet de la méditation que je suis en train de faire avant de s’enchaîner avec tout autre chose, il me faut donc "saisir" cette pensée à son tout début (saisir n'est pas le mot juste), ou alors déterminer après coup quelle était cette pensée initiale ...
      • Observer l'esprit et lui demander "quelle sera ta prochaine pensée" lui permet souvent, de ne plus penser et de revenir à la respiration comme s'il n'aimait pas se savoir épié ! et quand les pensées reviennent trop fort, recommencer à compter...
      • Suivre la respiration en plusieurs endroits (nez, diaphragme, nombril) permet d'améliorer la concentration:  l'esprit n'aime pas la routine et quand il s'ennuie, il se met à penser ! Parfois c'est lui même qui va chercher la respiration là où c'est le plus facile et "je" laisse faire, à "ma" grande satisfaction !

      • Enfin j'ai pu observer tout dernièrement que les 5 mn de Cohérence Cardiaque, pour m'aider à réduire mon anxiété et mieux dormir ...( voir ici) (découverte grâce encore une fois à Thierry Casasnovas, qui est une concentration forcée sur l'air qui entre et qui sort par les narines en comptant 5 secondes à l'inspire puis 5 ou 6 à l'expire soit 6 respirations par minute, et que je fais depuis peu... 5mn au début de chacune de mes méditations), m'aide beaucoup : après ces 5 premières minutes souvent sans aucune pensée autre que celle de compter, je me dis mentalement, " je laisse maintenant la respiration respirer", et je continue à rester très facilement concentré (et sans penser) sur mes narines à observer "comment ça respire" et en + apprécie ce grand bien être suite au relâchement de l'effort . J'ai pu également observer "où ça respire", en ressentant l'air (ou le sang ou d'autres énergies) aller tout autour de mes narines, comme les yeux, les joues, ou le haut du crane.

        et j'ai découvert également, lors de la dernière après midi de Pleine Conscience de notre petite sangha, que THay (Thich Nhat Hanh) enseigne aussi des pratiques semblables, par exemple dans ce livre phare:
        Le Miracle de la Pleine Conscience
        Thich Nhat Hanh
        Espace bleu, 1994
         chapitre

        http://mpcmontreal.org/?q=fr/node/1024 

      dont nous avons lu un extrait de ce chapitre ! 
      • Malgré ces réalisations, la plupart de mes méditations restent souvent après un bon début perturbées par ce flot de pensées qui reviennent, du à une concentration qui faiblit, et là je me dis que j’expérimente l'impermanence (de ma concentration) et l'insatisfaction ( Dukka la souffrance) qui en résulte, 2 des 3 sceaux du Dharma, le 3eme l’absence de soi séparé restant encore à expérimenter!
       Ce 3eme mois, ma principale souffrance, comme pour beaucoup, aura été ce manque de soleil et ce froid humide, ce qui m'a fait énormément apprécié les rares journées ou "Père Soleil" (Thay) nous a rendu visite comme celle ci du 24 janvier:

      Le soleil, si nécessaire à la régénération comme le sommeil (voir au début) et comme les massages que je me fais chaque matin, après la séance des Touchers de la Terre et où j'avais noté:
      Les 3 mois de cette retraite d'hiver à la maison se sont terminés donc, mais j'ai envie de la prolonger, continuer à m' occuper de moi,  en zappant le + possible ces impressions sensorielles qui nous viennent de l’extérieur et génératrices de tant de mal être et de souffrance...

      J'ai encore, d'innombrables choses à approfondir et comprendre, mais pas seulement intellectuellement, et surtout à pratiquer et travailler sur moi même, comme ce que j'avais noté là :
      17/02/18 , 8 h: (...)
      puis pensées observées...sur mon enfant intérieur, mes ancêtres, mes parents (enseignement de Thay la veille en sangha sur la fête du Têt) il m'appartient à moi de me libérer de leurs méfaits, et surtout du jugement des autres si je veux suivre Alice Miller, il ne faut pas que je me considère comme une victime (Thierry Casasnovas) je peux me soigner moi même...



      6 commentaires:

      1. suite de mes commentaires et observations quotidiennes faite sur cet article https://michel1955.blogspot.com/2017/09/pratiques-quotidiennes-de-samatha-shine.html?showComment=1519979147471#c1463910819597249328

        02/03/18 , exercices de pleine conscience que je fais depuis hier , me permet de démarrer la journée en pleine conscience puis touchers de la Terre, moins en pleine conscience car routine, dans les pauses peut observer les sensations de mon corps , ai pensé à Steiner le corps comme élément "divin" ... faudrait aussi observer ce qui remonte du tréfonds , observé aussi les sensations après les auto-massages
        8 h 15 méditation, des pensées se glissent pendant la partie cohérence cardiaque ...ah cet esprit (luciférien ? ) !

        RépondreSupprimer
      2. 05/03/18: depuis plusieurs jours, j'observe que pendant la cohérence cardiaque des pensées viennent se glisser ...

        méditation 13h 30 ai eu de la difficulté à être concentré sur la cohérence cardiaque ...sensation de sommeil... faire une relaxation totale à la place ?

        RépondreSupprimer
      3. Je reprends la transcription des observations de mes méditations beaucoup plus éparses depuis notre cure de santé et jeûne.

        19/03/18: depuis notre arrivée à cette cure de santé, jeûne et repos total chez Hélène dans les Pyrénées orientales, belles et longues, (équivalent d'un zazen complet avec la marche Kinh Hin ) méditations sur le corps, sans beaucoup de pensées, comme "j'inspire j'ai conscience de mon estomac, j'expire je souris à mon estomac"
        - avoir conscience, c'est ressentir et j'arrive bien à le ressentir, ressentir les sensations au niveau de mon ventre et même l'air (ou le sang ou l’énergie?) qui y entre et sort
        - sourire c'est embrasser, détendre soulager,prendre soin, détoxifier, purifier...


        27/03/18: toujours de belles méditations sans beaucoup de pensées. une le matin au lever vers 8h où je commence par des exercices de Pleine conscience, puis 45mn à 1 h d'une première session, puis 15 à 20mn de Kin-Hin, puis 2eme session... presque 2 heures donc, et le soir avant de me coucher, souvent dans le noir, 45 mn à une heure...
        - Après la cohérence cardiaque, je laisse "la respiration respirer", comment ça respire, puis où ça respire, puis je laisse "la méditation méditer" pour moi, et me contente d'observer ce qui se manifeste, dans mon corps le + souvent, dans mon esprit parfois et c'est très bien et continue à sourire à ce qui vient ...
        les images mentales ovales de la forme de la pupille de l’œil, avec des formes noires sur fond bleu nuit sont revenues, mais bien + stables, et nettes qu'avant et ressemblent au paysage des arbres sur le fond de ciel du jardin , souvent une lumière encore bien pale, comme le soleil qui est derrière , je reste beaucoup de temps à observer et m’imprégner de cette lumière, avec mon 3eme œil entre les sourcils (en pensant au livre de Steiner, ou aux enseignements de Thay sur le Père Soleil)
        un peu avant dans des méditations précédentes c'est comme si j'étais dans les ruelles d'un vieux village je vois les façades des maisons défiler lentement, mais ne peux me fixer sur l'une,ni les rendre plus claires... (concentration trop faible encore?) une fois j'étais à l’intérieur d'une de ces maisons et regardais vers la porte d'entrée, mais toujours dans le flou...

        Avant de me coucher vers 9 ou 10 h du soir, pour la dernière méditation dans le noir, les images sont bien + sombres de couleur gris- noirs à peine visibles, (influence de la lumière extérieure?)

        1er avril 2018, 8h à 9h , (nous sommes rentrés) belle méditation avec Bella, après les 5-7 mn de cohérence cardiaque, ai laissé la méditation méditer, et est resté 20 mn sur les narines, puis le cerveau, en l'orientant plutôt vers le gauche, celui qui mentalise... (j'ai conscience, je souris, je veux le détendre), puis la méditation me porte vers le foie et le cœur, puis enfin 10 mn pour terminer sur mon état général de tout mon corps.

        depuis notre retour, encore de belles méditations, bien concentré en un point (shiné/samatha)

        2 avril zazen vraiment très réussi dans ses 3 parties

        3 avril 7h 45 (après 3*18 Touchers de la Terre) là par contre moins bonne concentration de nombreuses pensées, suite à une nuit + agitée dans sa 2eme partie (mon article à terminer?) je suis revenu à Vipassana à observer l'esprit et lui demander quelle serait ma prochaine pensée...

        sensation observée en fin de méditation du coté du foie (ou du poumon droit?)

        7 avril : 21h... cohérence cardiaque très difficile à tenir, comme si mon esprit n'en voulait pas des pensées, ou des pertes de concentration... ai du m'y reprendre plusieurs fois

        RépondreSupprimer
      4. 8 avril 8h: depuis quelques jours, alors qu'auparavant j'arrivais à bien rester sur shiné (concentation sur un point) j'observe que ma concentration a faibli, (est ce la reprise des activités sur l'ordi?) cela se fait environ 15 à20mn après le début et il me faut souvent revenir à Vipassana et observer mon mental, ai donc repris le rythme 7 mn/ 3mn des retraites shiné, 7mn de shiné, 3mn de vipassana...

        RépondreSupprimer
      5. Mardi 8 mai 2018, 8 h , 4eme jour de la retraite shiné, (Lama Gueshé Loden avait déconseillé d'écrire, car cela génère de l'agitation) je médite sur la respiration et me concentre sur les narines,depuis le début de la retraite j'ai cette impression de "relâchement grossier" mon esprit est peu vif et peu clair. Comme rendre la respiration + claire et vive, mais sans agir sur elle, sans l'accentuer? peut être se fixer sur son commencement (Phap Khi) . ai préféré pratiquer Vipassana lorsque la concentration faiblissait trop...
        12 h 30: ce matin, 4 méditations totalement différentes : pour l'une très belle concentration et pour la suivante "la cata" , et durant la dernière session, des périodes 7 mn/3 mn totalement differentes, c'est l'IMPERMANANCE !

        merc 9 mai 20 h : Contrairement aux autres sessions j'ai laissé "la méditation méditer" et la "respiration respirer"(Antonio Satta) , elle s'est fixée sur le diaphragme et le bas ventre en particulier sur le foie et les intestins, et ce fut 30 mn de calme et de bien être, comme si l'esprit était heureux de ne pas avoir à suivre les instructions! il est vraiment insoumis!!
        ou heureux de revenir au corps et à ses besoins ici et maintenant?

        RépondreSupprimer
      6. samedi 26 mai: 7 h30 finis ma méditation sur la vacuité (comme à la retraite Shiné) : "tout ce que je perçois ou ressens ou pense, est impermanent et change à chaque instant, n'a pas d'existence propre, mais n'existe qu'en dépendance ou manifestation? de causes et de conditions multiples et innombrables, elles mêmes dépendant de causes et conditions multiples et innombrables ... , d'où l'impermanence... Tout est relation interdépendante, donc ne pas chercher la cause de mes perturbations mentales, il n'y a pas une seule cause... à la fin de la méditation, j'ai pu ramener mon esprit sur la respiration en comptant de 27 à 1 , comme dans le yoga nidra..

        mardi 29 mai, 8h30 , dois je me concentrer sur mes narines (comme pendant la retraite Shiné) ? ou l'abdomen? l'abdomen me permet de ressentir et sourire à mes organes que je veux régénérer ... les narines , je peux élargir à la tête toute entière et au cerveau surtout le gauche qu'il me faut calmer , mais le droit aussi qu'il me faut favoriser.. est ce une bonne méthode de méditation?

        je remarque que sauf pour la nuit de samedi à dimanche, perturbée par... la clé usb de Régenere? le baptême? je dors nettement mieux depuis la retraite au Village ... la conséquence de ma détoxification des intestins en cours?

        RépondreSupprimer