24 juillet 2012

Il est possible que l'homo sapiens disparaisse dans quelques centaines d'années si on ne change pas

Par le maître Zen Vietnamien Thich Nhat Hanh

Ce fut un moment très fort de la retraite francophone 2012... qu'il nous faut je pense largement partager...pour semer les graines d'éveil dans notre conscience collective ...

Réponse de Thay sur le risque de l'extinction de la race humaine ... si nous n'y prenons garde...
3 mai 2012 , Hameau du Haut, questions réponses... 



http://vimeo.com/41508503#at=0 ( à partir de 11 ' 30"")

La transcription en Français (merci à la sangha de Bordeaux)



(cloche)

Question : Cher Thây, je voudrais vous poser une question à propos du réchauffement planétaire, parce que je voudrais dédier ma vie à protéger l'environnement et combattre le processus du réchauffement planétaire, et en voyant la destruction de l'environnement par l'industrialisation, cela semble si grand et écrasant et sérieux qu'il est difficile pour moi de savoir quoi penser. Le désespoir a tendance à se manifester en moi face à ce problème. Et je me demande comment je peux y penser d'une façon qui ne cause pas du désespoir, et comment je peux en parler avec d'autres d'une façon qui soit aussi bénéfique, parce que je pense que souvent il est difficile d'en parler sans sentir beaucoup de culpabilité ou de désespoir, parce que je sens que la plupart des choses que je fais dans ma propre vie causent le réchauffement planétaire, et voudrais faire ce que je peux dans ma vie pour l'arrêter, et travailler avec d'autres pour l'arrêter, et surtout travailler avec d'autres d'une façon qui nous donne de l'espoir et qui ne soit pas destructive. Merci.

Thây : Le désespoir, c'est le pire qui puisse nous arriver. Il faut une pratique pour pouvoir transformer le désespoir. Tout d'abord, on doit s'identifier avec la Terre mère, la planète. On doit se voir dans la planète. Je suis dans la Terre mère, et la Terre mère est en moi. La Terre mère n'est pas de la matière, la Terre mère est aussi l'intelligence, parce que la planète a donné naissance à des Bouddha, à des bodhisattva, à des saints, donc, elle n'est pas un bloc de matière, ce n'est pas un bloc de matière. Donc, il y a de l'intelligence, de la vision profonde dans la Terre, et si vous pouvez vous identifier avec la Terre, vous pouvez profiter de cette vision profonde de la Terre.
Il faut se souvenir que la Terre a donné naissance à des Bouddha, à des milliers et des milliers de Bouddha, des milliers et des milliers de bodhisattva. Le Bouddha Shakyamuni est un enfant de la Terre, et Jésus-Christ est aussi un enfant de la Terre. Il y a des saints qui sont des enfants de la Terre, et nous sommes des enfants de la Terre. Et dans l'histoire de la vie, il est déjà arrivé que les espèces disparaissent. Plusieurs fois déjà. Quatre, cinq fois déjà. Et il est possible que l'homo sapiens disparaisse dans quelques centaines d'années si on ne change pas. Il est possible que les hommes, les femmes, disparaissent, dans une centaine d'années, ou cent cinquante années. C'est une chose très possible, et cette civilisation va disparaître comme les autres civilisations dans le passé. C'est une chose possible, et qui est déjà arrivé dans l'histoire de notre planète, ce n'est pas quelque chose de nouveau. Alors il faut apprendre à accepter la fin de cette civilisation, et la disparition de l'homo sapiens. Il faut accepter la possibilité de l'extinction de cette civilisation, et de l'homo sapiens. C'est une chose possible. Et la Terre mère va attendre, va patienter. Peut-être aura t-elle besoin d'une centaine de millions d'années pour pouvoir nous générer de nouveau, mais pour la planète Terre, un million d'années, dix millions d'années, ce n'est rien du tout. Ce n'est rien du tout. Le temps géologique.

Donc, je pense qu'on doit regarder en profondeur, on doit étudier l'histoire, et on doit apprendre à accepter la fin de notre civilisation, et la disparition de l'homme sur cette Terre. Peut-être dans une centaine d'années, ou un peu plus. Et on doit attendre avec la Terre mère peut-être un million d'années, ou dix millions d'années, ou une centaine de millions d'années, pour que la vie des humains puisse encore être possible. Mais qui dit que nous n'aurons pas une chance ? C'est parce que l'éveil, l'éveil collectif peut arriver, n'importe quand. Et quand l'éveil collectif arrive, alors on a une chance. Donc on peut faire les deux choses ensemble : accepter notre fin, et travailler, continuer à travailler pour qu'une telle chose puisse arriver, et on peut être libre de désespoir, et on garde encore l'espoir, les deux choses peuvent aller ensemble. Vous comprenez ?

(cloche)

Écouter  également d'autres réponses qu'il a faites :

Réponses Concernant l'Écologie Mondiale - 18 Mars 2012



18-03-12, 1 er Enseignement de la Retraite
Hameau du Haut -
Audio en Français
et la transcription écrite en Français
 Toujours grâce à la sangha de Bordeaux

1 commentaire:

  1. "Il est déjà trop tard" : l'espèce humaine devrait s'éteindre ce siècle
    http://www.notre-planete.info/actualites/actu_2447_extinction_espece_humaine.php

    RépondreSupprimer