Sélection du message

Depuis mon départ à la retraite

  il y a 2 mois Qu'ai je fait de mes journées? Rien ou presque rien , à première vue (de celles et ceux qui ne me connaissant pas, me...

3 août 2009

Du vénérable Thich Nhat Hanh : "Maitreya pourrait se manifester sous la forme d'une sangha"


et il nous recommande de construire des sanghas, partout dans le monde, c'est même une priorité, pour ce début de 21 eme siecle... dit il.


"Nous avons tous besoin d’amour. Sans amour nous ne survivrons pas. Et la planète non plus. Il est dit que le prochain bouddha sera Maitreya, le Bouddha de l’Amour. D’après moi, Maitreya pourrait se manifester sous la forme d’une communauté qui montrera le chemin de l’amour et de la compassion. (...)"
"(...)Il nous faut apprendre à pratiquer la pleine conscience ensemble - en tant que famille, ville, nation ou communauté de nations. Un Sangha qui pratique l'amour et la compassion est exactement le Bouddha qu'il nous faut pour le siècle à venir. L'apparition du prochain Bouddha - Maitreya, le Bouddha de l'Amour - ne dépend que de nous. Nous avons le privilège et le devoir de préparer le terrain pour sa venue, et ceci pour nous-mêmes, pour nos enfants et pour notre planète la Terre. Chacun de nous a un rôle à jouer. Chacun de nous peut contribuer à rendre le Bouddha vivant en pratiquant consciemment. Chacun de nous représente une cellule du Bouddha Maitreya, le Bouddha du vingt et unième siècle, le Bouddha de l'Amour.
http://www.vipassana.fr/Textes/TNHSangha.htm

http://www.buddhaline.net/article.php3?id_article=178

Bâtir une Sangha

Bâtir une Sangha c'est comme faire pousser des fleurs. Nous devons savoir ce qui est utile et nuisible à la croissance des fleurs. Nous avons besoin de bonnes graines, d'un jardinier habile, de l'eau, de la terre, de beaucoup de soleil et de patience... Quand nous nous lançons dans la construction d'une Sangha, la chose la plus importante est de se rappeler que nous le faisons ensemble. Plus nous embrassons la Sangha, plus nous nous débarrassons de l'idée d'un soi séparé. Nous pouvons nous reposer sur la sagesse collective et la vision profonde de la Sangha, alors, nous pouvons voir très clairement que les yeux, les mains et le coeur de la Sangha sont bien plus grands que les yeux, les mains et le coeur de chacun d'entre nous.

Nous avons l'occasion d'aider à la construction de notre Sangha en participant aux activités qu'elle propose et en y apportant notre énergie et notre vision profonde. Pour entretenir notre pratique après avoir quitté le Village des Pruniers, nous avons besoin de savoir comment construire une Sangha. Prenez dès maintenant des contacts avec ceux qui sont autour de nous. Quand nous réalisons notre vraie nature d'inter-être, nous établissons naturellement des contacts avec les autres en partageant nos expériences de la pratique et nous recherchons le soutien et les conseils de nos compagnons de pratique.

http://sangharime.com/batir-une-sangha-par-thich-nhat-hanh-vt517.html?start=0&postdays=0&postorder=asc&highlight=

et le Frère Phap -Y nous a également dit lors du Week end de pleine conscience de Gaillac, que Maitreya, est la société dans laquelle nous voulons vivre, et que ces sanghas en seront la base. Oui c'est tellement plus porteur que de pratiquer en groupe!!! Que d’énergies on dégage tous ensemble, énergies que l'on peut dédier à celles et ceux qui en ont besoin...
Bâtir des sanghas, (des communautés de pratique et de vie) est aussi devenu ma priorité et tout d'abord la sangha dans laquelle j'irais passer ma retraite, un peu à l'écart de ce monde empoisonné, non pas pour le fuir, mais pour m'en protéger, et surtout mieux le combattre...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire