En train de devenir... Comment lâcher prise,tout en ne lâchant rien

Blog de Tâm Chân Hanh (Action Juste du Cœur)-un bouddhiste engagé plutôt du coté "extrême gauche" (la Gauche radicale , ANTI-CAPITALISTE) - pour un autre monde possible, plus juste, plus fraternel et plus humain.

31 mars 2017 : Depuis mon départ à la retraite ...

il y a 2 mois
Qu'ai je fait de mes journées?
Rien ou presque rien, à première vue (de celles et ceux qui ne me connaissant pas, me voyaient m'enfermer chez nous (...)

28 septembre 2009

MAKA HANNYA HARAMITTA SHINGYO

Le soutra du cœur de la parfaite sagesse que nous chantons chaque fois à la fin de notre méditation Zazen

voir ici la pratique

et j'appréçie vraiment ce moment où la cloche nous invite à abandonner notre posture immobile (après un Gasshô)
et à nous tourner face à l'autel  ...Pour chanter
l' Hannya  Shingyô



(Maka Hannya Haramita Shingyô / Mâha Prajnâpâramitâ Hridaya Sûtra / Soutra du Cœur de la Sagesse Suprême)  [le texte fut traduit du sanskrit en chinois par Xuanzang en 649 ap. J.-C.]  

MA-KA HAN-NYA-HA-RA-MI-TA SHIN GYO 
Sûtra du Cœur de la perfection de sagesse
1-
KAN-JI-ZAI BO-SATSU GYO JIN HAN-NYA-HA-RA-MI-TA
Lorsque le Bodhisattva Avalokiteçvara pratique la profonde prajñâ-pâramitâ [perfection de sagesse],
JI SHO KEN GO UN KAI KU DO I SAI KU YAKU 
il voit clairement que les cinq agrégats sont tous vides de toute souffrance, de toute détresse.
2.
SHA-RI-SHI SHIKI FU I KU KU FU I SHIKI
Ô Shariputra ! La forme n’est pas différente du vide, le vide n’est pas différent de la forme.
SHIKI SOKU ZE KU KU SOKU ZE SHIKI
Donc la forme, c’est le vide; le vide, c’est la forme.
JU SO GYO SHIKI YAKU BU NYO ZE 
Il en va de même des sensations, des perceptions, des constructions mentales et de la conscience. 
3.
SHA-RI-SHI ZE SHO HO KU SO 
Ô Shariputra ! Tous ces éléments (dharmas) sont des apparences caractérisées par le vide : 
FU SHO FU METSU FU KU FU JO FU ZO FU GEN 
Ni nées, ni destructibles, ni souillées ni pures, ni s’accroissant ni décroissant. 
4.
ZE KO KU CHU MU SHIKI MU JU SO GYO SHIKI
C’est pourquoi, dans le vide, il n’y a pas de forme, de sensation, de perception, de construction mentale, ni de conscience.
MU GEN NI BI ZE SHIN I 
Il n’y a pas d’œil, pas d’oreille, pas de nez, pas de langue, pas de corps, pas de mental. 
MU SHIKI SHO KO MI SOKU HO
Pas de forme, pas de son, pas de parfum, pas de goût, pas de toucher ni d’éléments (dharmas).
5.
MU GEN KAI NAI SHI MU I SHIKI KAI
Il n’y a pas de domaine de la vision, etc…, ni de domaine de la conscience mentale. 
MU MYO YAKU MU MU MYO JIN
Ni ignorance ni fin de l’ignorance
NAI SHI MU RO SHI YAKU MU RO SHI JIN 
etc…, pas de vieillesse-et-mort ni suppression de la vieillesse-et-mort. 
6.
MU KU SHU METSU DO
Il n’y a pas de souffrance, pas d’origine, pas d’extinction, pas de chemin. 
MU CHI YAKU MU TOKU
Il n’y a ni connaissance ni réalisation,
I MU SHO TOKU KO
7
BO-DAI-SA-TA E HAN-NYA-HA-RA-MI-TA
parce qu’il n’y a rien à réaliser ;

 le bodhisattva s’appuyant sur la prajñâ-pâramitâ 
KO SHIN MU KEI GE
n’a pas d’empêchement en son mental. 
MU KEI GE KO MU U KU FU 
Sans empêchement mental, il n’a pas de peur ni de crainte,
ON RI I SAI TEN DO MU SO KU GYO NE-HAN
Séparé de toutes méprises et de tous rêves illusoires, il pense à la fin ultime, au nirvâna.
8.
SAN ZE SHO BUTSU E HAN-NYA-HA-RA-MI-TA
Les bouddhas des trois temps en se fondant sur la prajñâ-pâramitâ
KO TOKU A-NOKU-TA-RA SAN-MYAKU-SAN-BO-DAI
atteignent donc l’anuttara-samyak-sambodhi [le parfait éveil insurpassable].
9.
KO CHI HAN-NYA-HA-RA-MI-TA
Sache donc que la prajnaparamita 
ZE DAI JIN SHU ZE DAI MYO SHU
est la formule sublime, la formule de la grande lumière, 
ZE MU JO SHU ZE MU TO DO SHU
la plus haute formule, la formule égalant l’inégalable, 
10.
NO JO I SAI KU
capable d’ôter tout souffrance. 
SHIN JITSU FU KO 
Elle est authentique et non pas vaine.
KO SETSU HAN-NYA-HA-RA-MI-TA SHU SOKU SETSU SHU WATSU 
C’est pourquoi, j’expose la formule de la prajñâ-pâramitâ, formule qui s’expose ainsi :
11.
GYA-TEI GYA-TEI HA-RA-GYA-TEI HA-RA-SO-GYA-TEI BO-JI SO-WA-KA
Gate gate pâragate pâra samgate bodhi svâhâ (Allé, allé, allé au-delà, allé entièrement au-delà)
HAN-NYA SHIN GYO
Salut à l’Éveil

 ***
LeS 4 VOEUX D UN BODHISATTVA   

Shu jo muhen seigando
Bonno mujin seigandan
Homon muryo seigangaku
Butsu do Mujo seigando

Innombrables sont les êtres... De les émanciper tous je fais voeu.
Inépuisables sont les passions... De les trancher toutes je fais voeu.
Incommensurable la Réalité d'un éveillé... De l'apprendre je fais voeu.
Insurpassable l'Eveil d'un bouddha... De le réaliser je fais voeu.

http://www.denshinji.fr/quatre-voeux-shiguseigan.html 
*
Ji ho san shi i shi fu
Shi son bu sa mo ko sa
Mo ko ho jya ho ro mi


A tous les bouddhas passés, présents et futurs dans les dix directions,
A tous les bodhisattvas et les patriarches,
Le sutra de la Grande Sagesse qui permet d’aller au-delà.

http://www.zen-azi.org/node/267


les 2 instruments sacrés le Mokugyo en bois et la cloche , pour rythmer le chant des 2 cotés de l'autel ...
tout un art ! et aussi tout le charme de Zazen 
voir ici explications et traductions
http://www.zen-occidental.net/sutras/shingyo.html

sur le sutra du coeur voir aussi ici

26 septembre 2009

keny arkana: un autre monde est possible

Tout y est dit.... c'est à diffuser... C'est par

la musique,

la chanson,  comme celle ci, la poèsie, le théatre,
l'art en général que nous pourrons toucher les foules qui ne sont pas
(encore) sur le même chemin que nous....

j'y crois beaucoup au pouvoir de l'art, rappelez vous Molière...!



24 septembre 2009

messages de Maitreya

Dans le numéro de septembre de Partage international , Extraits des citations de Maitreya (Messages de Maitreya le Christ et Enseignements de Maitreya : 
les lois de la vie), du Maître de Benjamin Crème
(Un Maître parle) et de Benjamin Crème (divers ouvrages).



"mes amis, je suis ici avec vous pour vous montrer la voie qui conduit à la
paix, celle qui mène aussi à Dieu. La simple applica­tion de la justice vous
y conduira. Sachez cela et créez autour de vous justice et amour. Sachez
cela et soyez prêts à me sui­vre. Mon enseignement, comme toujours, est
simple, en vérité. Les hommes doivent partager ou périr. C'est à contrecour
que je dis cela, mais telle est la vérité, et nom­breux sont ceux qui,
aujourd'hui, le savent. S'organisant eux-mêmes en groupes, des hommes de
bonne volonté clameront bien haut leurs espoirs et leurs rêves de justice et
de paix. Cette clameur allumera la torche de la vérité parmi les nations et,
en son centre, on pourra me trouver." [Message n° 135 (Maitreya)]

"la paix ne surviendra que quand la justice régnera, quand le partage aura
ouvert le cour des hommes et y aura fait naître la confiance. Ainsi les
hommes doivent-ils travailler et se prononcer haut et fort pour la justice
et le partage, seuls susceptibles de mettre fin à leurs souffrances, au
terro­risme et à la guerre. Nous, vos Frères aînés, sommes prêts à jouer
notre rôle. Nous potentialiserons toutes les actions entreprises en faveur
du bien commun. Nous n'attendons que l'opportunité de manifester notre force
; de vous aider à corriger les erreurs du passé ; de montrer aux hommes
l'inutilité de la guerre. Nous prenons l'engagement de soutenir tous ceux
qui réclameront la fin de la guerre, le retour de la raison et de
l'équilibre dans les affaires humaines, la création de la justice et de la
liberté pour tous.


Aidez-nous à vous aider. Aidez-nous à jouer notre rôle. Il nous tarde
d'agir, comme toujours, en faveur du bien com­mun qui, à nos yeux,
représente les meil­leurs intérêts de tous les hommes. C'est pourquoi nous
recommandons le par­tage ; c'est pourquoi nous conseillons la justice ;
c'est pourquoi nous voyons dans la liberté et la paix le couronnement du
par­tage et de la justice.

Travaillons ensemble pour sauver ce monde. Oublions nos différends dans
l'in­térêt de la race humaine. Faisons triompher le bon sens et amenons les
hommes à comprendre qu'ils ont tous besoin de paix et de guérir un monde
souffrant.
Beaucoup envisagent l'avenir avec ap­préhension, craignant que l'homme se
soit égaré et qu'il soit trop tard pour trouver le chemin de la paix. Nous
recommandons une autre attitude. Nous savons que le sentier de la paix est
facile à trouver, car il ne requiert que la création de la justice et de la
confiance. Nous savons que seul le partage engendrera cette confiance et
amènera l'homme à abandonner le terro­risme et la guerre. Ainsi en
sera-t-il, et ainsi les hommes répondront-ils au message de fraternité et de
justice de Maitreya, enfin li­bérés des mirages de la peur et de la
mé­fiance, prêts à façonner un avenir de joie. "[L'engagement des Maîtres
(Maître -)]

"la prochaine étape prévue pour l'huma­nité est l'instauration de justes
relations entre les hommes. Il nous faut donc dé­montrer notre capacité à
vivre en paix. Si nous ne pouvons pas vivre en paix, nous ne pourrons plus
vivre du tout, car aujour­d'hui une guerre à grande échelle condui­rait à la
destruction de toute vie. Ainsi, la première étape vers l'établissement de
jus­tes relations humaines est la mise en place des conditions de la paix.
Maitreya affirme que c'est simple, mais qu'il n'existe qu'une seule manière
de parvenir à la paix : instau­rer la justice dans le monde. Sans justice,
il n'y aura jamais de paix et sans paix, il n'y aura plus de monde. Comment
obtien­drons-nous la justice ? En partageant les ressources. Il y a plus de
ressources qu'il n'en faut pour l'ensemble de la population mondiale. 

Lorsque nous partageons, dé­clare Maitreya, nous faisons le premier pas vers
notre divinité. Le partage est divin, la liberté est divine, la justice est
divine. « Pour manifester sa divinité, l'homme doit les faire siens tous
trois. »" [Le Grand Retour (B. Crème)]


"lorsque l'homme acceptera le fait que l'humanité est une et que les hommes
sont frères, quand il traduira ces vérités en actes, toutes choses pourront
en toute sécurité lui appartenir. Ainsi les hommes devront-ils apporter la
preuve
qu'ils sont prêts pour la paix, prêts à pé­nétrer ensemble dans l'avenir,
sans effu­sion de sang ni compétition. Ils devront se réjouir de partager et
de travailler en harmonie pour le bien de tous. Quand les hommes,
d'eux-mêmes, seront dans ces dispositions, ils en appelleront à Maitreya
(quel que soit le nom sous le­quel ils le connaîtront) pour leur montrer le
chemin, les faire sortir du chaos, et les conduire vers une ère de paix. 

Alors, le Grand Seigneur leur répondra. Il se tour­nera vers l'armée de ceux
qui l'aident, rassemblés au fil des années. De tous les pays viendra ce
groupe d'hommes de bonne volonté, dévoués à leur tâche, formés aux nouvelles
méthodes et procé­dures. Ainsi l'homme, disciple mis à l'épreuve,
émergera-t-il comme un Fils de Dieu en devenir, ainsi héritera-t-il de son
véritable rôle et de ses vrais pouvoirs". [L'héritage de l'homme (Maître -)]


""j'ai grand besoin de disciples qui réalisent l'importance des dangers de
cette époque. J'ai également besoin de ceux qui ressen­tent ma présence pour
faire connaître la promesse que cette ère apporte à leurs frè­res. Tous ceux
qui partagent l'espoir que l'humanité puisse vivre en paix travaillent pour
moi. La paix, le partage et la justice sont la base de mon enseignement.
Par­tout où la lumière de ces vérités brille, je tourne mon regard et, par
le canal de cette lumière, j'envoie mon amour. C'est ainsi que je travaille
; c'est ainsi, qu'à travers vous, je transforme le monde." [Message n° 92
(Maitreya)]

"qu'est-ce que la paix ? « Dans la créa­tion, la paix signifie
non-conditionne­ment. Qu'est-ce la guerre ? La guerre si­gnifie
conditionnement. » II apparaît clai­rement que lorsque des individus tentent
d'imposer des idéologies, ils finissent par subir un processus
d'autodestruction parce que le Soi est en guerre. « Les grai­nes de la
destruction se trouvent dans le conditionnement. Les graines de la paix dans
le non-conditionnement. » « Soyez vous-même, c'est ainsi que vous
échap­perez au conditionnement, que vous aborderez tout ce qui se présente
avec un esprit ouvert, que vous éviterez de tom­ber dans des processus
destructeurs. »" [Les lois de la vie (Maitreya)]


Maitreya, tel qu'il est apparu  Nairobi 1988...

23 septembre 2009

Bienvene à Bella ,Ba-la mật đa



Bienvenue chez nous en dewatchen à Bella (nom françisé de Ba-la mật đa qui veut dire en vietnamien, Paramita ou perfection),




 

petite isabelle de 2 mois 


 

accueillie par Dharma

toutes les photos ici:
http://www.facebook.com/album.php?aid=23061&id=1116698830&l=84bb78099d

18 septembre 2009

Bouddhisme et Décroissance , un groupe sur Facebook

qui est tout a fait en harmonie avec ce que je suis
groupe crée par Jean Laurent un de mes frères du Dharma de facebook et dont je reprends l'appel :

"Si toi aussi tu es bouddhiste ou tu ressens une sympathie pour cette vielle sagesse plus que jamais d'actualité. Mais que tu ressens en même temps toute l'incohérence que représente ce régime économique par rapport aux valeurs qui anime ta spiritualité. Alors rejoins ce groupe."



 Sulak Sivaraksa 
un des fondateurs de ce qu'on appelle aujourd'hui le "bouddhisme socialement engagé". C'est un moine thaïlandais mais aussi un militant et un universitaire dont les écrits ont inspirés le renversement du régime militaire. 
Il fût poursuivi à plusieurs reprises pour ses idées et ses actions pour la démocratie. 


André Malraux a dit "le 21e siècle sera spirituel ou ne sera pas"
On peut dire avec encore plus de certitude "le troisième millénaire abandonnera le culte de la croissance ou ne sera pas".

Et si ces deux nécessités découlaient l'une de l'autre?
Dans cette perspective: Le bouddhisme ne sauvera pas le monde mais il apportera certainement sa pierre à ce nouveau paradigme en gestation dont nous avons tant besoin.

Si toi aussi tu es bouddhiste ou tu ressens une sympathie pour cette vielle sagesse plus que jamais d'actualité. Mais que tu ressens en même temps toute l'incohérence que représente ce régime économique par rapport aux valeurs qui anime ta spiritualité. Alors rejoins ce groupe.
Le bouddhisme nous enjoint à la nécessité de respecter le vivant tel que nous l'a enseigné le Bouddha. Pas uniquement le genre humain mais tous les "êtres sensibles". Non seulement ceux qui vivent en ce moment mais tous ceux qui sont à venir. Tout comme le prône l'écologie aujourd'hui le bouddhisme renvoie aussi à une notion d'harmonie. L'écologie doit être ce qui oriente à la fois l'économie, la culture, la justice sociale et la politique. Mais l'équanimité et la compassion ne sont pas synonyme d'indifférence, il s'agit d'une prise de hauteur, d'un moyen d'émancipation de l'oppression psychologique et sociale qui est l'effet de cette économie délirante, mue par une rationalité close sur elle-même et qui ne voit plus rien hors de sa logique. Tout ce qui lui est extérieure n'a qu'une seule destination: être marchandisé. Le travail, la nature, les relations sociales, la vie biologique (OGM) et les êtres humains eux-mêmes n'ont d'autre fin que devenir des produits de consommation.
Or nous sommes tous des esclaves de ce régime, nous en sommes les premiers bénéficiaires. C'est là que l'enseignement du Bouddha entièrement orienté vers une pratique ayant comme finalité de briser les conditionnements de la conscience humaine est pour nous le corollaire naturel de l'entrée en insurrection des consciences. Cette insurrection ne se fera pas par la violence contre des ennemis désignés tant il est évident que l'ennemi est d'abord intérieur. Ce déconditionnement aura comme effet progressif une désobéissance de fait qui peut se résumer par "non je ne joue plus ce jeu" "je ne veux plus être un collaborateur de ce jeu de massacre planétaire" "Je ne respecte plus les lois de ce régime économique qui broie des vies en échange d'un peu d'ouate sous mon derrière". Progressivement se mettront alors en place plus facilement des expériences de vie alternatives visant une émancipation de l'individualisme négatif qui est cette drogue qui nous maintient sous l'assuétude de la société de consommation.
Un remède: la pratique spirituelle, une attitude: la convivialité.

Là où le Bouddha enseigne une décroissance intérieur montrant le chemin qui mène à l'émancipation des effets de l'ego sur la conscience humaine, nous souhaitons une décroissance extérieure qui abandonne la croissance obsessionnelle du PIB comme seul objectif des sociétés humaines. Qui abandonne la quête d'un confort de plus en plus superficiel et qu'on a fini par confondre avec un bien-être authentique.
Ce n'est qu'au prix de cet effort (qui n'est pas si chère payé à la vue de ses effets bénéfiques) que nous verrons poindre la sortie possible d'un modèle économique dont le moteur réel est la violence, l'oppression et la destruction.
Bien sûr les bouddhistes ne sont pas les seuls à tenter d'oeuvrer en ce sens, simplement il s'agit ici de réfléchir à comment la pratique bouddhiste peut nous aider à alimenter notre action en vue d'une émancipation collective.

Evidemment les autres sont les bienvenus

Cet espace aux échanges sur ce sujet. 
http://www.facebook.com/profile.php?id=1116698830&ref=profile#/group.php?gid=133945071313

12 septembre 2009

8 septembre 2009

MÉDITATION du 09-09-2009

par Rachel Pelletier –
rachelp@vl.videotron.ca
www.fleurdevie.ca


Depuis plusieurs années déjà nous participons à des méditations mondiales pour modifier des
énergies de guerres et autres qui auraient pu dégénérer. Mais nous avons passé les caps et
avons appris qu’à chaque fois que nous avons fait cela (même récemment la méditation
mondiale pour allumer la grille) il y a des impacts. Quels sont-ils exactement? Notre mental
aimerait bien le savoir mais est-ce nécessaire ? Ce que nous savons est que nous sommes
encore là, que nous avançons dans notre éveil de conscience et que notre potentiel de créateur
divin se manifeste de plus en plus à nous. Ce qui m’importe maintenant est comment nous
utilisons ce potentiel. Ce qui ne nous convient plus sur cette Terre Sacrée de nos ancêtres et
celle de nos futures générations, nous avons le pouvo ir de le changer. Avec cette histoire des
vaccins, aurions-nous là une belle occasion de manifester ce pouvoir?

Faire circuler l’information est bien mais agir avec les attributs de la conscience de l’amour
devient aujourd’hui un magnifique outil qui est à notre disposition individuellement et
collectivement. Ce que je suggère est que nous arrêtions d’être en ré-action et que nous nous
mettions ensemble dans l’action. Quelle action? Une méditation ciblée.

Quand?
09-09-2009 À 09 :09AM et/ou PM
MÉDITATION
Ps : le 9 est la fin d’un cycle mais aussi c’est partir en « neuf »
DURÉE : 9, 18 (1+8=9) ou 27 (2+7=9) minutes.



QUOI ?
1) Connecte-toi au coeur de la Terre-Mère Gaia, puis connecte-toi au
coeur du Cosmos – du Père Céleste
2) Amène ta conscience dans ce que tu es en tant que Véhicule de
Lumière (Merkaba) vivant
3)
-Va dans ton coeur et perçois l’énergie d’amourqui pulse, émane de ta
dimension divine. Tu es cet amour; laisse-la embraser toutes choses dans
l’Univers, ressens la matrice universelle qui pulse, du dedans et du
dehors, cette puissante énergie d’amour. Visualise notre Terre Sacrée
rayonnante dans cet Univers, cette trame d’évolution.
-Enfin, visualise que ces pulsations d’amour et de compassion, comme des
rayons de Joie et de Vie qui se dirigent vers nos frères de cette Terre
Sacrée qui est la nôtre et qui posent des actes qui vont à l’encontre du
développement de notre humanité. Ils ont oublié qui ils sont au point soit
d’exécuter des commandes au service de ceux qui ont le désir d’un
contrôle sur l’Humanité ou encore au point d’avoir un tel attachement au
pouvoir que ce dernier les aveugle. Plus précisément dirige ton intention
vers ceux et celles qui accepte de jouer le jeu de la vaccination – N’oublie
jamais : Ils sont aussi nos frères.. Ces rayons d’amour les entourent et la
compassion touche leur coeur.

SOIT AMOUR, SOIT AMOUR, SOIT AMOUR
SOYONS LA COMPASSION

L’AMOUR

rien d’autre n’est à faire, seulement être!
Pour le reste, les résultats, la VIE s’en charge !!

 
 Lire l'article complet ici

http://www.fleurdevie.ca/pdf/2009/Meditation09_09_2009.pdf

ce que j'en pense.... c'est une tres belle méditation, que je vais faire , mais n'oublions pas qu'il ne suffit pas de vouloir transmettre ses bonnes énergies au monde, en priant ou méditant pour un monde meilleur, il faut avant tout se demander "que puis je faire moi même, et concretement compte tenu de mes possibilités pour changer ce monde," et le mettre en application. C'est seulement comme cela que l'on pourra accomplir un véritable travail pour l'humanité et être des disciples dignes de ce nom.... 
Lu dans "La mission de Matreya" Benjamen Creme

1 septembre 2009

Un peu d'humour pour la rentrée...soyons Zen

Rester "Zen" malgré les difficultés ou les contrariétés de cette rentrée, qui nous promet de grands bouleversements, rien de tel que la pratique, mais aussi rien de tel que l'humour, pas celui trop facile (et pas drole) qui consiste à se moquer des travers des autres, mais celui de l'auto-dérision, à commencer de notre propre pratique ...


Dessins et BDs crées par LUNG TA ZEN (Frédéric Baylot)
qui m'a aimablement proposé d'en publier quelques pages tirées de son album

Zem, apprenti maître zen 







"Entre Cartoon et BD, des planches d’humour dans l’esprit du Zen, mais qui au delà parle d’une manière humoristique de la recherche transcendantale que tout humain est amené à mener un jour.
Zem, un moinillon qui rêve de devenir “Maître Zen”. Son propre maître (maître Tsé, la “vie” en tibétain) a fort à faire avec ce petit garnement qui pourtant, parfois est plus sage que le maître dans sa façon de faire. On ne sait pas qui des deux craquera en premier, mais finalement un vrai amour les unit et ils représentent un peu nos propres deux penchants paradoxaux de la folle sagesse
 



méditation sur la loi de causalité
autres conseils de pratique ...
 
méditer pour atteindre l'éveil ? 
 
il y en plein d'autres de dessins comme ça dans cet album 
merci LUNG TA ZEN 
de me l'avoir fait découvrir
Un lotus pour toi 

un lotus pour vous toutes et tous