En train de devenir... Comment lâcher prise,tout en ne lâchant rien

Blog de Tâm Chân Hanh (Action Juste du Cœur)-un bouddhiste engagé plutôt du coté "extrême gauche" (la Gauche radicale , ANTI-CAPITALISTE) - pour un autre monde possible, plus juste, plus fraternel et plus humain.

31 mars 2017 : Depuis mon départ à la retraite ...

il y a 2 mois
Qu'ai je fait de mes journées?
Rien ou presque rien, à première vue (de celles et ceux qui ne me connaissant pas, me voyaient m'enfermer chez nous (...)

30 septembre 2017

Pratiques quotidiennes de Samatha (shiné) et Vipassana à la maison


 Suite à mes 2 dernières  retraites intensives de méditation:
Je veux continuer de pratiquer intensément et régulièrement à la maison, la méditation aussi bien Samatha que Vipassana qui en sont les 2 piliers:
  • Samatha/shiné pour améliorer ma concentration et en focalisant mon esprit sur un seul point, éviter qu'il se disperse.
  • Vipassana, pour comprendre mon esprit et donc me comprendre moi même... et me guérir ... afin de pouvoir aider à guérir ce monde.


(mon coin de méditation réaménagé à la maison)

J'ai voulu rassembler  un ensemble de textes, d'enseignements et de conseils  pour m'aider à:

Renforcer ma concentration

ce que j'écrivais suite à la retraite du calme mental :

Les 2 écueils  à la concentration
  
 C'est ce ce que je me serais surtout appliqué à essayer d'identifier


et appliquer leurs remèdes, les antidotes ,

 pour moi encore une fois ce sera, si le relâchement de la concentration ne marche pas,  en pensant à la Joie...


 oui, relâcher la concentration, se détendre c'est un des "petits éveils" que j'aurais pu expérimenter grâce à cette page de ce livre sur le Lamrim, et dont je photographierais quelques pages à la bibliothèque  ...

pour moi me détendre en ouvrant les yeux et en regardant autour de moi...
ouvrir grands les yeux car j'avais tendance à les fermer complètement d'abord pour essayer de visualiser les images mentales du bouddha, puis pour essayer de rester bien concentré sur la respiration

mais j'ai pu observer que cela augmentait mes efforts  et surtout ma crispation, d’où les blocages de ma respiration...

J'ai réalisé aussi que le relâchement n'est donc pas de la torpeur, ou endormissement,  que l'agitation, ce n'est pas seulement l'afflux de pensées tout cela que j'avais et continue encore de connaître ...
  •  Le relâchement : je reste conscient de ma respiration, mais avec une concentration faible,  je suis ma respiration en automate... 
soit j'en suis conscient, c'est donc de la pleine conscience (sati, smrti, attention) et j'applique immédiatement l'antidote
soit je ne le suis pas, et alors je le réalise subitement, plusieurs respirations plus tard, souvent sur un flot de pensées qui sont apparues... 
  • Que l'agitation, pouvait venir d'un excès d'efforts pour se concentrer ou de questions que je me posais pendant que je méditais , sur ma méditation, proprement dite

Extrait de mes notes de: Nouvelle retraite Shiné du Calme mental 25 au 31 mai 2017





Les 2 écueils (suite)





Extraits du transcrit de Lama Gueshé Loden des dernières retraites Shiné



Les remèdes à ces 2 écueils


extrait de L’expérience profonde de Shamatha et de Vipashyana : la méthode de méditation

Compilé par Déshoung Rinpoché



Autres méthodes ou conseils lus pour Samatha/Shiné



Sur cet ancien forum(Bouddhisme Tibétain)


   http://sangharime.org/forums/la-meditation-du-calme-mental-samatha-shine-f61.html?sid=625ce67b7b2e7cb26c256dccbb09b55d

 


tiré de ce très beau site du Théravada:
 http://www.dhammadana.org/samatha/index.htm

lettre d'une nonne à son mari

« méditation » et « méditation juste »


..
dhamma vicaya: Investigation dans la réalité: 3: vīriya: Effort: 4: pīti: Joie, enthousiasme

  (Cliquer sur les liens pour lire toute la page)

d'un site du bouddhisme tibétain 

Ni trop tendu, ni trop relâché

Extrait de La voie de la libération
http://buddhawiki.fr/bwiki/bin/view/VoieDuBouddha/336





par Ajahn Brahmavmaso un moine du Theravada :



http://buddha-sasana.org/dhammatalks/ajahn-brahmavamso/la-meditation-samatha/
télécharger au format txt ...


Toujours par Ajahn Brahmavmaso:

observer les espaces entre les pensées ...

à quel endroit se concentrer? 

  Les différentes étapes 


Je pense en être à la 4eme... avec quelques fois quand j'arrive à  rester concentré plus de 10 mn , une avancée vers la 5eme

ensuite absorption dans les "nimittas" et les "jhanas", mais cela c'est une autre affaire  ...

son transcrit est devenu "un livre de chevet"

 

De Samatha à Vipassana : 

les 2 formes de méditation étant liées et nécessaires l'une à l'autre, Vipassana permettant de comprendre pourquoi Samatha "ne marche pas" (Antonio Satta) et Samatha, permettant de se recentrer quand Vipassana ne marche plus...

  Samatha:  se concentrer et juste observer sa respiration?


cliquer sur l'image pour l'agrandir et mieux lire ou suivre ce lien pour retrouver toute la discussion sur ce groupe Theravada de Facebook
(Thanissao bikkhu cité (autre moine du Théravada ) c'est plutôt vipassana ...)

 

Observer, mais avec discernement


Ānāpānasati Sutta (MN 118) [Rémy] Pali+Français
Voici le célèbre discours sur la pratique d'ānāpānasati où le Bouddha explique comment la présence de l'esprit sur la respiration permet de développer les satipaṭṭhānas et les facteurs de l'éveil.
(Complétude des Satipaṭṭhānas)
Observer, discerner, c'est déjà aussi Vipassana 
La suite (sur ce site du Theravada) : ici
 

Observer et comprendre l'impermanence





La suite sur cette page facebook
Comprendre Annica l'impermanence, et d'abord la ressentir, dans ma méditation, ma respiration, ma concentration ...
 


La concentration en un seul point... pas forcement:  nous pouvons "élargir"

Par Thanissaro Bhikkhu déjà cité
pages 38 et suivantes pdf  Avec Chaque Respiration foto thumbnail
 Avec chaque respiration : Un guide pour la méditation. Un nouveau manuel de méditation sur la respiration qui fait appel aux deux sources suivantes : l’ensemble des instructions du Bouddha sur la façon d’utiliser la respiration pour entraîner l’esprit, et la méthode de méditation sur la respiration d’Ajaan Lee Dhammadharo – qui s’appuie sur les instructions du Bouddha, et qui explique en détail de nombreux points que celui-ci avait présentés sous une forme condensée. Thanissao bikkhu ( moine du Théravada )

d'autres ouvrages du bouddhisme théravada ici à télécharger

 

L'élargissement: un moyen habile pour attraper l'esprit !


2
page 44 et suivantes
à l'encontre des instructions de Lama Gueshé Loden, sur la fixation en un seul point, tout comme celle d'Ajahn Brahm, qui préfère rester attentif au processus d'inspiration/expiration, et ces "moyens habiles" pour tromper l'esprit me plaisent bien !

 

Observer l'esprit 

là c'est Vipassana
et c'est un texte de la Tradition Tibétaine

Ce texte, écrit par le 9ème Karmapa, Wangtchouk Dorjé, est avant tout un manuel de méditation et un guide pédagogique à l'usage du Lama instructeur. Il suppose une expérience préalable, de la part de l'instructeur, des situations rencontrées par le disciple.

http://www.meritepatience.com/fr/accueil/texte-20.htm



 

Pour moi pas de couleur,  pas de forme, pas d'endroit (ou le cerveau?) et quand il est au repos, ce serait plutôt la première ...

Tous les instructions au Lama instructeur  sur cette page

 


C'est sur il s'agit du même esprit qui se concentre, ou se disperse, mais c'est encore une compréhension purement intellectuelle. 

Pour le moment, j'en suis là : observer si mon esprit arrive à se concentrer ou non , et si non, essayer de ressentir ma respiration en differents points de mon corps
mes notes prises après certaines méditations puis retranscrites sur cette page



 
A suivre

13 commentaires:

  1. je reprends là mes notes après mes méditations :
    30/11/2017 méditation 8h 45, après les touchers de la terre à la Phap Lu :
    -1 / Conscient-e de ma respiration du début jusqu'à la fin, j'inspire
    Heureux-se de suivre (ressentir) ma respiration du début jusqu'à la fin j'expire
    du début jusqu'à la fin/ sourire
    -2/ Conscient-e de ma respiration dans tout mon corps, j'inspire
    Heureux-se de suivre (ressentir) ma respiration dans tout mon corps, j'expire
    ma respiration dans tout mon corps / sourire
    -3/ Conscient-e que l'air qui entre nourrit toutes les cellules de mon corps, j'inspire
    Conscient-e que l'air qui sort , a purifié toutes les cellules de mon corps, j'expire
    nourrir /purifier
    -4/ Heureux -se de ressentir que l'air qui entre nourrit toutes les cellules de mon corps, j'inspire
    Heureux-se de ressentir que l'air qui sort, a purifié toutes les cellules de mon corps, j'expire
    air qui entre/ air qui sort/ sourire
    cette méditation a juste été perturbée par ces phrases et ces mots clefs que j'ai voulu chercher en même temps pour la sangha...

    depuis quelques jours il me semble que je retrouve une "meilleure" concentration en revenant à la méditation sur le corps , au lieu d'un seul point comme pour shiné ...


    RépondreSupprimer
  2. 1er dec 2017 méditation de 9 h (je me suis levé à 8h, et fait avant les touchers de la terre, et observe que je dors mieux, est ce suite au jeûne intermittent passé à 21h?)
    - Comment "ça" respire en moi où "ça" respire en moi/ Laisser la respiration respirer et juste l'observer

    2 dec 2017 8h30
    quelques petites phrases que je me suis trouvée...
    - j'inspire je porte attention au contact de mes pieds, de mes genoux, de mes jambes avec le sol , j'expire je souris à cette sensation
    - j'inspire, je porte attention à mon bassin, mon dos, j'expire je souris à ces sensations...
    - J'inspire, je laisse la respiration respirer, j'expire j'observe, où ma respiration respire
    - J'inspire, je laisse la respiration respirer, j'expire j'observe, comment ma respiration respire


    8 décembre 2017 ,7 h30: belles 10 dernières minutes où j'ai pu vraiment accompagner ma respiration
    et observer comment j'(l'esprit) accompagne ma (la) respiration.
    sinon avant difficultés à rester concentré sur un point et ai utilisé Vipassana pour observer la dispersion de l'esprit, ce qui m'a permis ces 10 dernières minutes...

    RépondreSupprimer
  3. 14 dec 17, 6 h30 Touchers de la Terre en ai fait 90 ( 5*18) mais n'étais pas vraiment en pleine conscience, plutôt dans mon article sur la retraite d'hiver.

    7h15 méditation: par contre là, belle concentration presque immédiate sur ma respiration au niveau de l'abdomen, quelques pensées, mais ai pu appliquer les antidotes tout de suite.

    La concentration s'est vraiment relâchée que 3 fois vers les 10, 20 et 30eme minute, mais est revenue rapidement avec le comptage.

    Presque à la fin et pu ressentir ces fameux balancements du corps d'avant en arrière de manière bien nette . Mais j'ai eu alors du mal à suivre ma respiration devenue saccadée et qui semblait se bloquer quand je voulais l'observer... surtout à l'inspire, très court .
    Inspire suivi d'une longue pause pluis d'un long expire .

    Quand les balancements se sont arrêtés, il y a eu une période de grand calme avec une respiration très facile à suivre...et j'ai prolongé ainsi la méditation de 10 mn...

    RépondreSupprimer
  4. 15 dec 17: 7 h (touchers de la terre à 6h30) toujours pas en pleine conscience.
    mais la prise de refuge et les 4 illimités du début, en harmonie avec ma respiration, (j'inspire sur une phrase ou une partie de phrase, j'expire sur la suite...)

    les balancements du corps sont revenus au bout de 10 mn seulement, quand j'ai commencé ma méditation sur le corps :
    ai essayé d'observer quelle partie exacte à l'origine , c'était au bas du dos, le bassin , les fessiers, cela avait tendance à pousser mon corps de +en + penché en avant, et j'ai du le redresser volontairement plusieurs fois, avant que ne cessent ces balancements .

    puis ai médité sur l'impermanence pour préparer la pratique de ce soir en sangha

    - j'inspire je suis conscient de l'impermanence de ma respiration, j'expire j'observe l'impermanence de ma respiration, je la ressens
    - j'inspire je suis conscient de l'impermanence de mon corps, j'expire j'observe l'impermanence de mon corps, je la ressens
    - j'inspire je suis conscient de l'impermanence de mon esprit, j'expire j'observe l'impermanence de mon esprit, je la ressens
    - j'inspire je suis conscient de l'impermanence de ma concentration, j'expire j'observe l'impermanence de ma concentration, je la ressens.

    RépondreSupprimer
  5. 16 dec 17 , 7h30, où "ça respire" Comment "ça respire" , qui respire?

    18 dec 17, 8h, de nouveau les balancements, c'est normal que je ne peux les observer en même temps que ma respiration, l'esprit ne peut faire 2 choses en même temps, c'est l'un ou c'est l'autre

    19 dec 17, 7 h:
    j'inspire je laisse ma respiration respirer, j'expire j'observe ma respiration respirer, où, comment, qui?

    j'inspire, je laisse mon corps être , j'expire j'observe mon corps être , j'observe les sensations venant de mon corps, où, comment , qui?

    RépondreSupprimer
  6. 21 dec 2017 ,7h15: Observer le corps, non pas dans un ordre déterminé à l'avance,mais là où les sensations se manifestent... celles de la respiration pour commencer, puis d'autres sensations en se posant (mentalement et en silence: Quoi ? Où ? Comment ?

    10h30 (après touchers de la terre) :observer aussi les pensées si rien d'autre à observer , si plus rien, observer le silence , le calme
    "le son du silence" semble permanent , ne disparait pas quand on l'observe, est là même s'il y a d'autres phénomènes

    23/12/2017, 14 h : Sur les balancements Si je suis en Vipassana, je les observe et ils s'en vont,
    Si je suis en Samatha /Shiné je ne peux plus suivre ma respiration et ils se prolongent? ou je dois contrôler ma respiration la rendre plus longue pour l'observer

    26/12/17, 8 h : Balancement de nouveau après 30' et malgré un esprit vagabond- d'abord ils se sont harmonisés avec la respiration, (ou l'inverse ?) Puis de nouveau, blocage de la respiration ou disparition...
    si concentration faible , ne pas insister et passer à vipassana

    RépondreSupprimer
  7. 28/12/17 7h esprit perturbé par la lecture du livre d'Alice Miller "notre corps ne ment jamais" en relation avec mon propre enfant intérieur j'ai voulu faire remonter des souvenirs de maltraitance ... Est ce le but de la méditation? je vais rédiger un article sur ce livre

    2 janvier 2018
    observe que ma concentration sur la respiration est impermanente (je le savais) insatisfaisante (je m'en rends compte ici et maintenant suite à l'écoute d'un enseignement d'Antonio Satta lors de la retraite Vipassana 2015) ce sont 2 sceaux du Dharma sur les 3 (le 3eme étant qu'elle n'a pas d'existence propre) il me faut experimenter ce 3eme sceau et non en avoir une simple compréhension intellectuelle

    4 janvier 2018 8h 15 : essayer d'observer quand s'introduit une pensée entre 2 instants de conscience de la respiration (toujours Antonio)
    - observer également les 5 skandas avec la respiration
    contact (de l'air avec les narines pas vu avec l'abdomen) sensation (de l'abdomen qui se gonfle et se dégonfle) perception ou identification (je sais que c'est une inspiration/expiration ) formations mentales ou pensées (questions que je me pose, le dialogue intérieur...) conscience (l'air qui entre nourrit mes cellules, l'air qui sort a purifié mes cellules, je suis heureux de respirer, la respiration c'est la vie etc)

    5 janvier 2018 : 8h plutôt rester dans la sensation ? ou aller dans la perception ( identification je sais que...) et les autres skandas pour aider à l'observation et la concertation?
    encore une question/ pensée/formation mentale

    10 janvier 2018 : 21h15 balancements revenus; ai pu comprendre (encore des pensées!!!) pourquoi en samatha ça perturbait ma respiration ou plutôt ma concentration car le rythme des balancements est beaucoup plus rapide que celui de la respiration donc soit je prenais le contrôle de la respiration pour qu'elle suive ce rythme ou faire une grande respiration pour les stopper... soit je passais en vipassana pour suivre ses balancements jusqu'à ce qu'ils disparaissent .

    11 janvier 2018: 7h au début samatha mais passé très vite en vipassana car concentration en un point difficile à tenir , la respiration allait d'un point vers un autre du diaphragme vers les épaules le dos, les bras, et c’était plutôt agréable comme sensation, puis ce fut les pensées, ( besoin d'analyser de comprendre) j'ai donc essayé d'observer ces pensées leur durée leur intensité, d’où elles viennent (de mon tréfonds/alaya) comment elles s'élèvent et elles s'en vont, pas facile du tout d'éviter qu'elles ne se transforment en discours intérieur ! (genre ce sont des pensées venant de mon alaya, elles ne m'appartiennent pas , sont dues à des causes et conditions multiples liées à ma vie et mes expériences... ou dois je analyser ces pensées pour approfondir ma compréhension de moi même... ) donc pensées sur ma méditation elle même ou d'autres préoccupations actuelles ( l'alimentation, le jeûne, la sangha... etc )
    autre question liée à la méditation quand samatha "ça ne marche pas" passer en vipassana est ce une bonne solution? (contraire aux instructions données en retraite shiné par gueshé Loden)

    RépondreSupprimer
  8. 12 janvier 2018 : 7 h 30 Touchers de la Terre , observé que ma concentration est très difficile, mon mentale divague cette fois sur la journée à venir (que faire à manger, quelle méditation pour la sangha...etc) c'est Idem en relaxation totale, je ne me concentre "bien" qu'en méditation assise.

    automassages : des points douloureux sur lesquels j'insiste... à voir avec le DiemChan

    méditation 8 h :sur le mode vipassana car beaucoup de pensées
    - observer la respiration respirer... se réjouir
    -observer son corps être... se réjouir
    -observer ses pensées s'élever , où, comment et disparaître
    ai pu voir comment elles s’enchaînent
    exemple à partir du "son du silence" que j'observais , la question d'Eric lors d'un partage en sangha sur ce sujet (intérieur extérieur?) dès que je m'en suis observé (plusieurs respirations ) je suis revenu au comptage en ressentant bien l'inspire et l'expire.

    a la fin balancements légers qui ont cette fois ci suivi la respiration.... ou l'inverse?

    13/01/18 8 h 30 - Conscient que je ne peux pas me concentrer ! est ce de la pleine conscience?
    et alors (juste vers la fin 5-10 mn en observant l'esprit qui vagabondait, retour subit au calme et au bien être pas très longtemps avant que les pensées ne reviennent (sur la journée qui commence)

    donc difficile d’être dans sa vraie demeure quand on a à faire, ou on doit faire...

    RépondreSupprimer
  9. 14/01/18 :7h30, méditation très perturbée dès le début; observé les pensée pour voir pourquoi, la journée de pleine conscience? Lise à ramener à Toulouse? le jeûne intermittent?
    oui... ce sont les graines d’anxiété de ma mère, en face, les graines de colère de mon père qui le lui reprochait devant nous les enfants ...
    c'est aussi mon désir de comprendre , ce qui se passe en moi, mais aussi de vouloir contrôler, saisir... je n'aime pas l'incertitude... l'impermanence , il me faut observer et embrasser tout ça

    21h 15: la méditation de ce soir a poursuivi celle de la journée de Pleine conscience sur la souffrance (ex n°17 du livre un lotus s'épanouit) pour moi ce fut sur ma propre souffrance en essayant de le faire de manière non intellectuelle : comment je ressens en moi ces fondements que sont la peur, l'incertitude le sentiment d'insécurité (lié à l'impermanence) la tristesse, la colère ( c'est lié) , essayé de les voir en moi, avec quels exemples? et d’où ça peut venir ...
    cela m'a été permis par des temps de méditation assez longs entre les phrases , merci Marie Ange et Christine pour cette méditation de 45 mn, et le lien etait évident avec ma méditation de 7h30 et les pensées que j'ai eues... le hasard???

    17/01/18 : 8h30 en Vipassana, car dés le début pensées...
    en 2eme partie, démangeaisons sommet de la tête coté droit , observé où, comment quoi... ? l'envie de me gratter, celle de rester immobile (j'ai pu le faire) mais ça ne passait pas ...et arrivée des balancements pendant que je revenais à la respiration (où?) balancements de + en + forts malgés l'observation, et toujours les démangeaisons, mais moins l'envie de gratter, car observation de ces balancements et des pensées autour ( faudra que j'en parle à Annie qui avait téléphoné hier soir...)
    pu observé que de temps en temps je ressentais la respiration , soit l'inspire, soit l'expire , en arrière plan... puis les balancements se sont estompées, la respiration est devenue bien présente,un calme et bien être, mais toujours les démangeaisons que j'ai pu gratter à la fin de la méditation... en étant heureux de le faire

    RépondreSupprimer
  10. 18/01/18, 6 h 45: touchers de la terre , suis peu concentré...est ce la routine qui veut cela?
    7 h méditation :Balancements en 2eme partie, ai pu observer assez clairement pendant quelques instants, et ces balancements et la respiration sur un rythme assez lent
    -pensée: approfondir les 5 agrégats dont la différence entre contact et sensations, exemple: j'ouvre les yeux et vois mon ombre sur le mur...

    20/01/18, 7h30 : beaucoup de pensées autour de la sangha d'hier soir et de mon blog /site, pour les prochains articles... toujours le faire...

    puis pensées sur -contact, sensations, perceptions ... de ma respiration
    je ressens mon bas ventre monter et descendre (contact ou sensation?) sensation peut être car c'est neutre devenu agréable... je sais que j'inspire... c'est une perception ou identification, et ensuite arrivent les pensées (formations mentales ) qui peuvent s’enchaîner vers tout autre chose comme les futures pages de mon site

    mais que je peux transformer en pensées positives (l'air qui entre me nourrit... je suis heureux de pouvoir respirer) ou bien stopper net et revenir aux sensations de monter descendre ...

    24/01/18, 8 h : quelle sera ma prochaine pensée ? Où est ma respiration devenue imperceptible? ..., elle réapparaît là... à un autre endroit

    25/01/18: 8 h 30 (me suis levé + tard après un sommeil + difficile) Sogyal Rimpoche: observer les espaces entre les pensées et essayer de les allonger ...
    pensée: c'est le rôle de l'esprit (mental) que de penser, on ne peut l'en empêcher, mais on peut empêcher les pensées de se disperser, c'est la concentration
    -réapparition en 2eme partie des images mentales ciel bleu nuit avec taches noires ou des flammes, que j'ai observé en essayant de stabiliser et rendre + clair et + petit... puis apparition de maisons (assez floues) et fin de la méditation sur cette très belle mélodie que Lise écoutait à coté
    et dont j'ai découvert ensuite le texte

    https://www.facebook.com/michel.nguyen.710/posts/10213780437921285?notif_id=1516870856208104&notif_t=feedback_reaction_generic&ref=notif

    RépondreSupprimer
  11. 29/01/18, 13h: désormais je commence mes méditations par 5 mn de cohérence cardiaque, dans cette méditation, nombreuses pensées sur moi même, ce sentiment d’inquiétude, qui m’empêche d'être heureux (les vaches de Thay pendant sa retraite d'hiver 2013-2014) , retour sur la méditation sur la souffrance.

    01/02/18 : 21 h30 retrouvé dans les 15 dernièers minutes ma concentration garce à la méditation sur le corps.

    02/02/18 : 5h suite à probleme de sommeil... retour sur l'enseignement écouté la veille sur la conscience du tréfonds, et les semences indéterminées, comment peuvent elles produire des formations mentales déterminées, comme la colère ou la joie ? sur Dieu qui n'est pas une personne mais le tout qui n'est ni bien ni mal...

    05/02/18 - 14 h (je fais ma méditation après avoir préparé le jus, et une marche méditative "à la FabKhi" continue à revenir à l'observation du corps, si je commence par les pieds , il m'est difficile de me concentrer sur la tête à la fin de la méditation ... et l'inverse aussi...

    21 h : médité sur pourquoi ma nervosité ... sur ses fondements , et sur l'enfant que j'étais, le jeu de meccano que je n'aimais pas beaucoup et qui m'a causé bien des engueulades par mon père

    15/02/18: 6h45 Touchers Terre bien ressenti la transpiration après avoir bu2 verres d'eau tiède et salée puis auto massages: depuis plusieurs jours je ressens les effets de chaleur sur mon corps quand je masse ma tête, en liaison avec les points de Dien Chan .

    7h 15 : retour à shiné depuis quelques jours mais sur 3 points d'observation de la respiration les narines, le diaphragme, le bas ventre en laissant l'esprit choisir par lequel commencer et combien de temps et en élargissant à chaque fois ...et bonne concentration sans trop de pensées .

    RépondreSupprimer
  12. 17/02/18 , 8 h: ai laissé l'esprit être et diriger la méditation comme il l'entendait :narines, gorge, nombril.
    puis pensées observées...sur mon enfant intérieur, mes ancêtres, mes parents (enseignement de Thay la veille en sangha sur la fête du Têt) il m'appartient à moi de me libérer de leurs méfaits, et surtout du jugement des autres si je veux suivre Alice Miller, il ne faut pas que je me considère comme une victime (Thierry Casasnovas)je peux me soigner moi même
    puis: l'Homme est sur Terre non pour dominer et soumettre, mais proteger et préserver Pape François (suite à conference d'Hubert Reeve),

    19/02/18 , 7 h30: continué à laisser l'esprit diriger la méditation, noté: "intuition", lâcher prise avec le contrôle?
    restée sut le haut du corps les narines,le diaphragme , la gorge la tête
    si pensées: d'où viennent elles ? quelle pensée initiale? souvent liée à la méditation elle même, puis enchaînement... noté: c'est du samatha et du vipassana mélangé

    20/02/18; 8h15, Toucher Terre , toujours difficile de me concentrer , quand je fais quelque chose de manière automatique. 3 séries seulement , car me lasse, mais ressenti effets dans mon corps transpiration
    automassages , sur le visage... ressenti également le sang me chauffer d'autres parties du corps (voir Dien Chan à approfondir )
    8 h 45 méditation après 7 mn de cohérence cardiaque 5/6 concentration sur narines , ai ressenti l'air ou le sang ou les énergies, progressivement s'étendre à toute la tête, (15 mn à observer) puis descendre progressivement dans la corps
    ai essayé d'observer les différences si effort ou lâcher prise ... Bonne concentration car esprit motivé apprécié la paix et le silence

    RépondreSupprimer
  13. 25/02/18 7h 15 : prise de refuge puis 5 mn de cohérence cardiaque pour "lancer la concentration"

    sur le mode 365 3 fois par jour, 6 respiration par minute , 5 minutes
    phrases à dire: "j'inspire, je ressens l'inspire par les narines en comptant jusqu'à 5, j'expire je ressens l'expire par les narines en comptant jusqu'à 5 / inspire/ expire , (cloche): 1 2 3 4 6 / 1 2 3 4 5

    après 5mn: j'inspire, je laisse ma respiration respirer librement, j'expire j'observe comme je me sens

    26/02/18, 8 h: je continue à observer les bienfaits de la cohérence cardiaque sur ma concentration, après les 5 mn je continue à resté facilement concentré sur les narines, en observant "comment ça respire" et aussi le bien être d'avoir relaché l'effort...
    je peux facilement ressentir la respiration autour des narines, sur les yeux, la bouche la tête et voir apparaitre des images mentales" cercle bleu nuit avec des taches noires et jaunes... assez stables, cela semble être la pupille de l’œil

    28/02/18 7 h 30
    après les 5 à 7 mn petite phrase "j'inspire, je laisse maintenant ma respiration respirer librement, j'expire, toujours au niveau des narines, je l’observe respirer librement
    respiration libre/comment ça respire"

    je poursuis les commentaires suite à cet article http://michel1955.blogspot.fr/2018/02/3eme-mois-de-la-retraite-dhiver-la.html

    RépondreSupprimer