26 mai 2010

Donner et recevoir, Pratique de Tonglen

ou pratique de l'échange avec autrui
 (la gompa de l'institut Vajra Yogini à Lavaur)
Cette pratique que nous avons faite le weekend dernier à Lavaur consiste à prendre sur soi les souffrances d'autrui afin de les soulager et à leur donner du bonheur.
Nous commençons, comme toute méditation ou pratique par générer l'esprit d'éveil à travers les voeux de prise de refuge dans les 3 joyaux :
Sang gyé tcheu tang tsok kyi tchok nam la
En le Bouddha, le Dharma et la Sangha,

Tchang tchoup par tou dak ni kyap sou tch
Jusqu'à l'éveil, je prends refuge.

Dck ki djine sok gyi pé seu nam kyi
Grâce aux. mérites accumulés par ma pratique de la générosité et des autres perfections,

Dro la pèn tchir sang gyé droup par chok
Puisse-je atteindre la bouddhéïté pour le bien de tous les êtres.

(3 fois, 2 fois en Francais , une fois en Tibétain)
puis par les 4 pensées incomensurables:

Sèm tchèn tam tché dé wa tang de wé gyou tang dèn par gyour tchik
Puissent tous les êtres obtenir le bonheur et les causes du bonheur.

Sèm tchèn tam tché douk nguèl tang douk nguèl gyi gyou tang drèl war gyour tchik
Puissent tous les êtres être affranchis de la souffrance et des causes de la souffrance.

Sèm tchèn tam tché douk nguèl me pé de wa tang mi drèl war gyour tchik
Puissent tous les êtres ne jamais être séparés de la félicité exempte de toute souffrance.

Sèm tchèn tam tché nyé ring tchak tang nyi tang drèl wé tang nyom la né par gyour tchik
Puissent tous les êtres demeurer dans l'équanimité, sans atta-chement pour les amis ni haine pour les ennemis.
C'est sur l'équanimité que nous entamons ensuite la méditation proprement dite, habituellement, nos formations mentales nous font classer "les autres" en 3 catégories, "amis" pour lesquels on éprouve de l'attachement, "ennemis" de l'aversion, et "étrangers" de l'indifference
or tous les êtres sont semblables à nous, ils veulent le bonheur et ne veulent pas de la souffrance...
Nous méditons là dessus 5 mn
Le Maître Shantidéva disait "Toutes les joies du monde
Proviennent du bonheur d'autrui,
Toutes les souffrances du monde
Viennent du désir de son propre bonheur
A quoi bon de longues explications
Les puérils oeuvrent à leur seul profit
Les Bouddhas oeuvrent au bien d'autrui
Qu'il suffisent de comptempler la differenxce entre les 2..."
nouvelle méditation de 5 mn...
Tonglen, prendre et donner : 
Avec la motivation de compassion, prendre sur soi toutes les souffrances d'autrui
Avec la motivation d'amour, donner tout son bonheur aux autres
-commencer avec soi même, puis nos proches, les personnes neutres et enfin les ennemis, puis tous les êtres vivants (pas seulement les humains ou nos animaux)
-Visualiser, une fumée noire que nous inspirons, pour prendre la souffrance et une lumière blanche,  qui emane de notre chakra du coeur pour donner le bonheur.
méditation de 10 mn
Parmi les êtres proches, j'ai tres bien pu visualiser ma soeur et sa maladie bipolaire, Puis Marie Josée et ses 3 maladies orphelines ,abandonnée lachement par son mari et ses fils... et leur ai envoyé la lumière pour qu'elles guerissent...
Pour les êtres indifferents, leur souffrance est bien sur la conséquence de leur ignorance et de leur attachement, ils souffrent et font souffrir..., en leur envoyant la lumière, je fais le voeu qu'ils connaissent le bonheur et les causes du bonheur.
Pour les "ennemis" j'ai d'abord essayé de visualiser Nicolas Sarkosy, sa souffrance devant être celle d'un hyper égo et d'une ignorance totale des méfaits du liberalisme... (on ne me change pas!!!) mais je me suis dit que j'étais peut être dans le jugement ... j'ai simplement prié, pour qu'il cesse de souffrir, et de faire souffrir ses concitoyens que nous sommes ....
J'ai essayé ensuite avec le patron de Lise, mais pour cet homme là,qui lui avait refusé un congé pour aller prendre refuge en avril au village des Pruniers, de quoi souffre t'il ? de quoi a t'il besoin ? j'en reste encore à l'ignorance... et à une vue fausse, dans sa gestion de ses agents. mais là encore je suis dans le jugement...
Enfin j'ai visualisé un collegue de bureau, un véritable "boulet" qui em......  tout le monde par son attitude...
là encore pas possible, de comprendre sa souffrance...la comprend il lui même? lui donner ce qu'il veut  "la planque" est encore le moyen de moins faire souffrir tout le poste... et de prendre sur moi (nous) les surcharges de boulot ...
mais ce n'est pas l'aider à transformer sa souffrance
fin de la méditation
beaucoup de questions sans réponses et d'abord, devais je méditer ainsi?ai je laissé vagabonder mon esprit ?
il faudra que je les pose à Sixte......

Nous terminons cette méditation par les prières de dédicace,  afin de multiplier les bienfaits

Gué wa di yi nyour tou dak
Grâce aux. mérites accumulés par ces actions vertueuses,
La ma sang gyé droup gyour né
Puisse-je rapidement atteindre l'état d'un Maître-
Bouddha
Dro wa tchik kyang ma lu pa
Et conduire tous les êtres, sans exception,
Te yi sa la gueu par chok
A cet état d'éveil
Tchang tchoup sèm tchok rine po tché
Puisse le joyau suprême de la bodhicitta
Ma kyè pa nam kyè gyour tchik
Naître là où il n'est pas né,
Kyè pa nyam pa me pa yang
Ne pas dégénérer là où il est déjà né,
Kong né kong tou pèl war chok
Mais s'accroître de plus en plus.



Courte prière de longue vie Pour Sa Sainteté le Dalaï Lama
Kang ri ra wé kor wé ching kam dir
Dans ce paradis entouré de montagnes enneigées,
Pèn tang de wa ma lu djoung wé né
Vous êtes la source de tout bienfait et de tout bonheur.
Tchèn ré zi wang tèn dzine gya tso yi
O tout puissant Tchènrézi, Tènzin Gyatso,
Chap pé si té par tou tèn gyour tchik
Veuillez demeurer jusqu 'à la fin du samsara.

13 mai 2010

L'art du Bonheur: retraite francophone au village des pruniers, 7eme jour


Il n'est même pas 5 heures 30 quand je m'éveille pour cette dernière journée de retraite....

Mais avant d'entamer cette dernière journée, petit retour sur celle de la veille qui s'est finie par un dernier partage en famille, après le repas du soir, partage ou il nous avait été demandé de laisser aller le cours de notre créativité... Chants et poèmes se sont succédés 

Pour la part j'ai offert le poème Violence -Non violence fait pour le festival Camino de 2006...
http://michel1955.blogspot.com/2009/02/violence-non-violence.html

et nous assistons à un magnifique coucher de soleil...sur le parking ...

 Puis avant de revenir au noble silence, mon coup de téléphone quotidien à Lise, pour lui raconter, ce moment exceptionnel avec Thay

Et là je me rappelle qu'avec le forfait LiveBox elle pouvait m'appeler sur une cabine telephonique... 

Si je me l'étais rappelé plus tôt...cela aurait été 7.50euros que "le systeme" n'aurait pas eu, et que les oeuvres des Pruniers auraient pu beneficier...

était-ce un défaut de pleine concsience? 


NOBLE SILENCE

(fin de la 6eme journée)
***********************************************************************************************

 7eme jour : Jeudi 15 avril 2010, 6 -1/4 , je me mets en route, encore en pleine nuit sous un magnifique ciel étoilé, je ne fais pas partie de l'équipe chargée du petit déjeuner de ce matin qui aura lieu au Hameau du bas... j'ai une heure pour rejoindre le Hameau du bas... 

malgré au début quelques difficultés, pour trouver la sortie du parking et la route,  j'essaye de ne faire qu'un avec la nuit et les étoiles ...

Une fois la route rejointe ca va mieux, je me sens bien, je marche tres lentement au rythme de la méditation marchée

6 heures... j'entends la grande cloche du Hameau du haut qui nous invite au départ, je m'arrete...  Peut être y a t'il un frère en train de chanter ? 


La cloche sonnera pendant 15 mn au moins .... Je m'arrete au hameau du milieu Tuyet Phuong est dejà partie.... je reprends ma marche, qui deviendra au fur et à mesure moins agréable, de nombreuses voitures (de ceux qui voulaient repartir rapidement, après l'enseignement) me depassant ...

Je continue à regarder ce ciel...esperant... l' 'Etoile de Maitreya... Non ce n'est pas elle,  c'est un réverbere à coté de la chapelle...

(photo d' Heimata lors  de sa prise de refuge en 2006)

Grande salle de cérémonie 7h 15:  les hommes d'un coté,  les femmes de l'autre, 
et celles et ceux qui prennent les 5 entrainements au centre .

Je pense très fort à toi LISE qui aurait du être là , avec eux...

Je me retrouve 2 rangs juste derriere Thay, Soeur Chan-Khong, juste en face qui me sourie ...
(photo prise par Robert Badia)

Et la cérémonie commence, semblable à celle que j'ai vécue en novembre 2008
http://michel1955.blogspot.com/2009/01/ma-prise-des-3-refuges-et-des-5.html 




Les entrainements ont évolué depuis, toujours plus actuels, plus proches des besoins de nos vies quotidiennes...
Plus que jamais, je me retrouve dans les 2eme (Equité et générosité devenu bonheur véritable) et 5eme ( Consommation en pleine conscience devenu Transformation et guerison)
Plus que jamais c'est le 4eme que je dois travailler (parole aimante et écoute profonde)...


Petit déjeuner, au soleil, face à l'étang à coté de la grande cloche... je retrouve Tuyet Phuong... 




Puis dernier enseignement de Thay



précédé par la présentation par la famille des Pruniers d'un nouveau chant qu'elle a composé ...
"Sans boue... pas de Lotus"

Accueillir sa douleur
Au creux de son cœur

Lui parler avec douceur
Pour apaiser ses pleurs

La bercer avec tendresse
Caresser sa tristesse

Avec elle sourire à la
vie
Pour dissiper les soucis

(refrain)
Regarde la douleur,
regarde le bonheur

Ensemble, ils dansent
sous le soleil

Embrasse ta douleur,

embrasse ton bonheur

Enivré par tant
d’amour, tu n’as plus peur

 

 ENSEIGNEMENT DE THAY 

Toujours à partir du Sutra du Coeur de la Compréhension Parfaite , Thay  nous parlera de la dimension ultime par rapport à la dimension relative, à travers l'exemple de l'eau et de la vague.

 

Il nous dira qu'il n'y a ni naissance ni mort, ni montée ni descente que "Rien ne se crée , rien ne se perd" (Lavoisier) et que la naissance et la mort sont des notions de l'esprit...

 

Il nous dira que quand les conditions sont réunies, il y a manifestation

(la fleur existe avant d'etre fleur, elle est graine, ou la flamme existe avant que Thay ne frotte l'allumette pour la faire se manifester...)

 

Et quand les conditions ne sont plus là je me cache ...

 

Il nous parlera des notions d'identification et de differentiation (la flamme est elle la même que la précédente, suis je le même que quand j'avais 5 ans?)

 

la naissance est la mort sont des notions qui amenent peur et desespoir...

Un coup de Klaxon...une cloche de pleine conscience, pour appeler, celles et ceux qui doivent rejoindre leur train...AU NIRVANA ... (rires)

 

Enfin il nous parlera du noyau de la pratique: des 3 portes de la libération

 

-le Vide : la vacuité ou la non existence en soi

-la non marque : la non apparence exterieure;  là ou il y a signe, il y a illusion dit le sutra du Diamant, il y a perception eronnée

-la non poursuite : et en particulier du Bonheur, ou du Nirvana... il est déjà là...pourquoi courrir après ?

Les Hommes d'affaires pensent trop au futur, à s'enrichir, ils n'ont pas le temps de s'arreter, pour apprecier le Bonheur

"Qu'est ce qu'on attend pour être heureux?" dit la chanson

 

Il nous parle du KARMA, la totalité de nos pensées, paroles actions, et des actions justes, pour une rétribution bien meilleure (cloche)

 

"Il n'y a pas de réalisation , il n'y a rien à saisir, nous sommes déjà au NIRVANA"

 

GATE GATE:  nous sommes arrivés 

PARAGATE :  tout à fait arrivés

PARASAMGATE : tout le monde est tout à fait arrivé

BODDI : liberation , Lumière

SWAHA ...Alleluya

 

 L'art du Bonheur :

1/ Respiration consciente

2/ Marche consciente

3/ la Sangha

fin de l'enseignement

 

Et fin de la retraite, sur ce chant ..

Sans venir et sans partir,
Ni avant, ni après.
Je te tiens près de moi,
Et te laisse pour être libre,
Parce que je suis en toi, et tu es en moi,
Parce que je suis en toi, et tu es en moi.

 

Et nous nous retrouvons  nombreux à la boutique, pour l'achat des DVD, livres, ou autres objet de pratique ou souvenirs, nous nous souhaitons, bonne continuation ... Nous sommes tres peu à remonter au Hameau du Haut, pour un dernier repas partagé.

Patrick souhaite que je lui envoie mon poème - violence , nonViolence, pour le publier dans Ici et Mainternant , ainsi que ma question et la réponse de Thay...

Il me faut aussi faire mes bagages et ranger la chambre, puis c'est le départ vers 15 heures avec Jean Louis et Gabriel...

Retour vers le samsara...ou le nirvana puisque l'un ne peut pas aller sans l'autre... 

SANS BOUE...  PAS DE LOTUS 



toutes les photos de cette retraite 
sur facebook  
  
3eme jour 


5eme jour 

6eme jour

 

7 mai 2010

L'art du Bonheur: retraite francophone au village des pruniers, 6eme jour Questions réponses


Je devais me réveiller vers 5h 15, pour être à la méditation du travail à 5h30, mais il n'est même pas 4 heures, quand je me réveille... Il ne faut pas que je me rendorme sinon je risque de dormir jusqu'à la cloche ( 6 heures)...
 (Photo de Daniel Glauser)
je me lève donc et tout doucement, je sors de la chambre, m'habille et vais faire ma toilette...
Puis je reprends mes notes de la veille , pour essayer d'améliorer ma question à Thay. je suis décidé d'aller la poser directement devant toute la sangha, mais je ne peux pas parler sans notes...
Je re rédige ... presque completement, (je sais... il ne faudrait pas que je lise mes notes devant tout le monde... mais l'oral je n'ai jamais été à l'aise, et en plus, je risque d'etre long...)
et en revisionnant après mon intervention sur le dvd, je vois que je n'ai pas été bon du tout ... trop long, pas assez concis, je bafouille ...
Il est dejà 5heures 1/4 , je descends, comme il n'y a personne en cuisine je vais en salle de méditation me recueillir un instant, y retrouve Carl qui termine la sienne...
5 heures 30 en cuisine, nous sommes tous là, un chant pour commencer, puis nous nous repartissons le travail , je reprends le pain (je n'aime pas beaucoup le changement je le sais..., j'en ai la pleine conscience, mais pourquoi ??? il faudrait que j'en ai la compréhension ...)
Je laisse là ces pensées perturbatrices et me consacre totalement à couper le pain, puis à arranger les tables.
Nous partons avec la navette vers 8 heures et Carl me recommande encore une fois de prendre mon courage à 2 mains et d'aller poser ma question devant tout le monde, un papier mis dans la cloche ayant peu de chance d'etre tiré...

(photo de Robert Badia)
Les soeurs nous invitent a venir nous installer à coté de Thay...
nous sommes 6 ou 7... et je passe le 2eme, il y a 800 personnes devant nous ... 


la 1ere question est celle d'un Papa sur l'éducation de ses enfants, completement pris dans la société de consommation .
Thay répond que les enfants sont la continuation des parents, le pere est dans le fils et le fils est dans le père, et qu'il nous faut être présents pour comprendre la souffrance de nos enfants...

C'est mon tour .... je m'approche très lentement , salue Thay et toute l'assemblée, respire un bon coup en écoutant la cloche m'inviter.... 
et me plonge ..et m'embrouille dans mes notes ...
Cher Thay, chère Sangha
une autre respiration ....

je dis que j'ai une tres grande souffrance, une profonde aversion contre ce systeme capitaliste que je combat en tant que militant, et que j'ai beau pratiquer, je n'arrive pas à m'en défaire.
Plus j'approfondis ma comprehension et plus j'ai de l'aversion...
on peut avoir de la compassion pour des gens mais comment en avoir pour un systeme ? Je dis comprendre les gens à la base du systeme qui sont les victimes des poisons de l'avidité l'égoisme ou l'ignorance, ce ne sont pas elles mes ennemies, mais bien le systeme. je ne sais comment me debarrasser de cette souffrance... Je parle du toucher de la terre avec soeur Chan-kong ou j'ai appri à déposer ma souffrance et à pardonner à mes ennemis, mais je ne peux pardonner au systeme capitaliste, puis je parle de l'enseignement de la veille sur l'effort juste, que je dois cultiver, comment dois je faire ?

j'ai du employer le mot systeme une dizaine de fois... et en revoyant le DVD, j'ai la nette impression que ma question fut plus longue en durée que la réponse de Thay:
 (Photo de Francoise du Lot )

Thay commence par répondre qu'il ne s'agit pas de se debarraser de la souffrance, mais de la faire sortir, de soi, la déposer...
Il me faut identifier la souffrance en moi même, sinon ce ne sera pas possible de comprendre la souffrance dans le monde


Cette libération passe par la compassion pour soi même, connais toi , toi même ce qui veut dire aime toi, toi même


Avoir une compassion authentique pour eux n'est pas facile, car en tant que militant on agit souvent par la colère, qui est une energie qui donne de la force.


Dans le bouddhisme on agit avec la compassion, qui est la bonne energie


il faut ne pas causer nous même de la souffrance à ceux qui en causent


cela passe par la transformation et la guerison de soi même


Thay conclue par : Combattre c'est aider (l'autre qui fait souffrir à ne plus  souffrir ) et par : BONNE CHANCE !
(photo de Robert Badia)
Je me leve salue, et rejoins ma place...
Il y a eu 12 autres questions réponses mais j'etais tellement émotionné que je n'ai pu en avoir l'écoute profonde ... 
excusez moi ...

Beaucoup de personnes , viendront ensuite me dire qu'elles se sont entièrement reconnues dans mon intervention et m'ont remercié de l'avoir fait... non ce n'etait pas pour cultiver mon égo ...

méditation marchée et au retour ...intermède musical, classique par des frères et sœurs










L 'après midi au Hameau du haut présentation de la pratique du renouveau par les frères :

Cette pratique est destinée à calmer les tensions qui peuvent se manifester dans une communauté, c'est d'abord arroser les bonnes graines et les fleurs de l'autre... et reconnaître tout ce qui a de positif en lui...


et j'ai noté une réponse à une question sur mieux exprimer sa souffrance (3eme point)  qui a été 


"Laisser parler l'enfant blessé qui est en soi".


en relation avec ma question du matin ...
et ca m'a fait revenir à un partage avec notre mini Sangha de Montauban sur le livre de Thay "le Coeur des enseignement du Bouddha" ou l'on disait de redevenir comme de petits enfants pour s'emerveiller et connaître le bonheur.... et que cela moi, je ne le pouvais pas ...je ne  pouvais pas ou voulais pas redevenir l'enfant que j'étais...



"Laisser parler l'enfant blessé qui est en soi", ca me ... parle mieux ...  voila pour moi une piste à suivre sur mon chemin...  Camino ...


(à suivre)
toutes les photos de cette retraite 
sur facebook  

  
3eme jour 


5eme jour 
ici : http://michel1955.blogspot.com/2010/05/lart-du-bonheur-retraite-francophone-au.html


2 mai 2010

L'art du Bonheur: retraite francophone au village des pruniers, 5eme jour




 (photo de Daniel Glauser)
Pas de travail méditatif pour notre équipe... 
Cette fois j'arrive à être au hameau du milieu avant que ma soeur n'en parte, et nous finissons le chemin ensemble ...

 Enseignement : La Sagesse du Vide
Après la méditation guidée Thay nous fait faire (comme les autres jours) quelques exercices de respiration et d'assouplissement.
Puis il reprend les paroles du chant du refuge que viennent d'interpreter les moines et moniales.
"Prenant refuge dans le Bouddha en moi-même
Je souhaite aider tous les êtres à trouver leur nature d’éveil
Réalisant l’esprit d’amour


Prenant refuge dans le Dharma en moi-même
Je souhaite aider tous les êtres à réaliser et prendre ensemble
Le chemin de libération


Prenant refuge dans la Sangha en moi-même
Je souhaite aider tous les êtres à bâtir la noble communauté
Les embrassant dans leur transformation "
http://www.villagedespruniers.net/index.lasso?famille=Pratiques%20du%20Village&sous_famille=Chants&sous_sous_famille=Les%20Trois%20Refuges&langue=francais

"cela veut dire que nous avons tous un corps de Bouddha . Notre corps de Bouddha, c'est notre sainteté, c'est l'énergie de la pleine conscience, c'est l'esprit saint (...)

THAY va continuer à nous expliquer le 
SOUTRA du COEUR de la COMPREHENSION PARFAITE
(PRAJNA PARAMITA)

http://www.villagedespruniers.net/index.php?option=com_content&view=article&id=67:le-coeur-de-la-comprehension-parfaite-prajnaparamita-&catid=10:chants&Itemid=64


Je me base sur les quelques notes que j'ai prises, j'avais essayé comme il l'avait conseillé de ne pas en prendre trop, mais 3 semaines après, ... j'ai la mémoire qui flanche ... 

"(...) Méditer c'est prendre le temps de regarder son corps, ses sensations, ses perceptions etc...
et de voir que "la forme est vide " (en sanscrit sunyata), vide est different de non existence : 
il montre un verre : le verre est vide, mais il existe.
il est vide d'eau ou de thé (il le retourne) mais il est plein d'air
quand on parle du vide, il faut toujours dire VIDE DE QUOI
Vide d'existence séparée
la fleur n'a pas d'existence séparée, mais elle est pleine...des élements non fleurs  du soleil, de la pluie, de la terre... sans lesquels elle ne pourrait exister
elle est pleine du cosmos mais vide d'existence séparée  
(cloche)


(...) Les élements non forme sont les sensations, les perceptions, les formations mentales... s'il n'y a pas d'élements non forme, il n'y a pas de vie.
Nagajurna sage bouddhiste du 2eme siecle disait: "grace au vide tout est possible"


(...)Il est impossible de mourrir, car on ne peut passer de l'être au non être...
les phénomênes ne sont "ni produits ni détruits, ni croissants ni décroissants" "il n'y a ni naissance ni mort"
Le savant Lavoisier disait "rien ne se crée rien ne se perd, tout se transforme...il n'etait pas bouddhiste (...) 
(...) dans "sa vie anterieure ", le nuage était océan, chaleur...  la naissance c'est la continuation de nos ancetres, il faut se dire bonne continuation au lieu de bon anniversaire ""(cloche)


Thay continue..."les 6 organes des sens (oeil, oreilles, nez langue, corps, esprit) sont vides d'existence propre, ainsi que les 6 objets de perception (la vue , l'ouie...) et les 6 consciences de ces objets ...
(...)il n'y a pas d'origine interdépendante , ni d'ignorance, jusqu'à la vieillesse et à la mort ...
l'ignorance est faite d'éléments non ignorance
(...) Il n'y a ni souffrance ni origine de la souffrance... ect , il nous faut regarder la souffrance, pour en découvrir les origines , il nous faut découvrir la VOIE du bien être""

c'est le noble sentier octuple


 
THAY nous parle de La VUE JUSTE qui entraine la PENSEE JUSTE , ( la compassion, la compréhension), la PAROLE JUSTE sans discrimination


" (...) Par l'ACTION JUSTE sans discrimination et avec beaucoup de compréhension, on peut sauver la planete, en mangeant, en buvant en consommant en pleine conscience. "

Les MOYENS D'EXISTENCE JUSTE, explique t'il c'est gagner sa vie sans faire souffrir qui que ce soit. 

L'EFFORT JUSTE  ;  comment faire si on est encore et encore dans la souffrance ? l'effort juste se base sur la vue juste , il s'agit d'avoir une bonne gérance des graines qui sont en nous. 
ceci en 4 étapes 
"1/ ne pas arroser les graines négatives en nous, le desespoir, la colère,  comme par exemple par les infos à la télé.
2/si une mauvaise graine est arrosée par hasard: J'inspire, je sais que ma colère est là;  j'expire j'apaise ma colère 
3/ j'arrose mes graines positives comme la joie: 


il me faut changer de CD;


4/ Si une graine positive se manifeste je la retiens "JESUS QUE MA JOIE DEMEURE"
 J'ai noté soigneusement ces 4 points qui me concernent tout particulièrement, moi qui souffre de cette haine envers le systeme ...
Thay termine sur 

LA PLEINE CONSCIENCE JUSTE ,(7eme voie)
LA CONCENTRATION JUSTE 

 Sur le noble sentier octuple voir ici un enseignement tres proche
http://bica-vipassana.blogspot.com/2007/08/le-noble-oculpte-sentier.html

 Marche méditative dans le hameau du bas tout en fleurs

et retour au hameau du haut pour le repas et le partage en famille

(mais désolé je ne me rappele plus des themes de ce partage, n'ayant rien noté...)
 Puis petite sieste , et je commence à rédiger la question que je compte poser à Thay demain... jusqu'à la séance de  chi qong baton ...

Diner en famille, puis départ pour le hameau du bas, pour la RELAXATION TOTALE (allongée) et les TOUCHERS DE LA TERRE avec Soeur Chan Khong

(photo prise à la retraite francophone de novembre 2008 
 http://michel1955.blogspot.com/2009/07/les-six-touchers-de-la-terre-pratique.html
voici l'article que j'avais écrit )

Tout sur les 6 touchers de la Terre
http://www.villagedespruniers.net/index.php?option=com_content&view=article&id=101&Itemid=69
 
 Le dernier toucher de la Terre... me touche ... ! particulièrement
. Avec Compréhension et Compassion, je me prosterne en signe de réconciliation envers tous ceux qui m’ont fait souffrir. (C) (Nous pouvons toucher la Terre)

Je réalise que tous ceux qui m'ont fait souffrir n’ont pas eu la chance, en fait, de se sentir aimés. La vie, la société les a marqués. Ils ont été trahis, abusés. Ils n’ont pas eu la chance de trouver la voie de la Pleine Conscience. Ils ont plein d’idées fausses sur la vie, sur moi, sur eux-mêmes. Ils nous ont fait du tort ainsi qu’à ceux qui nous sont chers. 


Je prie les Ancêtres de ma famille et mes Ancêtres spirituels de canaliser vers ceux qui nous ont fait souffrir une énergie d’Amour et de Protection afin que leur cœur puisse recevoir le nectar de l’Amour et qu’ils s’épanouissent comme une fleur. 


Je prie pour que cette personne puisse se transformer afin de connaître la joie de vivre et qu’elle s’arrête de se faire du mal et de faire du mal aux autres. Je suis conscient(e) de sa souffrance et je ne souhaite pas qu’elle continue. Je ne veux plus porter sur moi des sentiments de colère et de haine envers elle. Je veux que cette personne ne souffre plus.
Je canalise toute mon énergie de Compassion et de Compréhension vers elle, et je vous demande, mes Ancêtres, de l’aider.





(Un demi son de cloche… Tout le monde est invité à se relever)
.
En m'impregnant de ce dernier toucher de la Terre, je réalise que je peux comprendre l'attitude de mon ex... et mère de nos enfants... dictée en partie par son environnement familial empoisonné (sa famille soutenait à fond le gouvernement nationaliste Diem, celui qui a voulu éradiquer le boudhisme du Vietnam dans les années 60, pour le remplacer par le catholicisme...) Je peux lui pardonner de tout ce qu'elle m'a fait...


Mais je ne suis pas arriver à pardonner à ton chef , Lise, toi qui aurait du être là, à écouter ce si bel enseignement !


Retour (en covoiturage) petite tisane, télephone à Lise , douche puis noble silence...