En train de devenir... Comment lâcher prise,tout en ne lâchant rien

Blog de Tâm Chân Hanh (Action Juste du Cœur)-un bouddhiste engagé plutôt du coté "extrême gauche" (la Gauche radicale , ANTI-CAPITALISTE) - pour un autre monde possible, plus juste, plus fraternel et plus humain.

31 mars 2017 : Depuis mon départ à la retraite ...

il y a 2 mois
Qu'ai je fait de mes journées?
Rien ou presque rien, à première vue (de celles et ceux qui ne me connaissant pas, me voyaient m'enfermer chez nous (...)

21 janvier 2011

Le 5eme entrainement à la pleine conscience: une pratique militante

*Transformation et Guérison * anciennement *consommation responsable*
"Conscient(e) de la souffrance provoquée par une consommation irréfléchie, je suis déterminé(e) à apprendre à nourrir sainement et à transformer mon corps et mon esprit, en entretenant une bonne santé physique et mentale par ma pratique de la pleine conscience lorsque je mange, bois ou consomme. 
Afin de ne pas m’intoxiquer, je m’entraînerai à observer profondément ma consommation des quatre sortes de nourritures : les aliments comestibles, les impressions sensorielles, la volition et la conscience. Je m’engage à ne pas faire usage d’alcool, ni d’aucune forme de drogue et à ne consommer aucun produit contenant des toxines comme certains sites Internet, jeux, films, émissions de télévision, livres, magazines, ou encore certaines conversations. 

Je m’entraînerai régulièrement à revenir au moment présent pour rester en contact avec les éléments nourrissants et porteurs de guérison qui sont en moi et autour de moi, et à ne pas me laisser emporter par des regrets et des peines quant au passé, ou par des soucis et des peurs concernant le futur. Je suis déterminé(e) à ne pas utiliser la consommation comme un moyen de fuir la souffrance, la solitude et l’anxiété. 

Je m’entraînerai à regarder profondément dans la nature de l’interdépendance de toute chose, afin de consommer de manière à nourrir la joie et la paix, tant dans mon corps et ma conscience, que dans le corps et la conscience collective de la société et de la planète."
 
C'est au début de l'année 2006 que j'ai découvert en lisant par hasard chez mes parents qui étaient bouddhistes et avaient pris refuge auprès de THAY, ce livre : "Changer l'avenir pour une vie harmonieuse", et les 5 entraînements à la pleine conscience.
Tout un programme que ce livre !


Le 2eme et surtout le 5eme ont immédiatement parlé à mon âme militante de l'époque, en effet je découvrais alors depuis quelques années que la consommation responsable, (ou citoyenne ou la consom'action), pouvait contribuer à transformer ce monde pourri où nous vivons ;
et ceci dans la non violence..

et au fur et à mesure des années, j'en suis devenu de plus en plus convaincu, tellement convaincu que j'ai finalement pris auprès de Thay, refuge dans les 5 entraînements en novembre 2008, lors de la retraite francophone.

voici la version des 5 entrainements d'alors, tels que je les ai pris en novembre 2008 

et le lien vers la cérémonie de ma prise de refuge dans les 3 joyaux

Ce 5eme entraînement (appelé alors consommation responsable,) j'essaye depuis de le pratiquer tous les jours et dans tous mes actes de consommation ou d'achat. Je considère cette pratique comme un acte militant de transformation de cette société empoisonnée comme le dit si bien Thay (et comme j'aime à le répéter) .

Notre argent a du pouvoir, (même si nous en avons peu) et plus peut être qu'un bulletin de vote. En alimentant les circuits équitables, bio, ou locaux, nous leur permettons de se développer.
-En cessant d'être nourris  les circuits financiers, industriels ou de la grande distribution, générateurs de tant de souffrances, disparaitront..
Le commerce équitable permet à des producteurs du sud, de pouvoir vivre dignement, mais attention, pas celui proposé dans la grande distribution, qui certes leur offre des prix un peu plus élevés que les prix du marché et sur de plus grandes quantités , mais les oblige à produire toujours plus, donc à investir, donc à s'endetter, ce qui est pour eux le début de la fin... Idem pour le bio. Attention au bio industriel, et aux labels... Il nous faut en avoir (pleinement) conscience
L'idéal serait de consommer, bio, local et équitable...

Et d'avoir conscience qu'en cessant d'alimenter massivement les circuits du commerce classique, nous les obligerons à se transformer... (ou à disparaître).

Pour le moment, nous n'en sommes pas là, nous sommes trop peu nombreux à vouloir agir par la consommation... Mais il nous faut être des exemples ... et le faire savoir pour que d'autres nous rejoignent... S'il y a une révolution qui puisse marcher, c'est bien celle là, la révolution de nos modes de consommation .

J'achète (nous achetons) donc le café, le thé, le sucre,  et quelques autres produits alimentaires qui viennent du sud chez les Artisans du Monde, ainsi que la plupart de nos cadeaux, et pour les cadeaux, je le dis à ceux auxquels je les offre, d'où ils viennent….

 
On nous dit souvent que ce n'est pas très local, donc pas très écolo à cause des transports ... mais si nous ne pouvons pas encore renoncer au café, thé, sucre etc... nous contribuons à la relocalisation des producteurs du sud en les aidant à se constituer une agriculture vivrière et souveraine et pour nous, à terme se passer de nous.

Nous faisons donc la plupart de nos courses alimentaires en produit bio, sur les marchés locaux, dans les Amap (Association pour le Maintien d'une Agriculture paysanne), et Biocoop...  et ceci jusqu'aux produits d'entretien  ou même les croquettes pour nos chats !!!


Nous fuyons comme la peste, la grande distribution, et quand nous y allons par obligation...nous nous y sentons mal...

C'est bien plus cher que la consommation de M.et Mme tout le monde et surement pas à la portée de toutes les bourses, mais c'est un choix délibéré que nous avons fait (en pleine conscience) et en même temps nous avons renoncé aux achats de superflu, aux achats compulsifs, pour nos vêtements , vaisselle, mobilier ...

quand nous en avons vraiment besoin, nous privilégions les compagnons d’Emmaüs... et sommes devenus (presque) végétariens, ce qui permet d’alléger notre budget alimentation. Et de temps en temps pour les vêtements du bio équitable.

Enfin il faut savoir (avoir pleine conscience) et faire savoir que la nourriture non bio n'est pas chère, car elle est subventionnée... pour que les agriculteurs puissent acheter, les pesticides, engrais, ou tracteurs ... et aussi pour que les prix soient volontairement maintenus bas...pour couper court aux revendications salariales légitimes ...  

-mais ces prix bas ont un coût...sur leur qualité ...et sur notre santé

Une bonne partie de notre consommation est devenue alternative, 

Pour notre santé, nous privilégions aussi les médecines alternatives  
et même nos vacances au lieu d'aller à la plage ou au ski, nous allons les passer par exemple comme bénévoles à Terre et Humanisme pour les aider à cultiver leur potager bio... et y apprendre l'agro-écologie en contrepartie

ou au village des pruniers... où nos retraites sont de plus en plus nombreuses

et pour moi , j'ai même changé de banque pour la Nef seule banque solidaire 
Le système bancaire étant une des principales causes de souffrances de ce monde.
Et j'en suis vraiment très satisfait 
En non alternatif, reste le loyer, l'électricité, le gaz, le téléphone, la voiture, les pensions alimentaires pour les enfants ... 
 part encore trop importante à mon gout et que je voudrais réduire, et là j'ai conscience que je ne suis pas dans le lâcher prise . je passe beaucoup de temps à faire mes comptes et mon budget et à comparer les parts, éthique et non éthique en pourcentage du budget mensuel...et quand je suis obligé pour l'alimentation ou l'habillement d'aller dans une grande surface, j'en suis malade au point d'en être désagréable...

Les étapes suivantes, ce sera pour nous de réduire cette part encore trop importante... ce serait bien  d'arriver à l'autonomie totale, mais là je ne m'en sens pas capable... je ne suis pas bricoleur (j'en ai pleinement conscience)


Peut être la prochaine vie? ou alors le faire au sein d'une communauté (sangha) où chacun pourrait exercer ses talents au service de tous...

Et voici, une de mes devises de vie préférée
 *  Changer son monde afin de changer le monde      
*  Consommer autrement...                                        
être consomm-acteur et non plus (con)sommateur 


C'est provocateur j'en ai conscience, mais j'aime provoquer afin de réveiller les gens 

Voila pour la première sorte de nourriture. C'est encore assez facile ...

Cela l'est beaucoup moins pour les impressions sensorielles .
Nous avons certes arrêté la télévision et quand nous l'avions nous la regardions très peu, sauf des programmes sur Arté ou du genre "sagesses bouddhistes" et surtout pas les infos télévisées du 20 heures...
Mais nous sommes confrontés par notre activité militante, à plein de mauvaises nouvelles, qui arrosent nos graines de colère, ou de découragement. Devons nous les ignorer, ne voir que les bonnes, ou nous arrêter de militer.?

 Pierre Rabhi, a écrit à propos des films... "arrêtons de consommer du monde qui va mal". J'ai arrêté d'aller les voir, mais les conseille toujours à mon entourage ...

Car je ne sais pas si s'en tenir uniquement aux bonnes nouvelles et les faire connaître c'est suffisant dans notre combat, beaucoup de nos concitoyens n'ont même pas conscience des origines des souffrances dont notre monde souffre...

De toute façon, même sans aller voir ces films, les infos que nous recueillons chaque jour arrosent nos graines de souffrance.

et pour éviter qu'elles ne germent il m'a fallu  faire ma propre antidote... une méditation spéciale...

-La méditation sur la paix intérieure (que je me suis crée)


Un lotus pour vous toutes et tous
Tâm Chân Hanh (Action Juste du Coeur)

Les Cinq Entraînements à la Pleine Conscience (dernière version, que Thay voudrait ré-écrire pour les non Bouddhistes)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire