10 avril 2011

Que faire avec la colère ?



_______________________________
Enseignements au centre de Yoga de Montauban
  par la Vénérable Tenzin Ngeunga de l'Institut Vajra Yogini

http://www.institutvajrayogini.fr/VY.html
_______________________________

  mardi  5octobre 2010 à 20 h30
mardi 7 décembre 2010 à 20h30
mardi 8 fevrier 2011 à 20h30
mardi 8 mars 2011 à 20h30
mardi 5 avril 2011 à 20 h30

Montauban 
centre de yoga


« Il n’y a de pire méfait que la colère
Ni de plus grande ascèse que la patience…
»
Shantidéva (Bodhicharyavatara)


« Si vous domptez la colère au-dedans, vous découvrirez qu’il n’y a plus un seul ennemi au-dehors. Mais si vous ne le faites pas, même à supposer que vous puissiez vaincre tous les êtres de l’univers, votre colère ne fera que croître. Vous ne la ferez jamais disparaître en lui laissant libre cours. Le seul ennemi intolérable, c’est la colère elle-même. »  
Dilgo Khyentsé Rinpoché 

« Celui qui reconnaît dans la colère l’auteur de tous ses maux et l’attaque avec énergie, celui-là est heureux en ce monde et dans l’autre. » 
Sa Sainteté le Dalaï Lama 

En nous appuyant sur la sagesse transmise par le Bouddha et les grands maîtres du bouddhisme, anciens et contemporains, nous explorerons au cours de ces soirées le point de vue bouddhique sur la colère (ou plus précisément la gamme d’attitudes mentales allant du simple agacement à la haine ou la colère déclarée), ses causes et ses conséquences, et les diverses méthodes à mettre en place par rapport à elle.
Comme nous avons besoin d’intégrer ces méthodes et points de vue radicalement opposés à nos habitudes ancrées, nous consacrerons une partie de notre temps à la méditation sur les divers points évoqués.
_______________________________

 5 magnifiques soirées d'enseignements et de méditations sur ce theme si difficile de la colère que nous avons vécues à Montauban avec la vénérable Anila Tenzin Ngeunga

 "Il nous faut regarder où on en est avec la colère, si on l'excuse, ou si on décidé de lui faire la peau" Anila Tenzin Ngeunga 
"Il ne suffit pas de dire que la colère est mauvaise, je dois m'en débarrasser, la colère est fondamentalement liée à l'ignorance fondamentale qui est en nous :

C'est une irritation contre ce qui nous blesse" dit elle en citant une question de Lise, et elle ajoute, "nous blesse" c'est déjà un degré très fort, il y a differents niveaux de colère qui commence par de l'insatisfaction ou du mecontentement, puis de l'agacement de l'irritation avant l'explosion.  (exemple d'une tasse qu'on casse, après des rancoeurs accumulées)
Car nous ne supportons plus ou nous ne tolerons plus .

Il nous faut travailler sur ces premiers niveaux, les identifier dès le début et agir dessus.
Cela commence souvent par une sensation déplaisante ou désagréable. exemple une queue d'attente ou un embouteillage.
il nous faut nous poser la question "pourquoi ça m'énerve? "
Guéshé Tashi explique qu'il est necessaire de réunir les causes et les conditions qui sont multiples à l'exterieur de nous comme à l'interieur.
Mais à l'origine il y a l'insatisfaction , souffrance ou mécontentement toujours prete à se manifester
.
Ces causes et conditions  different selon les uns des autres car c'est du au caractere de chacun d'entre nous, à notre karma

La colère c'est different de l'indignation ou du courroux:  L'abbé Pierre ne voulait pas nuire à ses "adversaires" il voulait le bien. Se faisait il du mal,  était il vraiment en colère , lui seul peut le savoir...


L'antidote c'est la patience (une des paramitas) "par la force de l'habitude, il n'y a pas de difficultés qu'on ne puisse supporter" Shantideva
on doit s'habituer à accepter "Si on peut agir on agit, si on ne peut pas agir on accepte la situation, on lache prise" 
La patience c'est la capacité à supporter les difficultés sans avoir l'esprit perturbé...

La colère c'est d'abord une irritation née de la non satisfaction à nos attachements

L'aversion se nourrit du mécontentement de ce que je ne veux pas et qui se met toujours en travers de ce que je désire (Shantidéva)

les 2 antidotes à la colère sont
-La patience ou la tolérance
-l'amour et il n'y a pas de difference entre "nos amis" et nos "ennemis"


la plupart des discussions ont tourné autour de :

- y a t'il des colères "saines" comme celle de l'abbé Pierre  à l'hiver 54? (differences entre la colère,, l'indignation ou la révolte, et  le courroux, ou la colère feinte dans le but de faire du bien)

La colère c'est toujours avec l'intention de nuire, mais la colère sans cette intention peut nous faire du mal, si elle n'est pas feinte mais reelle ... c'est très difficile de faire semblant de se mettre en colère.

il y a des colères qui "explosent" ce sont les plus visibles, mais il y a aussi des colères contenues... sous une apparance de calme qui sont aussi néfastes, dont la colère liée au sentiment d'injustice ou d'incompréhension...

-comment faire face à une colère?
l'exprimer pour faire "du bien" à l'autre? (Jean Luc)
se retirer et aller faire une marche méditative ( mon point de vue)
aller taper dans un punching ball...

Anila pense que se retirer et aller méditer c'est déjà trop tard, il nous faut prévenir ces situations et pour cela méditer préventivement  en se rememorrant une de ces colères, pas à pas  ce qui l'a provoquée, comment elle est née, ce qu'on a dit ou fait, ce qu'on aurait du dire ou faire, ce qui se serait passé si on avait agi autrement

elle a guidé une méditation sur ce theme ...

Et comme toujours, nous cloturons ces soirées d'enseignement par une dédicace à tous les êtres qui souffrent


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire