En train de devenir... Comment lâcher prise,tout en ne lâchant rien

Blog de Tâm Chân Hanh (Action Juste du Cœur)-un bouddhiste engagé plutôt du coté "extrême gauche" (la Gauche radicale , ANTI-CAPITALISTE) - pour un autre monde possible, plus juste, plus fraternel et plus humain.

31 mars 2017 : Depuis mon départ à la retraite ...

il y a 2 mois
Qu'ai je fait de mes journées?
Rien ou presque rien, à première vue (de celles et ceux qui ne me connaissant pas, me voyaient m'enfermer chez nous (...)

2 janvier 2018

2018... Guerir mon enfant interieur

grâce à ce livre


 que Lise m'a passé peu avant Noël 2017

 "Alice Miller notre corps ne ment jamais"

 Notre corps ne ment jamais. Quand nous tombons malades, quand nous faisons l'expérience de la dépression, de la toxicomanie, de l'anorexie..., c'est que nous sommes traversés par un conflit intérieur entre ce que nous ressentons et ce que nous voudrions ressentir.

D'un côté, il y a notre corps, qui garde intacte la mémoire de notre histoire, et tout particulièrement des mauvais traitements que nos parents ont pu nous infliger ; de l'autre, il y a notre esprit et notre volonté conditionnés par la morale et l'éducation traditionnelles à aimer et honorer, quoi qu'il arrive, ces mêmes parents. (...)


Non, nous ne sommes pas obligés d'être les "bons" enfants de nos parents s'ils nous ont fait du mal et s'ils continuent de pratiquer le chantage affectif. Oui, c'est notre responsabilité que d'être attentifs aux signaux d'alerte que nous envoie notre corps. Oui, au terme de ce chemin exigeant par lequel nous acceptons de relire l'histoire de nos rapports avec nos parents, il y a l'espoir de naître à une authentique liberté intérieure."

 https://www.babelio.com/livres/Miller-Notre-corps-ne-ment-jamais/47446

 Je découvre dans ce livre que ce 4e Commandement de la bible « Tes père et mère honoreras, afin de vivre longuement »  que tout le monde considère qu'il va de soi de le respecter a fait énormément de mal à des générations d'enfants maltraités 
et ai tout de suite senti qu'il y avait là une belle clef qui pourrait ouvrir les portes de la guérison définitive à l'enfant blessé qui est toujours en moi et dont j'ai commencé à raconté l'histoire dans ces 2 articles




dans ce premier article j'avais écrit que je n'étais pas un enfant martyrisé, mais seulement blessé de n’avoir pas été écouté et compris par mes parents...


grâce à une sœur laïque du Village des Pruniers


 mais je peux dire après cette lecture du livre d'Alice Miller que j'ai été quand même maltraité, puisque dans le 2eme article  je me suis rappelé avoir reçu des fessées  à coup de règles déculottée,  par mon père aux alentours de la naissance de ma sœur qui plus est ...



bêtises?  désobéissance plutôt ... ou peut être simplement "impolitesses" non respect... d'eux...  de ce 4eme commandement...
et la maltraitance, n'était ce pas également cela? "ces exercices de yoga qu'il m'imposait (de faire avec lui) à la piscine" et aussi l'apprentissage de la natation où une fois je me rappelle il m'avait balancé à l'eau sans ma bouée ... mais sous la surveillance d'un maître nageur... un "complice" qui aurait été là au cas où ...ces adultes ...

De mon père je lui en ai longtemps voulu, jusqu'à mes presque 50 ans, au point de rejeter le bouddhisme qu'il a voulu aussi m'imposer... et c'est seulement quand j'ai pu réaliser presque à  sa mort, le résistant et l'insoumis  qu'il avait été et dont j'ai hérité de bien des graines... que je lui ai "pardonné" et l'ai même admiré:
voir cet hommage que je lui ai écrit:
 http://michel1955.blogspot.fr/2009/09/pour-toi-papa.html

Pour ma mère c'est encore moins facile, elle qui m'a "abandonné" à une nourrice entre 2ans ?  ( je ne sais pas) et 5 ans pour des études de puéricultrice qu'elle dira avoir faites pour nous, mais je ne me souviens plus du tout qu'elle m'ait soigné de quoique ce soit même si elle a toujours dit qu'elle n'a jamais voulu exercé ce métier pour se consacrer à nous ses enfants...

mon ressenti c'est qu'elle a fait son métier de mère ... uniquement d'un point de vue matériel sans jamais me donner ni tendresse ni câlins... et toujours en voulant m'inculquer cette notion d'obligation ...
Pour elle, cela devait être sûrement de l'amour maternel... pas pour moi...

Merci Francine de me l'avoir fait réaliser et de m'avoir conseillé de me protéger d’elle, tant que j'en aurai de la souffrance.

et merci au Bouddhisme de ne pas m'avoir fait culpabiliser de ne pas m'occuper d'elle . Au bouddhisme mais aussi à mon intuition personnelle car même chez eux , même au Village des Pruniers,  la vénération aux parents est très forte (tradition vietnamienne ? )...

Retour donc à ce 4eme commandement si néfaste ! 

Voila le résultat de mes méditations depuis ces derniers jours que je vais poursuivre ...

je n'ai donc pas culpabilisé, mais par contre a été bien perturbé par les "jugements des autres ", les "qu'en dira t'on" et le suis toujours

Ne plus m'attacher au regard des autres,  victimes des perceptions erronées causées par ce 4eme commandement, voila qui amorce en ce début d’année 2018 mon chemin de guérison

Et pour cela voici des liens qui me seront très utiles:
https://www.alice-miller.com/notre-corps-ne-ment-jamais/
 https://www.alice-miller.com/notre-corps-ne-ment-jamais-2/



ou ici
http://uneautreecole.canalblog.com/archives/2012/11/12/25566460.html
appel très récent 
http://0liviermaurel.free.fr/

1 commentaire:

  1. Voir le livre "Secrets et dangers de la psychanalyse Freud n'est pas votre ami " de Lucia Canovi que nous devrions lire pour affiner notre ressenti sur les écueils de la pensée freudienne....merci à ce jour où j'ai découvert ce livre de Alice Miller dont le fil conducteur est notre enchaînement au 4eme commandement : " Honore ton père et ta mère afin d'avoir longue vie sur la terre que le Seigneur ton Dieu te donne "(Ex 20, 12)."‘Honore ton père et ta mère’, tel est le premier commandement auquel soit attaché une promesse : ‘pour que tu t’en trouves bien et jouisses d’une longue vie sur la terre’ " (Ep 6, 1-3 ; cf. Dt 5, 16)........voici ce qui nous a été inculqué pendant des générations et des générations.....ça me fait froid dans le dos

    RépondreSupprimer