Sélection du message

Depuis mon départ à la retraite

  il y a 2 mois Qu'ai je fait de mes journées? Rien ou presque rien , à première vue (de celles et ceux qui ne me connaissant pas, me...

12 septembre 2010

Ma pratique personnelle du 5eme Entraînement à la pleine conscience (1)

Comment je pratique les 5 entraînements à la pleine conscience dans ma vie quotidienne ?

C'est la séance de présentation des 5 entraînements qui a lieu à chaque retraite et pour laquelle il est demandé à des pratiquants de faire part de leur expérience en public souvent devant plus de 300 personnes. 

J'ai voulu m’entraîner à cet exercice en commençant par le 5eme... c'est celui qui me parle le +.

Cinquième entraînement : Transformation et guérison

Conscient(e) de la souffrance provoquée par une consommation irréfléchie, je suis déterminé(e) à apprendre à nourrir sainement et à transformer mon corps et mon esprit, en entretenant une bonne santé physique et mentale par ma pratique de la pleine conscience lorsque je mange, bois ou consomme. Afin de ne pas m’intoxiquer, je m’entraînerai à observer profondément ma consommation des quatre sortes de nourritures : les aliments comestibles, les impressions sensorielles, la volition et la conscience. Je m’engage à ne pas faire usage d’alcool, ni d’aucune forme de drogue et à ne consommer aucun produit contenant des toxines comme certains sites Internet, jeux, films, émissions de télévision, livres, magazines, ou encore certaines conversations. Je m’entraînerai régulièrement à revenir au moment présent pour rester en contact avec les éléments nourrissants et porteurs de guérison qui sont en moi et autour de moi, et à ne pas me laisser emporter par des regrets et des peines quant au passé, ou par des soucis et des peurs concernant le futur. Je suis déterminé(e) à ne pas utiliser la consommation comme un moyen de fuir la souffrance, la solitude et l’anxiété. Je m’entraînerai à regarder profondément dans la nature de l’interdépendance de toute chose, afin de consommer de manière à nourrir la joie et la paix, tant dans mon corps et ma conscience, que dans le corps et la conscience collective de la société et de la planète.

Les cinq entraînements à la pleine conscience

voir aussi le 5eme des 14 entrainements de l'inter-être : 

 Cinquième Entraînement : Vie saine et compatissante



Conscients que le vrai bonheur est enraciné dans la paix, la solidité, la liberté et la compassion, nous sommes déterminés à ne pas amasser d’argent, de biens alors que des millions de gens meurent de faim, à ne pas vivre dans le but d’acquérir la célébrité, le pouvoir, les richesses ou les plaisirs sensuels qui peuvent provoquer beaucoup de souffrance et de désespoir. Nous regarderons profondément comment nous nourrissons notre corps et notre esprit par la nourriture comestible, les impressions sensorielles, la volition et la conscience. Nous nous engageons à nous abstenir de jeux de hasard, d’alcool, de drogues et de tout autre produit tel que certains sites internet, jeux électroniques, émissions de télévision, films, magazines, livres et conversations, qui peuvent intoxiquer notre corps, notre conscience ainsi que le corps et la conscience collectifs. Nous consommerons de manière à préserver la compassion, la joie, le bien-être dans notre corps, notre conscience et dans le corps et la conscience collectifs de notre famille, de notre société et de la terre.



C'est au début de l'année 2006 que j'ai découvert en lisant   chez mes parents qui étaient bouddhistes et avaient pris refuge auprès de THAY ce livre : "Changer l'avenir pour une vie harmonieuse". et les 5 entraînements à la pleine conscience.

Le 2eme et surtout le 5eme ont immédiatement parlé à mon âme militante de l'époque: En effet j'étais depuis plusieurs années déjà, dans l'insatisfaction et la révolte par rapport à ce système capitaliste, et après avoir été un militant syndical plutôt radical ( avec Sud-Solidaire) puis Altermondialiste avec Attac...  j'avais  (nous avions Lise et moi) découvert  avec la revue Silence, que la consommation responsable, (ou citoyenne ou la consom'action), pouvait contribuer à transformer le monde où nous vivons et ceci dans la non violence... et ce livre de Thay m'a convaincu que le Bouddhisme, pouvait être une base spirituelle solide à mes  activités militantes, alors que je me cherchais aussi spirituellement... 

... tellement convaincu que j'ai finalement pris refuge , auprès de Thay,  en novembre 2008, lors de la retraite francophone.
J' essaye (nous essayons) de pratiquer ces entraînements et le 5eme en particulier appelé alors consommation responsable, tous les jours, dans tous nos actes de consommation ou d'achat. 

D'abord parce que je considère cette pratique comme un acte militant de transformation de cette société (empoisonnée comme le dit si bien Thay).
Car je pense que notre argent a du pouvoir, plus peut être qu'un bulletin de vote, (même si nous en avons peu) . En alimentant les circuits équitables , bio, ou locaux, nous leur permettons de se développer.
en cessant d'acheter dans les grandes surfaces,  les produits des multinationales qui sont source de souffrance et d'exploitation, aussi bien pour les travailleurs du tiers monde que pour ceux de chez nous... et de bien des pollutions... nous arrêterons de nourrir ce système capitaliste et de le faire se développer...

Le commerce équitable permet à des producteurs du sud, de pouvoir vivre dignement, mais attention à celui proposé dans la grande distribution, qui certes offre des prix un peu plus élevés que les prix du marché sur de plus grandes quantités , mais les oblige à produire toujours plus, donc à investir, donc à s'endetter, ce qui est pour eux le début de la fin...
 Idem pour le bio qui en outre est soumis à des labels de plus en plus "allégés",  dont il nous faut en avoir (pleinement) conscience*
Une objection au commerce équitable est qu'il n'est pas très "écolo" à cause des transports, mais si nous ne pouvons pas encore renoncer au café, thé, sucre etc... (ce sont nos énergies d'habitude)  nous pouvons contribuer à la relocalisation de ces producteurs du sud en les aidant à se constituer une agriculture vivrière et souveraine et à terme peut être , se passer de nous... il faut pour cela savoir choisir ses filières... Et il existe aussi le commerce équitable "Nord-Nord".
 
L'idéal serait de consommer, Bio, Local et Équitable... mais pour ce qui est de l'artisanat, c'est très cher ...

De plus en cessant d'alimenter massivement les circuits du commerce classique basé sur le profit, nous les obligerons à se transformer, voire à disparaître...

Pour le moment, nous n'en sommes pas là, nous sommes trop peu nombreux à vouloir agir par la consommation... Mais il nous faut être des exemples ... et le faire savoir ... S'il y a une révolution qui puisse marcher, c'est bien celle là, la révolution de nos modes de consommation .

J'achète (nous achetons) donc le café, le thé, le sucre, et quelques autres produits alimentaires qui viennent du sud chez les Artisans du Monde, ainsi que la plupart de nos cadeaux, et pour les cadeaux, je dis à ceux auxquels je les offre, d'où ils viennent….(même si ça agace, parfois)

Nous faisons donc la plupart de nos courses alimentaires en produits bio, sur les marchés locaux, les Biocoops ou dans les Amap (Association pour le Maintien d'une Agriculture paysanne), et ceci jusqu'aux produits d'entretien  ou même les croquettes pour nos chats !!!

Nous fuyons comme la peste, la grande distribution, et quand nous y allons par obligation...nous nous y sentons mal...
Nous le savons, c'est bien plus cher que la consommation de M. et Mme tout le monde et sûrement pas à la portée de toutes les bourses, mais c'est un choix délibéré que nous avons fait et en même temps pour équilibrer notre budget, nous avons renoncé aux achats de superflu, aux achats compulsifs ;

Pour nos vêtements , vaisselle, mobilier ...quand nous en avons vraiment besoin, nous privilégions les compagnons d'Emmaüs... et de temps en temps, une folie, avec un vêtement bio-équitable... 

et sommes devenus (presque) végétariens ce qui nous permet d’alléger notre budget alimentation.

Enfin il faut savoir (avoir pleine conscience) que la nourriture non bio n'est pas chère, car elle est subventionnée... pour que les agriculteurs puissent acheter, les pesticides, engrais, ou tracteurs ... et pour que les prix soient volontairement maintenus bas...pour éviter les revendications salariales...

La plus grande partie de notre consommation est devenue alternative, même nos vacances au lieu d'aller à la plage, ou au ski, nous allons les passer comme bénévoles à Terre et Humanisme pour les aider à cultiver leur potager bio... et y apprendre l'agro-écologie en contrepartie ou au village des pruniers... où nos retraites sont de plus en plus nombreuses.

et pour moi , j'ai même changé de banque pour la Nef seule banque solidaire, ou du moins qui veut préserver une éthique...  qui veut... car c'est loin d'être parfait... car encore une fois, il nous faut avoir conscience des limites, dues au système financier et bancaire lui même, générateur de la plupart des souffrances de notre monde...

 

voir ici  les nombreuses possibilités de consommer alternatif et éthique que nous avons en Tarn et Garonne




En non alternatif, reste le loyer, l'électricité, le gaz, le téléphone, la voiture, les pensions pour les enfants ... part encore trop importante qu'il me faut réduire...


ce serait bien pour cela, d'arriver, ai je entendu , à l'autonomie totale, mais là je ne m'en sens pas capable... je ne suis pas bricoleur…
Peut être la prochaine vie? ou alors le faire au sein d'une communauté, d'une Sangha où chacun pourrait exercer ses talents propres au service de tous...

Et puis l'autonomie totale c'est basé sur l'individualisme, qui est tout le contraire, des valeurs que je veux défendre et promouvoir, et il ne s'agit pas pour nous de devenir autosuffisants (nous ne sommes indépendants, mais interdépendants ) mais bien nous entr'aider avec celles et ceux qui veulent vivre et produire autrement...

La suite : ici

* sur le bio industriel et les labels...dont celui de l’Europe https://resistanceinventerre.wordpress.com/2012/08/24/les-farces-et-attrapes-du-bio-industriel-accommode-a-toutes-les-sauces/

1 commentaire:

  1. Depuis j'ai présenté 2 fois ce 5eme entraînement
    - en Août 2013 au Hameau Nouveau lors de la retraite santé
    - en avril 2014 au Hameau du Bas lors de la retraite francophone.

    à chaque fois en me basant sur les 2 parties de cet article
    1/ ma pratique et comment elle a évolué
    -2/ les limites et ce que je dois faire

    RépondreSupprimer