19 avril 2010

L'art du Bonheur: retraite francophone au village des pruniers, 2eme jour

Samedi 10 avril 2010

 Il est 5 h 30 , je me réveille au son de la cloche, pour être à 5h 45 à la salle à manger (par la suite il faudra y être à 5 h30 car ce fut un peu juste cette fois, on a pas pu chanter) 

je me charge de couper le pain, d'autres de la famille des fruits ou du porridge , nous y allons sans nous stresser, en pleine conscience, (mais pas en silence, normal on a pas trop l'habitude, le probleme est de savoir ou se trouvent les affaires...  les fois suivantes ca ira mieux)

Ensuite j'aide à disposer sur les tables de service.

6 h 30 quand la cloche invite au petit déjeuner, tout est pret

après le petit déjeuner, petit passage au salon de thé (pour moi ce sera un café) , puis je vais aider à la desserte et au rangement.


8 heures:  Une navette  amene notre équipe au hameau du bas pour la méditation du matin et le 1er enseignement de Thay.
 la grande salle de cérémonie est déjà aux 3/4 pleine, j'y retrouve avec joie plusieurs ami(e)s de la Sangha de Toulouse, qui logent au hameau nouveau.
représentation du temple de Bat nha et avalokita
8 heures 30 Thay arrive et la cloche nous invite à la méditation du matin.

(C) (C) (C)(C) (C) (C) (C) / 7 sons de cloche
Le corps du Dharma(C) nous apporte(C) la lumière(C) du matin(C)(C)(C)
Dans la concentration, notre cœur est en paix.(C)
Un léger sourire(C) naît(C) sur nos(C) lèvres(C)(C)(C)
C’est un jour nouveau,
Nous allons vivre de manière éveillée.(C)
Le soleil de la sagesse vient de se lever,(C)
Illuminant(C) toutes les(C) directions(C)(C)(C)
Noble Sangha, unifions tout notre être dans la méditation…



Namo Sakyamunaye Buddhaya (demi son de cloche) 
(La Sangha répète en chœur) (C)
Namo Sakyamunaye Buddhaya (demi son de cloche)
(La Sangha répète en chœur) (C) (C)
Namo Sakyamunaye Buddhaya (demi son de cloche) 
(La Sangha répète en chœur) (C)

J'inspire, j'ai conscience que j'inspire, j'expire j'ai conscience que j'expire (inspire, expire ) (c) 
J'inspire ma respiration se fait plus douce, j'expire ma respiration se fait plus profonde , je calme ma respiration ( plus douce, plus profonde) (c)
J'inspire, je calme mon corps, j'expire, je relache mon corps (calmer, relacher) (c)
J'inspire, je souris, j'expire, je suis libre (sourire, libre) (c)
J'inspire, je suis là présent au village des pruniers, j'expire, j'apprecie ce moment merveilleux (instant présent instant merveilleux) (c) (c) 2 sons de cloche cloturent cette méditation de 20 mn

 
NAMO VALOKITESHVARA hommage au boddisattva Avalokiteshvara , le Bouddha de la grande compassion *  
 http://www.youtube.com/watch?gl=FR&hl=fr&v=pCRbc4UoTWg&feature=related
"chère sangha au moment de chanter cette invocation en pleine conscience faisons le voeu de n'être plus qu'UN   il n'y a plus de discrimination de soi séparé, nous INTER-SOMMES, nous sommes UNIS dans  L'INTER-ÊTRE" Voila à peu près ce qu'a dit la soeur du hameau du bas qui dirigeait la méditation assise.

Tout au long de ce chant, mes pensées iront d'abord à LISE qui sera aussi UNE avec nous tous dans cette grande salle, puis à MARIE JOSEE qui a tellement besoin en ce moment, de toutes ces énergies de non discrimination, et aussi tous les êtres qui souffrent à cause de l'avidité .

 photo prise par Robert Badia

L'ART DU BONHEUR
(1er enseignement de Thay)
"Bonjour chère sangha ,nous sommes le samedi 10 avril au hameau du bas, dans la salle "nuée des étoiles"

le Bonheur c'est ici et maintenant, quand vous n'avez pas de mal de dent vous ne réalisez pas votre bonheur, c'est quand vous l'avez que vous vous en apercevez de ce bonheur, en attendant le RV chez le dentiste (...) 
Il nous faut utiliser l'énergie de pleine conscience, pour reconnaître le bien être , reconnaître ce qui se passe en nous (...)

Pleine conscience, smurti en sanscrit , nghiem en vietnamien, le caractere chinois en 2 parties, en haut maintenant, en bas esprit ( il va au tableau faire une calligraphie...)


La méditation assise, la méditation marchée sont des pratiques d'énergie de pleine conscience (...)

la méditation marchée se fait sans penser, car si je pense je ne suis pas... là  , je ne suis pas présent

 (le début de la méditation marchée qui a suivi l'enseignement)

Il nous faut marcher comme des hommes des femmes LIBRES (...)
Toucher le ROYAUME DE DIEU ou la TERRE PURE DE BOUDDHA par nos pas
Savoir qu'on est VIVANTS 



On appartient au royaume de Dieu, on fait UN avec lui 
on est tous des FLEURS appartenant au même JARDIN de l'HUMANITE ( son de cloche)


La RESURRECTION de notre coeur est possible  (...)
Trouver le PLAISIR  de marcher ici et maintenant   (...)
Chaque pas sur cette planete est un miracle (...)

En marchant je me dis le gatha 
un pas ... je suis chez moi un autre pas  je suis arrivé 
 je souris , un sourire de VICTOIRE puis un autre pas (...)


Pour admirer le paysage je pratique l'ARRET 

Je pratique l'ARRET également pour être là pour être heureux
il nous faut nous entrainer pour nous arreter


SAMATHA c'est l'ARRET (je pense à ce moment au patron de Lise qui s'appelle LARREY ! ...)(C) son de cloche ...qui arrete mes pensées perturbatrices

Laisser l'enseignement du dharma nous pénetrer comme la pluie dans la terre dit il ensuite en nous voyant prendre des notes (...) 


la pluie qui arrose nos bonnes graines , notre nature de Bouddha (...)


Penser qu'en Terre Pure, il n'y a pas de souffrance, c'est une perception éronnée
le Lotus a besoin de la boue, la boue fait pousser le lotus (...)

Le Bonheur a besoin de la souffrance, de la comprehension de la souffrance


Le Royaume de Dieu c'est l'abondance de la comprehension base de l'amour, et on a besoin de la souffrance, 

demain on commencera à étudier le soutra le coeur de la comprehension parfaite, la prajna paramita 

Un frère nous fait chanter ce soutra 
 (son de cloche, fin de l'enseignement)

après une petite pose pour nous désalterer, mise en pratique , de la méditation marchée, parmi les pissenlits en fleurs du hameau du bas :





 



 Puis retour sur le hameau du haut pour le déjeuner de midi (il est déjà plus de midi, je commence à marcher sur le même rythme, puis me fais prendre en covoiturage , je ferais ainsi tout le long de la retraite)


 Déjeuner en famille, puis 14 h30 partage du Dharma sur l'enseignement du matin, ou nos propres vecus, c'est aussi le moment où nous faisons d'avantage connaissance les uns et les autres, et bien sur c'est pour moi le moment de dévoiler mon coté militant engagé radicalement contre ce systeme néolibéral... et je découvre que nous sommes nombreux à l'être , chacun à notre manière.


Le principal thème de ce partage sera "comment être heureux, alors qu'il y a autour de nous tant de souffrances"


Nous tombons tous d'accord pour dire qu'il est plus reposant d'agir POUR que d'être CONTRE.
Frère Phap y fait la synthese de nos échanges  :


"La peur est cause de la souffrance, il faut transformer la peur en amour, pour nous même et pour les autres,(...)
pratiquons la marche méditative, et prenons exemple sur la présence joyeuse et tranquille des moines quand ils la pratiquent et qui donne envie de les suivre (...)
combattons par  l'amour et la compassion, et par la joie dans notre  pratique"


Ensuite quelques moments de libre pour se reposer faire la sieste 
( d'autres familles commencent leur méditation du travail)


17 heures , est proposée une seance de chi qong baton (assez intensive par rapport à celles que j'ai connues en sangha)


18 heures , Diner en famille, puis vaisselle en pleine conscience
19 h 30 méditation du soir guidée et lecture du soutra de l'île du soi

et avons eu le bonheur d'avoir la visite incognito on s'en est apercu à la fin quand on s'est levé pour saluer son départ,  de Thay lui même


21 h 30 noble silence ...

(à suivre) 
Toutes les photos de la retraite sont ici
http://www.facebook.com/album.php?aid=55017&id=1116698830&l=390ce93a57

 
 1er jour vendredi 9 avril cliquez ici
http://michel1955.blogspot.com/2010/04/lart-du-bonheur-retraite-francophone-au.html









Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire