En train de devenir... Comment lâcher prise,tout en ne lâchant rien

Blog de Tâm Chân Hanh (Action Juste du Cœur)-un bouddhiste engagé plutôt du coté "extrême gauche" (la Gauche radicale , ANTI-CAPITALISTE) - pour un autre monde possible, plus juste, plus fraternel et plus humain.

31 mars 2017 : Depuis mon départ à la retraite ...

il y a 2 mois
Qu'ai je fait de mes journées?
Rien ou presque rien, à première vue (de celles et ceux qui ne me connaissant pas, me voyaient m'enfermer chez nous (...)

24 janvier 2018

2eme mois de retraite d'hiver à la maison, 1ere année de retraite professionnelle

qui s’achève par cette bonne nouvelle qui me fait déborder de JOIE


déclaration historique  et tout en sagesse pour une fois   que j’applaudis

et comme un bonheur n'arrive jamais seul, voici encore celle ci: 


OUI et pour une fois, et contrairement au mois dernier (sur les funérailles de Johnny) ces impressions sensorielles, venues des "infos" sont venues m'apporter plein de JOIE !


(faites retour arrière pour revenir sur l'article après avoir cliqué sur les liens) 

Pour ce 2eme mois donc, j'ai continué à prendre soin de moi même,  en accentuant même le repos, m'allongeant en relaxation totale dans ma salle de méditation pour écouter vidéos ou enseignements .... et ai eu à peu près le même type de journée que pour le 1er mois.
  • Le matin après ma 1ere méditation,  est + porté vers la santé, avec les vidéos de Thierry Casasnovas, ainsi que d'autres sources,  dont je vais ensuite noter les principaux points sur un brouillon dont je viens de publier la page,  ou sur "l'annexe" de ce blog; Je le ressentais mais grâce à Thierry j'en suis maintenant persuadé, ma mauvaise santé, l'acidité de mon corps mon mal être qui a culminé durant 2016, venait de ces conditions de vie aberrantes auxquelles nous devons nous adapter, avant même l'alimentation qui même si elle pouvait être de la meilleure qualité nutritionnelle possible avec les jus et le cru, n'était sans doute que très mal assimilée par mon organisme affaibli et acidifié.

    Grâce aux vidéos de Thierry, à des discussions sur les forums et des recherches personnelles sur internet, j'ai pu continuer à mieux comprendre les processus de digestion et régénération et trouver des réponses à certains problèmes que j'ai eu. (signaux de la vraie soif, ou constipation pendant ou après le jeûne, aussi notées dans ces annexes )


  • Et l'après midi, l'après déjeuner devrais je dire, car je pouvais le prendre assez tard en fonction de mon ressenti ...  avec les enseignements de Thay de la retraite d'hiver 2013-2014, dont j'ai eu le bonheur de retrouver début janvier dans le tréfonds de mon ordinateur, le fichier des notes que j'avais prises alors sur les recommandations de nos sœurs de la maison de l'Inspir et que j'ai mises en ligne également sur cette annexe .
    Enseignements très profonds sur la conscience (les 8 consciences et les 51 formations mentales de la psychologie bouddhiste) , destinés d'abord aux monastiques du village et que je me suis régalé à ré écouter ou à découvrir pour certains, souvent donc allongé...
    J'ai pu auparavant en finir avec les notes de la retraite santé du mois d'octobre commencées le mois dernier et aussi commencer à transcrire celles d'une retraite vipassana offerte par le vénérable Antonio Satta en septembre 2015
Donc encore très souvent sur l'ordinateur et sur l'internet, mais ce dernier mois plutôt limité à ces 2 thèmes de la santé et de la pratique spirituelle ; j'écris "plutôt" car parfois, souvent ça déborde, comme sur des questions philosophiques ou quelques sujets en rapport avec l'actualité... 

mais j'ai surtout voulu éviter ce mois ci de rentrer moi même dans des débats polémiques, ou tout sujet générateur de graines de souffrance."Zapper" ces sujets, que je ne peux éviter car ils arrivent jusqu'à moi , c'est les noter quand j'en prends connaissance, me dire "STOP" et éventuellement les partager avec un petit commentaire, incitant à une réponse positive (style boycott) sur les groupes adéquats.
Également poursuite pour moi de mon expérimentation du jeûne intermittent de 21 / 22 heures soit 1 repas par jour,  


mais en prenant le jus et les fruits plus tôt dans l'après midi soit 2 heures avant le repas du soir, pour éviter d'avoir à me réveiller la nuit pour aller uriner et des difficultés à me rendormir... tout d'abord, mais comme j'avais une fringale entre cette première partie et la suite + consistante, en ne mangeant ensuite mon unique repas entre 14 h et 16h.

mais je constate toujours ces réveils nocturnes à la fin des cycles et ces difficultés pour me rendormir... d'où ai éprouvé le désir de mieux comprendre les mécanismes du sommeil et de ce qui peut le perturber et noter sur cette annexe ce que j'ai pu trouver .

j'ai pu faire 3 jeûnes complets de 2 ou 3 jours dont 2 jours secs à chaque fois.

Poursuite aussi de mes méditations quotidiennes  au moins 2 ou 3 fois par jour, dont j'ai continué à noter sur mon cahier puis ici les principaux ressentis, 

j'ai plus que jamais envie de travailler ma concentration qui me semble encore bien faible malgré toutes mes retraites de shiné et pour cela ai pensé que revenir à Vipassana (avoir la vision profonde de ce qui se passe en moi à chaque moment, et pourquoi ma concentration faiblit et les pensées m'envahissent) m'aiderait beaucoup... ce qui semble être le cas ... (à suivre donc , c'est la persévérance qui me caractérise et la confiance que mon chemin est bon)

et aussi pendant ce mois ci, 2 réalisations importantes (ou petits éveils comme le disait notre ami Huy Phong) avec:
  • Ce livre  que Lise m'a passé peu avant Noël 2017

     
J'ai découvert que ce 4e Commandement de la bible « Tes père et mère honoreras, afin de vivre longuement »  que tout le monde considère qu'il va de soi de le respecter a fait énormément de mal à des générations d'enfants maltraités.
et ai tout de suite senti qu'il y avait là une belle clef qui pourrait ouvrir les portes de la guérison définitive à l'enfant blessé qui est toujours en moi (voir ici mon article:  2018... Guerir mon enfant interieur )
  • La méditation guidée sur la souffrance offerte lors de notre journée de pleine conscience du 14 janvier et dans laquelle pour la première fois j'ai pu faire de manière non intellectuelle:  et j'ai noté ce soir là
    21h 15: la méditation de ce soir a poursuivi celle de la journée de Pleine conscience sur la souffrance (ex n°17 du livre un lotus s'épanouit) pour moi ce fut sur ma propre souffrance en essayant de le faire de manière non intellectuelle : comment je ressens en moi ces fondements que sont la peur, l'incertitude le sentiment d'insécurité (lié à l'impermanence) la tristesse, la colère ( c'est lié) , essayé de les voir en moi, avec quels exemples? et d’où ça peut venir ...
    cela m'a été permis par des temps de méditation assez longs entre les phrases , merci Marie Ange et Christine pour cette méditation de 45 mn, et le lien était évident avec ma méditation de 7h30 et les pensées que j'ai eues... le hasard???

    télécharger ici la méditation
     méditation sur la souffrance.pdf



Ce 3eme mois de retraite d'hiver qui débute et qui coïncide aussi avec le début de la 2eme année de ma retraite professionnelle, je veux continuer à les consacrer l'une comme l'autre à poursuivre la régénération de mon corps comme de mon mental bien diminués par des années de vie inadéquate.

Et il n'y a qu'une solution le repos !



la suite : le 3eme mois




20 janvier 2018

notre santé autrement (8)

Où nous avons pu réaliser au cours de ces 2 derniers mois, comme Thierry Casasnovas l'a fait et l'explique dans ces vidéos... que bien souvent en matière de santé et de régénération, nous étions entraînés dans des "dogmatismes religieux" ... Il n'y a pas "une vérité" mais la réalité qui est bien  + compliquée et qui elle,  est personnelle à  chacune et chacun d'entre nous.
Ainsi: 
1/Sur les céréales·  Hier le 19 janvier, à 12:15

Si les céréales sont devenues si mauvaises pour notre santé, ce n'est pas à causes d'elles mêmes, mais plutôt de notre société et de notre mode de vie dit "moderne" ... Merci Thierry de le dire si clairement  ... je l'avais toujours ressenti ainsi ... 

Un des nombreux débats qui suscitent la passion... Alors plutôt…
2/ sur les aliments acides ou alcalins·   le 17 Janvier, 11:22
2 vidéos essentielles pour notre santé que je découvre (y)

Et la vraie liste des aliments alcalinisants ou acidifiants dans cette vidéo https://youtu.be/u0t9FIDSjbcGérer

 la voila

suite avec cette 3eme vidéo:  https://youtu.be/BEOKSb_VmWsGérer

 et voici les signes de l'acidification de notre corps

Merci Thierry ! finies pour nous les "prises de tête" sur les associations ou combinaisons d'aliments évoquées dans cet article  Notre santé autrement (3eme partie) Que notre aliment devienne notre médicament... mais bonjour les prises de tête, avec les associations alimentaires !

3/ La digestion c'est essentiel
 13 Janvier, 12:35 ·
Une vidéo essentielle de Thierry Casasnovas que je viens d'écouter tranquillement allongé, pour "booster notre digestion"
avec comme aliments conseillés des fruits et légumes crus comme
- agrumes, ananas kiwi, papaye
- le gingembre
- artichaut, pissenlit, chardon marie, choux, les lacto-fermentés dont la betterave , et les "bons" gras: avocat, graisse de coco, jaune d’œuf

  Changez d'alimentation ! en évitant les erreurs
12 Janvier 2015
 Changer d'alimentation est un impératif , mais comment s'y prendre pour éviter les embûches et évoluer avec de nouveaux codes , de nouvelles indications? Nous n'avons reçu aucune éducation pour comprendre et analyser les phénomènes symptomatiques de notre corps, cette vidéo est là pour vous aider à avancer au mieux en évitant les erreurs fondamentales , d'autres suivront !
1ere d'une série  ou il traitera essentiellement des processus de digestion

voici la 2eme 
Boostez votre digestion 1
http://regenere.org/blog/boostez-votre-digestion-1

Comment peut on encore ignorer que le processus de digestion est à la base de tout...de notre nutrition comme de notre intoxication et que de sa qualité dépend tout le reste . Au delà du ridicule des conseils de la diététique moderne obsédée par les calories , venez découvrir dans cette série de vidéos la vraie physiologie digestive de l'humain ...

 4/ et qui s’ajoutent à celles ci 
Sur les émonctoires dont il nous faut faciliter le fonctionnement pour bien éliminer 
Quel jus pour quelle "maladie" ? voici une question qui revient souvent...Savez vous à quel point cette question nous montre combien nous ignorons la réalité du fonctionnement du corps humain?...

Enfin du soin ! partie 2 ; les émonctoires ! le programme Régénère...
21 oct 2017 Second volet de cette série exceptionnelle pour poser de manière claire les bases du programme que propose Régénère... Aujourd'hui on parle d'émonctoires, de système lymphatique, de filtration, de constipation...

Notre corps fonctionne à la hauteur de sa capacité à éliminer les déchets, nous allons apprendre comment améliorer cela ! avec ces aliments ou ces jus...
  • les poumons: (21') fenugrec,bouillon blanc, jeûne , respiration
  • les reins (23') jeûne sec, persil, ortie,genièvre,pissenlit,ail des ours,
  • observer ses urines ph 5.5 à7, ne pas trop boire ou eau de mer comme quinton
  • le colon (31') mauve, (pas trop car gluant) épinards, carottes, pommes, aloe véra, psyllium
  • la peau (35'), repos et activer la fonction rénale, pas de crème, attention aux savons,, brossage à sec avec fibres d'agaves, sauna ou amam
  • bouger la lymphe (39') course à pied, trampoline, plantes astringentes, plantin, gaillet grateron,fenugrec
  • le foie, (43') détoxifie le sang, fonctionne avec les poumons, plantes amères, chardon marie,betterave,curcuma,pomme,pissenlit, gentiane, artichaut
Autres recettes de jus trouvées ce dernier mois:
bronchite 28 mai 2014:  carotte, orange, radis , épinards

constipation 27 novembre 2014:  pommes, carottes, épinards, betteraves
la fatigue, l'épuisement, le stress, notre mode de vie... inadapté  en sont les 1eres causes, avant notre alimentation, comme du reste pour la majeure partie de nos problèmes de digestion et de non assimilation ...

Et ci après l'histoire de Thierry

 http://lachainedevv.com/wp-content/uploads/Thierry-Casasnovas-Biographie.pdf

17 janvier 2018

Méditation sur la souffrance


C'est la méditation qui a été offerte à la dernière journée de pleine conscience de notre sangha "L’Île Intérieure"  , les temps de méditation étant assez longs, 4 à 5 mn entre chaque phrase, 45 mn pour toute la méditation, j'ai pu cette fois ci pu méditer  sur ma propre souffrance en essayant de le faire de "manière non intellectuelle" : comment je ressens en moi ces fondements que sont la peur, l'incertitude, le sentiment d'insécurité (lié à l'impermanence) la tristesse, la colère ( c'est lié) , essayé de les voir en moi, avec quels exemples? et d’où ça peut venir ...
 oui... ce sont les graines d’anxiété de ma mère, en face, les graines de colère de mon père qui le lui reprochait devant nous les enfants ...
c'est aussi mon désir de comprendre , ce qui se passe en moi, mais aussi de vouloir tout contrôler, saisir... car je n'aime pas l'incertitude... l'impermanence, qui génère en moi un sentiment d'insécurité... il me faut observer et embrasser tout ça... créer de la joie en moi (dernière partie de la méditation) pour m'en libérer

 

Regarder profondément, guérir.

Du livre « Un Lotus s'épanouit » méditation n°17
  • Conscient de mon corps, j’inspire. Souriant à mon corps, j’expire.
Conscient du corps. / Sourire.
  • Regardant les fondements de la souffrance physique dans mon corps, j’inspire. Souriant aux fondements de la souffrance physique dans mon corps, j’expire.
Fondements de la souffrance physique./ Sourire.
  • Conscient de ce qu’il y a dans mon esprit, j’inspire. Souriant à ce qu’il y a dans mon esprit, j’expire.
Conscient de l’esprit. / Sourire.
  • Regardant les fondements de la souffrance dans mon esprit, j’inspire. Souriant aux fondements de la souffrance dans mon esprit, j’expire.
Fondements de la souffrance mentale. / Sourire.
  • Regardant les fondements de la souffrance qu’est la peur, j’inspire. Souriant aux fondements de la souffrance qu’est la peur, j’expire. *
Fondements de la peur./ Sourire.
  • Regardant les fondements du sentiment d’insécurité, j’inspire. Souriant aux fondements du sentiment d’insécurité, j’expire. *
Fondements de l’insécurité. / Sourire.
  • Regardant les fondements du sentiment de tristesse, j’inspire. Souriant aux fondements du sentiment de tristesse, j’expire. *
Fondements de la tristesse. / Sourire.
  • Regardant les fondements du sentiment de colère, j’inspire. Souriant aux fondements du sentiment de colère, j’expire. *
Fondements de la colère./ Sourire.
  • Regardant les fondements du sentiment de jalousie, j’inspire. Souriant aux fondements du sentiment de jalousie, j’expire. *
Fondements de la jalousie. / Sourire.
  • Regardant les fondements du sentiment d’attachement, j’inspire. Souriant aux fondements du sentiment d’attachement, j’expire. *
Fondements de l’attachement./ Sourire.
  • Regardant les fondements du sentiment d’enfermement, j’inspire. Souriant aux fondements du sentiment d’enfermement, j’expire. *
Fondements du sentiment d’enfermement./ Sourire.
* peur , insécurité, tristesse, colère, jalousie … on ne peut choisir que certains de ces sentiments de souffrance à méditer
  • Regardant les fondements du sentiment de joie, j’inspire. Souriant aux fondements du sentiment de joie, j’expire.
Fondements de la joie./ Sourire.
  • Regardant les fondements du sentiment de la joie d’être libre, j’inspire. Souriant aux fondements du sentiment de la joie d’être libre, j’expire.
Fondements de la joie d’être libre./ Sourire.
  • Regardant les fondements du sentiment de la joie du lâcher prise, j’inspire. Souriant aux fondements du sentiment de la joie du lâcher prise, j’expire.
Fondements de la joie du lâcher prise./ Sourire.
  • Regardant les fondements du sentiment de la joie de renoncer, j’inspire. Souriant aux fondements du sentiment de la joie de renoncer, j’expire.
Fondements de la joie de renoncer./ Sourire.
  • Regardant les fondements du sentiment neutre, j’inspire. Souriant aux fondements du sentiment neutre, j’expire.
Fondements du sentiment neutre./ Sourire.

2 janvier 2018

2018... Guerir mon enfant interieur

grâce à ce livre


 que Lise m'a passé peu avant Noël 2017

 "Alice Miller notre corps ne ment jamais"

 Notre corps ne ment jamais. Quand nous tombons malades, quand nous faisons l'expérience de la dépression, de la toxicomanie, de l'anorexie..., c'est que nous sommes traversés par un conflit intérieur entre ce que nous ressentons et ce que nous voudrions ressentir.

D'un côté, il y a notre corps, qui garde intacte la mémoire de notre histoire, et tout particulièrement des mauvais traitements que nos parents ont pu nous infliger ; de l'autre, il y a notre esprit et notre volonté conditionnés par la morale et l'éducation traditionnelles à aimer et honorer, quoi qu'il arrive, ces mêmes parents. (...)


Non, nous ne sommes pas obligés d'être les "bons" enfants de nos parents s'ils nous ont fait du mal et s'ils continuent de pratiquer le chantage affectif. Oui, c'est notre responsabilité que d'être attentifs aux signaux d'alerte que nous envoie notre corps. Oui, au terme de ce chemin exigeant par lequel nous acceptons de relire l'histoire de nos rapports avec nos parents, il y a l'espoir de naître à une authentique liberté intérieure."

 https://www.babelio.com/livres/Miller-Notre-corps-ne-ment-jamais/47446

 Je découvre dans ce livre que ce 4e Commandement de la bible « Tes père et mère honoreras, afin de vivre longuement »  que tout le monde considère qu'il va de soi de le respecter a fait énormément de mal à des générations d'enfants maltraités 
et ai tout de suite senti qu'il y avait là une belle clef qui pourrait ouvrir les portes de la guérison définitive à l'enfant blessé qui est toujours en moi et dont j'ai commencé à raconté l'histoire dans ces 2 articles




dans ce premier article j'avais écrit que je n'étais pas un enfant martyrisé, mais seulement blessé de n’avoir pas été écouté et compris par mes parents...


grâce à une sœur laïque du Village des Pruniers


 mais je peux dire après cette lecture du livre d'Alice Miller que j'ai été quand même maltraité, puisque dans le 2eme article  je me suis rappelé avoir reçu des fessées  à coup de règles déculottée,  par mon père aux alentours de la naissance de ma sœur qui plus est ...



bêtises?  désobéissance plutôt ... ou peut être simplement "impolitesses" non respect... d'eux...  de ce 4eme commandement...
et la maltraitance, n'était ce pas également cela? "ces exercices de yoga qu'il m'imposait (de faire avec lui) à la piscine" et aussi l'apprentissage de la natation où une fois je me rappelle il m'avait balancé à l'eau sans ma bouée ... mais sous la surveillance d'un maître nageur... un "complice" qui aurait été là au cas où ...ces adultes ...

De mon père je lui en ai longtemps voulu, jusqu'à mes presque 50 ans, au point de rejeter le bouddhisme qu'il a voulu aussi m'imposer... et c'est seulement quand j'ai pu réaliser presque à  sa mort, le résistant et l'insoumis  qu'il avait été et dont j'ai hérité de bien des graines... que je lui ai "pardonné" et l'ai même admiré:
voir cet hommage que je lui ai écrit:
 http://michel1955.blogspot.fr/2009/09/pour-toi-papa.html

Pour ma mère c'est encore moins facile, elle qui m'a "abandonné" à une nourrice entre 2ans ?  ( je ne sais pas) et 5 ans pour des études de puéricultrice qu'elle dira avoir faites pour nous, mais je ne me souviens plus du tout qu'elle m'ait soigné de quoique ce soit même si elle a toujours dit qu'elle n'a jamais voulu exercé ce métier pour se consacrer à nous ses enfants...

mon ressenti c'est qu'elle a fait son métier de mère ... uniquement d'un point de vue matériel sans jamais me donner ni tendresse ni câlins... et toujours en voulant m'inculquer cette notion d'obligation ...
Pour elle, cela devait être sûrement de l'amour maternel... pas pour moi...

Merci Francine de me l'avoir fait réaliser et de m'avoir conseillé de me protéger d’elle, tant que j'en aurai de la souffrance.

et merci au Bouddhisme de ne pas m'avoir fait culpabiliser de ne pas m'occuper d'elle . Au bouddhisme mais aussi à mon intuition personnelle car même chez eux , même au Village des Pruniers,  la vénération aux parents est très forte (tradition vietnamienne ? )...

Retour donc à ce 4eme commandement si néfaste ! 

Voila le résultat de mes méditations depuis ces derniers jours que je vais poursuivre ...

je n'ai donc pas culpabilisé, mais par contre a été bien perturbé par les "jugements des autres ", les "qu'en dira t'on" et le suis toujours

Ne plus m'attacher au regard des autres,  victimes des perceptions erronées causées par ce 4eme commandement, voila qui amorce en ce début d’année 2018 mon chemin de guérison

Et pour cela voici des liens qui me seront très utiles:
https://www.alice-miller.com/notre-corps-ne-ment-jamais/
 https://www.alice-miller.com/notre-corps-ne-ment-jamais-2/



ou ici
http://uneautreecole.canalblog.com/archives/2012/11/12/25566460.html
appel très récent 
http://0liviermaurel.free.fr/