24 juillet 2012

Il est possible que l'homo sapiens disparaisse dans quelques centaines d'années si on ne change pas

Par le maître Zen Vietnamien Thich Nhat Hanh

Ce fut un moment très fort de la retraite francophone 2012... qu'il nous faut je pense largement partager...pour semer les graines d'éveil dans notre conscience collective ...

Réponse de Thay sur le risque de l'extinction de la race humaine ... si nous n'y prenons garde...
3 mai 2012 , Hameau du Haut, questions réponses... 



http://vimeo.com/41508503#at=0 ( à partir de 11 ' 30"")

La transcription en Français (merci à la sangha de Bordeaux)



(cloche)

Question : Cher Thây, je voudrais vous poser une question à propos du réchauffement planétaire, parce que je voudrais dédier ma vie à protéger l'environnement et combattre le processus du réchauffement planétaire, et en voyant la destruction de l'environnement par l'industrialisation, cela semble si grand et écrasant et sérieux qu'il est difficile pour moi de savoir quoi penser. Le désespoir a tendance à se manifester en moi face à ce problème. Et je me demande comment je peux y penser d'une façon qui ne cause pas du désespoir, et comment je peux en parler avec d'autres d'une façon qui soit aussi bénéfique, parce que je pense que souvent il est difficile d'en parler sans sentir beaucoup de culpabilité ou de désespoir, parce que je sens que la plupart des choses que je fais dans ma propre vie causent le réchauffement planétaire, et voudrais faire ce que je peux dans ma vie pour l'arrêter, et travailler avec d'autres pour l'arrêter, et surtout travailler avec d'autres d'une façon qui nous donne de l'espoir et qui ne soit pas destructive. Merci.

Thây : Le désespoir, c'est le pire qui puisse nous arriver. Il faut une pratique pour pouvoir transformer le désespoir. Tout d'abord, on doit s'identifier avec la Terre mère, la planète. On doit se voir dans la planète. Je suis dans la Terre mère, et la Terre mère est en moi. La Terre mère n'est pas de la matière, la Terre mère est aussi l'intelligence, parce que la planète a donné naissance à des Bouddha, à des bodhisattva, à des saints, donc, elle n'est pas un bloc de matière, ce n'est pas un bloc de matière. Donc, il y a de l'intelligence, de la vision profonde dans la Terre, et si vous pouvez vous identifier avec la Terre, vous pouvez profiter de cette vision profonde de la Terre.
Il faut se souvenir que la Terre a donné naissance à des Bouddha, à des milliers et des milliers de Bouddha, des milliers et des milliers de bodhisattva. Le Bouddha Shakyamuni est un enfant de la Terre, et Jésus-Christ est aussi un enfant de la Terre. Il y a des saints qui sont des enfants de la Terre, et nous sommes des enfants de la Terre. Et dans l'histoire de la vie, il est déjà arrivé que les espèces disparaissent. Plusieurs fois déjà. Quatre, cinq fois déjà. Et il est possible que l'homo sapiens disparaisse dans quelques centaines d'années si on ne change pas. Il est possible que les hommes, les femmes, disparaissent, dans une centaine d'années, ou cent cinquante années. C'est une chose très possible, et cette civilisation va disparaître comme les autres civilisations dans le passé. C'est une chose possible, et qui est déjà arrivé dans l'histoire de notre planète, ce n'est pas quelque chose de nouveau. Alors il faut apprendre à accepter la fin de cette civilisation, et la disparition de l'homo sapiens. Il faut accepter la possibilité de l'extinction de cette civilisation, et de l'homo sapiens. C'est une chose possible. Et la Terre mère va attendre, va patienter. Peut-être aura t-elle besoin d'une centaine de millions d'années pour pouvoir nous générer de nouveau, mais pour la planète Terre, un million d'années, dix millions d'années, ce n'est rien du tout. Ce n'est rien du tout. Le temps géologique.

Donc, je pense qu'on doit regarder en profondeur, on doit étudier l'histoire, et on doit apprendre à accepter la fin de notre civilisation, et la disparition de l'homme sur cette Terre. Peut-être dans une centaine d'années, ou un peu plus. Et on doit attendre avec la Terre mère peut-être un million d'années, ou dix millions d'années, ou une centaine de millions d'années, pour que la vie des humains puisse encore être possible. Mais qui dit que nous n'aurons pas une chance ? C'est parce que l'éveil, l'éveil collectif peut arriver, n'importe quand. Et quand l'éveil collectif arrive, alors on a une chance. Donc on peut faire les deux choses ensemble : accepter notre fin, et travailler, continuer à travailler pour qu'une telle chose puisse arriver, et on peut être libre de désespoir, et on garde encore l'espoir, les deux choses peuvent aller ensemble. Vous comprenez ?

(cloche)

Écouter  également d'autres réponses qu'il a faites :

Réponses Concernant l'Écologie Mondiale - 18 Mars 2012



18-03-12, 1 er Enseignement de la Retraite
Hameau du Haut -
Audio en Français
et la transcription écrite en Français
 Toujours grâce à la sangha de Bordeaux

22 juillet 2012

Les sciences du Bouddha (3) retraite de 21 jours

3eme partie

2eme partie ici
1ere partie : ici 

Un mois après mon retour "dans le samsara" et avant de retourner au Village des Pruniers, pour la 4eme semaine de la retraite d'été, où Lise et moi le feront découvrir à Sami, son petit fils (en nous demandant comment ça va se passer, car il a en lui, venant de ses ancêtres génétiques, des graines très fortes de "carnivore"...), voici la 3eme partie de ce vécu :

Tout d'abord avec cette très belle vidéo d'un membre de la famille Einsteinium (Young Adult Family) 



Merci donc à cette famille du Hameau du haut et à Joe de Wake up.

J'y étais donc venu comme je l'ai déjà mentionné dans la première partie, essentiellement pour lâcher prise avec mon quotidien, me laisser porter au jour le jour  par le flot des activités du Village, sans avoir ni à penser, ni à organiser quoique ce soit...
"Nulle part où aller et rien à faire
pas besoin de me presser"

 Oui, je me suis laissé porter, pendant ces 21 jours,  par toutes les activités et pratiques,  mais aussi par la musique et les chants, très présents au Village des Pruniers comme vous avez pu le voir dans cette vidéo..


.


mais également souvent par les pas même de Thay au cours de marches méditatives, où j'ai eu plusieurs fois  la chance de me retrouver juste derrière lui... la chance? ... il n'y a pas de hasard , juste manifestation parce que des causes et des conditions se sont réalisées...














Sans penser? sans m'organiser ? Ça n'a pas été tout à fait vrai... La pluie et le froid m'ont quand même obligé assez souvent les 2 premières semaines à le faire... comme penser à prendre plusieurs paires de chaussettes, mon imper et ma couverture pour ne pas tomber malade comme d'autres retraitants, et pouvoir profiter pleinement de ma retraite... est ce la peur ou une autre formation mentale?

Je me suis tellement laissé porter que j'en ai même oublié l'objet de cette retraite, que j'étais venu à une retraite de scientifiques...!
 Pourtant Thay faisait référence à la science à chacun de ses enseignements (15 en tout) et j'en avais noté quelques unes dans mon carnet...
surtout au début.

"s'observer de manière scientifique", "scanner son corps et esprit" "lâcher prise avec ses connaissances, pour progresser",  "il faut lâcher le 4eme échelon (de la connaissance, ) pour atteindre le 5eme... "
des réferences à David Bohm , (tous les objets ont une position différente dans le temps) et à Lavoisier ("Rien ne se crée, rien ne se perd, tout se transforme", mais "Lavoisier n'avait pas réalisé que rien n'a d'existence propre" )

bien sur la conférence du 3 juin après midi de Trinh Xuan Tuan puis son partage avec Thay le lendemain
avec des moments très forts qui m'auront marqué
-Le dimanche après midi sur les parallèles entre Bouddhisme et Science , à propos de la compassion "un gros point d'interrogation"  (ce point n'avait pas été évoqué dans le diaporama de sa page)... j'ai pensé immediatement aux OGM, aux nanotechnologies , à l'informatique... La science est là pour servir l'Humanité et non pour l'asservir...
-Le lundi matin, sur les êtres humains et les autres espèces
Trinh: "une fleur n'a pas la conscience d'un être humain, un chat ne se pose pas la question de l'après mort, il ne peut pas faire une symphonie de Beethoven"
Réponse de Thay : " Une fleur a une intelligence propre (pour être fleur) et surtout elle crée moins de souffrance qu'un être humain" J'ai trop aimé !!!

Afin de m'aider à suivre
Les livres que j'avais emmenés à cette retraite  : (cliquez sur les images pour voir le résumé)... que j'aurais assez peu lus... sauf le 3eme...













C'est ce dernier livre, un de mes livres de chevet qui m'aura accompagné le plus...surtout pendant les journées de paresse et les temps de pause...(assez rares)..., j'avais envie de continuer à méditer, et de me perfectionner afin de mieux voir en moi ..


plus que de comprendre les dernières avancées de la science





Livres que j'ai continués à lire depuis mon retour en plus du livret de la retraite traduit en Français par les sœurs du Hameau nouveau à partir du livret en Anglais qui nous avait été donné, et que le frère Phap Ly de notre famille "Néon" nous a envoyé par mail dès notre retour.

J'ai pu y voir un peu plus clair, surtout grâce à "la lettre à un jeune scientifique" Lâcher prise de nos connaissances, mais aussi et surtout, page 19
L'intuition
Notre esprit n'est pas seulement l'intellect. Il est aussi
composé de l'inconscient et du subconscient, ainsi que de notre
sensibilité, du sentiment d'émerveillement, du respect, de
l'amour, et de la capacité d'intuition. Les grandes découvertes des
scientifiques n'ont en général lieu ni dans leur laboratoire ni
pendant les études ou la réflexion ; en d'autres termes, elles ne
surviennent pas lorsqu'ils utilisent leur intellect. Ces découvertes
sont le produit de l'intuition et non de la déduction. La déduction
et l'intellect peuvent être utiles pour vérifier notre vision profonde
offerte par l'intuition. Mais ils n'engendrent pas ces visions
profondes. Les yogis peuvent le voir très clairement. L'ILLUMINATION
SOUDAINE n'arrive pas par la pensée mais par l'intuition.

La connaissance scientifique, mais aussi la connaissance intérieure (voir la suite de ce chapitre) ...

Dans la tradition zen, l'intuition dépend en grande partie de
la pratique. Cela consiste à semer la graine d'une question dans
l'inconscient (appelé dans le bouddhisme la CONSCIENCE DU TRÉFONDS),
comme lorsqu'on confie une graine à la terre, puis à l'arroser
continuellement avec notre pratique quotidienne, tout en
maintenant en nous la confiance en notre conscience du tréfonds.
Lorsqu'il mange, boit, qu'il est allongé, assis ou en train de
travailler, le pratiquant maintient cette confiance, conscient de la
présence de cette graine dans sa conscience du tréfonds, sachant
qu'il n'y a aucun besoin d'y réfléchir ni d'argumenter. C'est ce
qu'on appelle la pleine conscience et la concentration. Etre en
pleine conscience, c'est reconnaître et être conscient. Se
concentrer signifie maintenir cette reconnaissance et cette
attention. Et ces dernières ne requièrent pas la pensée. C'est
comme quand on regarde un lever de soleil : il nous suffit de
penser à la beauté grandiose de ce spectacle et nous sommes
parfaitement présent pour lui, sans avoir besoin de réfléchir ou de
comparer. Quant à la concentration, elle revient à maintenir cette
conscience pour qu'elle dure longtemps. La pleine conscience et
la concentration aideront à faire mûrir la graine plantée dans la
conscience du tréfonds, et un matin, cette graine germera et
fleurira soudain. C'est ce qu'on appelle la VISION PROFONDE PROVENANT DE
L'INTUITION.

Pour moi, la connaissance (compréhension) de ma propre souffrance ... 
car comment pourrais je comprendre (et aider) les autres, si je ne me comprends pas moi même ? ...

Pour terminer cette page je voudrais revenir sur la déception d’Éric et de quelques autres retraitants,  que j'avais évoquée en 2eme partie  car il  n'y a eu qu'un seul partage entre les scientifiques de la retraite, la dernière semaine, organisé de manière non officielle. Les participants (une centaine au Hameau du Haut) ont eu juste le temps de se présenter et d'évoquer brièvement leurs aspirations ou leurs demandes... ils auraient souhaité que ce partage arrive plus tôt pour pouvoir approfondir.
Ce fut l'objet de notre dernier partage en famille, qui "remontera" jusqu'à Thay , les frères nous l'ont promis.

Cette réflexion, m'a ramené subitement à l'objet de cette retraite , et surtout à me réinterroger comme je l'avais fait au début, suite à la conférence de Trinh Xuan Tuan sur les différences entre la Science et le Bouddhisme..
Il y en a une pour moi et qui est d'importance : 
Elle apparait avec cette si belle parabole du Bouddha: 

Une poignée de feuilles
Discours donné par le Bouddha
  (Samyutta Nikaya LVI 31)
 
Un jour, alors qu’il résidait à Kosambi dans une forêt de simsapas, Bouddha, ramassa une poignée de feuilles et demanda aux Bhikkhus (moines) :

"Selon vous Bhikkhus, les feuilles que je tiens dans la main sont-elles plus nombreuses que les feuilles des arbres de ces bois ?"

"Les feuilles que le Bouddha a ramassées ne sont qu’une poignée, celles des arbres sont bien plus nombreuses."

"Ainsi Bhikkhus, il en est de même pour l'ensemble des connaissances que j’ai accumulées au cours de mon expérience, qui sont bien plus nombreuses que les choses que je vous ai enseignées, dont le nombre est restreint.

Pourquoi ne vous ai-je pas parler de toutes ces choses ?
Parce que ces connaissances ne sont pas source de développement, de progrès dans la Vie Sainte et parce qu’elles ne conduisent pas à l’extinction du désir, à sa diminution, à la cessation, à la paix, à la compréhension directe, à l’éveil, à Nibbana. Voilà pourquoi je ne vous en ai pas parlé. (...)

Magnifique Sutra sur la connaissance et la sagesse que j'aime évoquer,  comme j'aime évoquer cette fameuse citation de Rabelais :

"Science sans conscience n'est que ruine de l’âme"

 liens vers les photos que j'ai faites et mises sur facebook, ou vous pouvez les voir sans même vous y inscrire. en 3 liens car je n'ai pas fait preuve de modération avec cela... (c'est quoi comme formation mentale ça?)
photos générales
photos de la journée à Son ha
photos de Thay



19 juillet 2012

En ce 19 juillet, heureuse continuation mon Chemin merveilleux du coeur


Pour Toi en ce jour pas comme les autres, (mais aucun jour n'est comme les autres..).
Ces 2 phrases de ce très bel enseignement de Thay sur le bonheur et l'amour véritable du 10 juin 2012,
Hameau du Bas, retraite de 21 jours "Les sciences du Bouddha"
Il ne peut y avoir d'amour véritable sans compréhension

" Chérie, crois tu que je te comprenne assez?
Chérie aide moi à mieux te comprendre "



 qui complètent admirablement le 3eme  des 4 mantras 

Chérie, je suis là pour toi (1er mantra)
Chérie, je sais que tu es là et je suis heureux (2eme mantra)
Chérie, je sais que tu souffres. C’est pourquoi je suis là pour toi (3eme mantra)
Chérie, s’il-te-plaît aide-moi (4eme mantra)

15 juillet 2012

Les 4 ignobles vérités sur la dette :Lettre à M.le nouveau Président et à son gouvernement

 15 Juillet 2012

 Redresser la France , Monsieur le Président ? voici une bonne mesure à prendre ...mais oseriez vous? 

Mettez les banquiers derrière les barreaux

 (pétition à signer)

16 mai 2012

Monsieur le Président je vous fais cette lettre (d'un bouddhiste engagé) que vous lirez peut être, si vous avez le temps... 



Cette fameuse dette dont on nous bassine tous les jours et qui nous a valu la perte de notre fameux "triple A" donné par de soit disantes "agences de notation" complétement dépendantes des marchés financiers sans compter que ... notation = jugement !
et qui justifie comme seul remède,  pour la réduire, tous ces plans d'austérité qui accentuent encore la souffrance et la misère du plus grand nombre de votre peuple et de l'humanité entière, pour le seul profit de l'avidité toujours croissante de quelques uns...

 1/ Cette fameuse dette ... c'est la première ignoble vérité ! 
Venez voir pour en avoir un début de compréhension juste ( ou de vue juste)... cette vidéo qui dit tout en 10 mn




Vous pouvez voir pour en avoir un peu plus de compréhension profonde, mais c'est plus long (environ une heure...) les vidéos de Paul Grignon sur l'Argent Dette 

ou tout ce qui a pu en être dit en tapant dans votre moteur de recherche "Argent dette" 

 2/ L'origine de cette dette ce n'est pas comme "ils" (les partisans de toujours plus de (néo)libéralisme) le disent, trop de dépenses sociales ou trop de fonctionnaires ...
C'est l'accumulation des intérêts composés depuis la loi Pompidou Giscard Rothschild de 1973 obligeant l’État Français à avoir recours aux système bancaire pour se financer ... loi entérinée au niveau européen  par le Traité de Maastricht en 1992 puis devenue "constitutionnelle par le Traité de Lisbonne ..malgré le NON au TCE lors du referendum de 2005. ! 
C'est la 2eme ignoble vérité !

Voir cet article du "nouvel obs" (pour une fois un bon article dans un média officiel...) et surtout ce graphique ... 


et leur commentaire 
"Ainsi, entre 1980 et 2008, la dette a augmenté de 1088 milliards d’euros et nous avons payé 1306 milliards d’euros d’intérêts", résume Mai68.org. Faisons la soustraction : sans les intérêts illégitimes encaissés par les banksters financiers privés, la dette publique française se serait élevée, fin 2008, à 21,4 milliards d'euros - au lieu de 1327,1 milliards ! Un escroc peut-il rêver pareil butin ? Et personne ne dénonce jamais ce scandale absolu ! A part Mélenchon et l'extrême droite - qui ne le fait que par opportunisme, étant entendu qu'elle a toujours été au service zélé du capitalisme libéral et ne remettra donc jamais en cause son empire...



Mais les éminents confrères ? Les Calvi, Barbier, Demorand, Joffrin, Apathie, Bourdin, Pujadas ou qui savons-nous encore ? Ceci ressemble bien à une omerta. Et à une honteuse trahison de leur mission d'informer."


3/ l'extinction de la dette (ou sa diminution) ne passe pas, comme "ils" veulent nous le faire croire... par plus d'austérité , ou de privatisations... 3eme ignoble vérité... !

4/ le chemin qui mène  vers sa cessation ... ce ne sont pas les politiques d'austérité, ni les privatisations, ni toute autre politique inspirée par l'OMC, le FMI ou la BCE qui si on a bien compris ce que la dette est vraiment ,  est encore une  ignoble vérité ! (la 4eme)

Voila les 4 ignobles vérités de la dette ... du néolibéralisme !
(ou du capitalisme, appelons les choses par leur vrai nom...)

Et contrairement à ce que vous poussent à faire Mme MERKEL , la commission européenne ou le FMI (à suivre cet ignoble chemin de l'austérité... )

voila le (noble) chemin de la cessation de la dette qui est : 

Avoir la vue juste: l'origine de la dette? ce sont les intérêts composés ( DEMANDEZ VOUS... au profit de qui? au détriment de qui?) 
Avoir la pensée juste: les plans d'austérité, les privatisations , le néolibéralisme... aggravent encore la dette et créent plus de souffrance, que ce soit chez nous ou partout dans le monde ...
Avoir la parole juste : la plupart des "politiques" et des médias, ne l'ont pas, ils nous mentent ...( pourquoi, par qui sont ils financés...? retour vers la vue juste...) 
un bon point pour l'article ci dessus du "Nouvel obs"
L'action juste :  -Un moratoire des intérêts cumulés de cette dette , ne rembourser que le capital emprunté + un petit intérêt pour le loyer de l'argent... équivalent à celui du livret A... 

L'effort juste  Sortir des lois ignobles de 1973 et des différents traités européens cause de la situation actuelle et y inciter les autres peuples d'Europe et du monde à le faire , tout en restant dans la non violence... (boycott et désobéissance civile...)

Les moyens d'existence justes : proposer une société où il serait proscrit de gagner sa vie en faisant souffrir autrui... (êtres humains, animaux, nature...)

l'Attention et la Concentration juste...qui ramènent à la vue juste
-sur les véritables besoins des uns et des autres, pour une vie harmonieuse, sans se faire souffrir les uns les autres et sans faire souffrir notre planète Terre , notre mère à nous tous et toutes... 

-sur ce qu'est le bonheur véritable qui doit être dans l'être et non dans l'avoir ou le paraître (le Bonheur c'est savoir se contenter de peu... (le Bouddha Sakyamuni)

-et sur l'interdépendance entre notre propre bonheur (ou notre propre souffrance), et le bonheur et la souffrance d'autrui et du monde dans lequel nous vivons...


Attention et Concentration ... pendant 30 mn sur cette vidéo  un dessin animé ... qui vient des States... 
pour mettre fin à une perception erronée... 
visionnez là en plein écran pour suivre les sous titrages ...

vous pensiez que la réserve fédérale US est une banque publique?  

Et pourquoi JFK  a t'il été assassiné ?


M. LE PRÉSIDENT..... LEQUEL DE CES 2 CHEMINS CHOISIREZ VOUS POUR VOTRE PEUPLE ?



LES 4 IGNOBLES VÉRITÉS DE LA DETTE ...SUR FACEBOOK









7 juillet 2012

Les Sciences du Bouddha , la retraite de 21 jours (suite)

 1ere partie : voir ici 

(photos de la marche méditative vers Son Ha , le vendredi 14 juin 2012, pour célébrer les 30 ans du Village des Pruniers)

Je me serais donc laissé porter par ce courant, en suivant instant après instant, chaque invitation des cloches de Pleine conscience, pour me donner à fond à chaque activité ...

Je me serai beaucoup laissé porter par les pas de Thay au cours des marches méditatives où j'ai eu plusieurs fois le bonheur de me retrouver juste derrière lui... et j'aurais même oublié que j’étais à une retraite de scientifiques... je le réaliserai de nouveau tout à la fin au dernier partage, sur une petite déception exprimée par Éric ...j'y reviendrais dans une 3eme partie ultérieure...




Bien sur Thay faisait référence aux avancées de la science à chacun de ses enseignements, qu'il mettait surtout en parallèle avec tout ce qui concerne "la dimension ultime"

Mais comme je l'ai dit souvent lors des partages en famille, je n'étais pas encore prêt à recevoir ces enseignements, les conditions n'étant pas encore réunies, pour que la compréhension se manifeste, et je les ai mis de coté en attendant que la graine plantée dans ma conscience du tréfonds germe...

Je n'aurais pas pu réaliser ou expérimenter comme d'autres dans la famille... les pensées sans penseur, ou les actions sans acteur... l'objet sans sujet, l'être ou le non-être, etc.... ma compréhension est restée purement intellectuelle, mentale ...



par contre j'ai bien compris qu'il  fallait, en tant que scientifique, lâcher prise avec les connaissances acquises, pour pouvoir avancer.

le savoir pouvait être un obstacle (page 17 du livret de retraite, le savoir comme obstacle)



Comme aussi lâcher prise, avec ce désir d'atteindre un but (pour moi,  compréhension de ma propre souffrance, et la transformation de ce monde...)

 Marc me dira au cours de ce partage du 7 juin.. à propos des 51 formations mentales, qu'il faudrait lâcher prise avec notre désir de comprendre, qui est aussi une peur de ne pas tout contrôler.... Il parlera d'abandon complet à la Terre. Une méditation de plus pour moi... Merci Marc, gratitude...

Cela me renvoie à un enseignement de Thay sur la non poursuite, une des 3 portes de la libération...




 Gratitude encore à Marc pour son partage sur les cloches de pleine conscience, et de nous avoir ainsi fait toucher, qu'il ne fallait pas se contenter de s’arrêter de manière automatique pour respirer, puis de reprendre ensuite ce qu'on faisait.
mais qu'il y avait 3 temps :
- s’arrêter et revenir en sa respiration
- s'observer à cet instant présent (comment on se sent)
- éprouver de la gratitude à être ici et maintenant ...

Gratitude encore au frère Tu Thé (Philippe excuse moi si j'ai mal écrit ton nom de Dharma) , qui le dernier jour de la retraite je crois, m'a dit "ne pas vouloir toujours faire, simplement être, et laisser les énergies se mettre en place" (à propos toujours de mon activisme militant, et sur la non discrimination qu'il me faut travailler , entre "le système" et nous )



Gratitude aussi au frère de notre famille Néon, Phap Khé qui  tout au long de ces 21 jours, m'aura permis de réaliser que le Village des Pruniers, n'est pas ce "pays des bisousnours" (clin d’œil à Richard)  que je m'étais imaginé. 
Oui frère, pour toi et d'autres frères francophones c'est parfois difficile, tu mets cela sur les différences culturelles avec les frères vietnamiens ... et tu nous as souvent demandé de te soutenir dans ta pratique. 
Je l'ai fait dès mon retour, à la fin de toutes mes méditations , et aussi en sangha, au moment des dédicaces... 


Et enfin gratitude à toute la famille Néon pour ces si beaux partages tous ensemble à 16 heures , ou entre nous... qui m'ont aussi permis de mieux voir où je devais aller.

"being yourself", "sois ce que tu es" "ne pas vouloir être quelqu'un d'autre" ... ou plus concrètement rééquilibrer en moi l’énergie de l'eau, qui fait que je me dessèche... ce que j'ai fait à mon retour...

Autant de "flashs de Vision profonde" pour moi,  grâce à vous, ou du moins des pistes  à approfondir pour mes méditations futures, en tout cas des moments intenses de joie et de bonheur , où j'avais l'impression d'avoir fait un pas en avant...







De la JOIE, il y en a eu beaucoup aussi , lors de cette marche méditative au hameau nouveau (mercredi 13 juin ,nous étions sous la pluie)  au retour, quant à l'approche de la grande cloche , Thay a subitement démarré un sprint, faisant par l'occasion éclater de rire, tout le groupe qui l'entourait.
Au moment de nous saluer il était rayonnant de joie et ravi de ce bon tour !

De la joie et du pur bonheur encore le lendemain lors de la marche méditative vers Son Ha,  avec ces banderoles tout au long du chemin




et en arrivant ...









La musique pour nous accueillir 








 











MOMENT PRÉSENT MOMENT MERVEILLEUX !!!
toutes les photos de la journée à Son ha
(à suivre )

1 juillet 2012

Les sciences du Bouddha : retraite de 21 jours au Village des Pruniers

"Dans le bel environnement du Village des Pruniers, du 1er au 21 juin 2012, avec Thich Nhat Hanh et la communauté du Village des Pruniers, des scientifiques et des bouddhistes pratiqueront ensemble l'assise, la marche, et partageront leur expérience et leur vision profonde les uns avec les autres. Les pratiques de pleine conscience et de concentration peuvent aider les scientifiques à être de meilleurs scientifiques et de cette manière, le bouddhisme peut être une source d'inspiration qui suggère des directions pour les recherches et les découvertes à venir. Inversement, nous explorerons comment les visions de la science peuvent être utiles, pas seulement pour développer la technologie et augmenter notre confort matériel, mais dans le but de réduire la souffrance des individus, des familles et de la société. Cette retraite offrira beaucoup de joie et la confiance dans les deux traditions, au fur et à mesure que nous réalisons que les bonnes sciences et le bon bouddhisme peuvent être et faire beaucoup pour le bien-être du monde. "
 Tel était le thème annoncé pour cette retraite , en y arrivant ce vendredi 1er juin, je pensais participer à de nombreux partages entre Bouddhistes et scientifiques de tous horizons sous la direction de Thay et des monastiques...





Mais en dehors des premières journées (le dimanche 3 et le lundi 4 juin) ou avait été invité l'astrophysicien TRINH XUAN THUAN co-auteur avec MATTHIEU RICARD du livre "L'infini dans la paume de la main"  qui nous fit un parallele entre la Science et le Bouddhisme, (conférence similaire aux diaporamas en bas de cette page) , la retraite a été essentiellement constituée d'enseignements de Thay (5 par semaine en Anglais, traduit dans plusieurs langues...) non seulement sur les liens et les parallèles qu'il pouvait y avoir, entre la science la plus récente, et les enseignements du Bouddha qui datent de 2600ans,


mais aussi et surtout sur toutes les pratiques essentielles du Village des Pruniers destinées à nous aider à nous libérer de nos souffrances et de ses causes.
voir ici le livret en Français "Les sciences du Bouddha"


 Avec peut être une connotation plus "scientifique" , c'est d'ailleurs ce que les frères du Hameau du Haut nous avaient dit lors de la soirée d'orientation du 1er soir. après "la méditation du grain de raisin" ...


et ce que nos frères de notre famille francophone "Néon" (1) nous rappelleront  également lors des partages


"apprendre à nous observer de manière scientifique"






Apprendre à nous observer de manière scientifique ou non, c'est ni plus ni moins que la pleine conscience appliquée à tout instant de la journée, sur tout ce que nous faisons, disons ou pensons depuis le moment ou nous nous levons, (5 heures du matin) jusqu'à l'endormissement du soir (aux alentours de 22h 30- 23 heures).






 Pleine conscience (Smurti) qui aidée de la Concentration (Samadhi) peut nous permettre de réaliser la vision profonde (Prajna)...


 Et même "observer l'observateur qui observe "  qui s'observe ... ai je noté ce premier soir (ou lors du premier partage le lendemain) , pour moi ce  sera donc très proche de la retraite Vipassana faite il y a un an déjà, à la même période début juin.. (avec beaucoup de méditations assises en moins et de partages en plus et sans ce noble silence 24h/24...)

Observer comment on se sent à l'instant présent, ici et maintenant,  à chaque moment de la journée et en particulier lors des enseignements, des méditations assises ou marchées , des partages, des repas, ou tout autre instant ,ce que cela a soulevé en nous comme sentiment , ou ressenti ...  et puis le partager en famille .en toute sincérité..en nous lâchant même sur nos propres vies...  (les frères nous ont encouragé à le faire.. ce que la plupart d'entre nous, dont moi avons fait... ceci dès le 1er partage)


"S'observer scientifiquement" d'abord à travers la méditation, avec les 16 exercices de la respiration en pleine conscience que Thay détaillera pendant plusieurs enseignements en employant des termes comme scanner son corps , sa tête , ses yeux, son coeur... (4 premiers exercices) ou son esprit et sur celui ci il insistera particulièrement sur les 51 formations mentales qu'il nous faudrait même savoir nommer par leur vrai nom... chaque fois que l'une d'entre elles se manifeste dans notre esprit...  ( j'aurai appris qu'il y a les sensations , les perceptions et 49 autres, mais aurais eu du mal jusqu'au dernier enseignement à faire la différence, entre sensations et perceptions)






Mais peu importe , pour Marc (enseignant du Dharma et facilitateur de notre famille) il nous faut lacher prise avec ces notions qui ne font encore une fois que faire travailler notre mental...
voir page 19 "l'intuition" du livret retraite...
Et même que Patrice autre facilitateur, en fera une chanson gestuelle*(2) que nous présenterons en spectacle le dernier soir de la retraite.




Je me serais donc laissé porter pendant ces 21 jours par ce courant, sans avoir à organiser ni penser quoi que ce soit ou presque, me contentant de suivre pour cela les differentes invitations de la cloche de pleine conscience, pour la méditation assise, marchée, du travail, les enseignements, les partages, les repas, le noble silence de la nuit...

(la grande cloche du soir vers 20h...avec un frère qui chante)


(retour le soir vers 22 heures vers le hameau de l'ouest (25 min à pied quand il faisait beau,, ou 5 min en voiture...)
Et essayant à tout instant de m'observer moi même, afin de pouvoir mieux me comprendre...

C'était d'ailleurs pour cela que j'étais venu


A suivre


les liens vers les photos que j'ai faites et mises sur facebook, ou vous pouvez les voir sans même vous y inscrire. en 3 liens car je n'ai pas fait preuve de modération avec cela... (c'est quoi comme formation mentale ça?)
photos générales
photos de la journée à Son ha
photos de Thay