Sélection du message

Depuis mon départ à la retraite il y a 2 mois

Qu'ai je fait de mes journées? Rien ou presque rien , à première vue (de celles et ceux qui ne me connaissant pas, me voyaient m'...

29 juin 2009

Obama: a Dharma teacher - par le vénérable Thich Nhat Hanh


L'élection d'Obama à la tête du plus puissant pays du monde est un espoir de changement, encore faut il qu'il puisse surmonter les oppositions auxquelles il aura à faire face, oppositions et mêmes risques , rappelez vous JF KENNEDY

lors de la retraite francophone de novembre 2008, Thay avait le 5 novembre avant un enseignement salué le changement intrevenu la nuit même aux Etats unis... (tout en rendant hommage à son adversaire qui l'avait aidé dans ses démarches pour revenir au vietnam)
lors de la retraite de Paques il avait appelé toutes ses sanghas, à manifester leur soutien à la communaute Martin Luther King dont est issu Obama Voici le dernier messsage de Thay lors de la retraite de 21 jours, "Bouddhisme et Ethique" juste après le discour au Caire du président Obama appelant à l'abandonn des colonies israeliennes en Palestine (en Anglais non encore traduit)

Obama: a Dharma teacher - Thich Nhat Hanh
Partial transcript of the June 9, 2009 dharma talk at Plum Village. Thich
Nhat Hanh said:

"Yesterday I read the speech President Obama made in Cairo University on the
fourth of June. I recommend it to all of you to read. He speaks like a
dharma teacher. Obama wants to do beginning anew with Islam. America and
Islam are not enemies. America does not exclude Islam and Islam should not
exclude America. Something like we inter-are (audience laughter).

He recognized all the good things that Islam has offered to the heritage and
culture of humankind. He is one of the few politicians that knows how to use
loving speech with humility. His speech alone can remove a lot of suffering
already because he was able to use loving speech and he was able to be
humble. He was able to show them the nature of interbeing, though he does
not use the word.

Obama. Dharma teacher. Support him (audience laughter).

Because if you don't, and then surrounded by military advisors and political
advisors, he may have to make compromise and cannot continue. It is very
important. Because Obama is made of non-Obama elements and you are the
non-Obama elements. You should continue to support him.

Remember the day of inauguration, the press said the whole nation of America
is behind the president. That's true. Because people did not want the
situation to continue. People want change. And the sangha was very strong.
But how to keep that? To preserve that? How to keep the sangha strong?
Because this is our opportunity. During your daily life you should be able
to do something in order to strengthen the sangha behind him and around him.
It is you who have voted for him. Even if you are not American, you voted
for him, right? (audience laughter)

His speech is very very clear that wrong views are there and we have to help
remove the wrong views. And his speech was aiming at helping to remove a lot
of wrong views. He's doing that for us. And we have to do that on another
front. In the family, in school, in society. And our practice is to remove
fanaticism. Narrowness. Wrong views. Attachment to views. That is the first
and the second precepts of the Order of Interbeing.

He said in his speech that America does not want to stay forever in
Afghanistan. He made it clear and he was using the kind of speech that we
can term as right speech. With humility. A tone of reconciliation. It
recognized the values of Islam. He said that Islam and Muslim people are one
part of the American nation and they have contributed a lot to the
prosperity of the American nation. He treasured the presence of Islamic
people in America. He said I bring you greetings from the Islamic community
in America."

The text of Obama's speech can be found online at:
http://www.whitehouse.gov/the_ press_office/Remarks-by-the-President-at-Cairo-University-6-04-09/




27 juin 2009

La mondialisation chanson de Michel Bulher


que je ne connaissais pas merci à Marie qui me l'a fait découvrir sur facebook

http://www.facebook.com/video/video.php?v=1153027340582#/video/video.php?v=1156236820817

Un lotus pour vous toutes et tous

Michel
Agir sur soi afin d'agir dans la société, consommer autrement, agir par la consommation,
devenir consom'acteur pour ne plus être (con)sommateur...

25 juin 2009

Nous sommes responsable de la souffrance infligée aux animaux d'élevage

admirable article diffusé par Kathy, bouddhiste engagée comme moi, sur son blog,

http://bica-vipassana.blogspot.com/
Je vous invite à lire cet article et à signer cette pétition


Nous sommes responsable de la souffrance infligée aux animaux d'élevage

http://bica-vipassana.blogspot.com/2009/05/nous-sommes-responsable-de-la.html


"Jusqu’à présent, personne ne sait si la grippe A H1N1 pourrait être à l’origine d’une pandémie mondiale, mais sa provenance semble néanmoins de plus en plus évidente: sa source se trouverait fort probablement dans une méga-porcherie de Veracruz, au Mexique, propriété d’une compagnie multinationale américaine....

Ces
méga-porcheries sont dégoûtantes, dangereuses , et elles se multiplient rapidement. Des milliers de porcs y sont entassés dans des entrepôts sales et se font administrer un cocktail de médicaments, ce qui entraîne des problèmes sanitaires à plusieurs niveaux. Ces méga-porcheries et les lacs de lisier qu’elles créent constituent des milieux extrêmement propices au développement de nouveaux virus dangereux tels que le A H1N1. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) et l’Organisation des Nations Unies pour l’agriculture et l’alimentation (FAO) doivent entamer des recherches et développer des moyens de contrôle pour ces fermes afin de protéger la santé mondiale.

Les grandes entreprises agro-alimentaires essaieront de bloquer toute tentative de réforme, nous devons donc lancer un cri de protestation que les autorités sanitaires ne pourront ignorer.
Signez la pétition ci-dessous demandant des règles et des contrôles pour les fermes-usines et faites passer le mot à vos amis et aux membres de votre famille. Nous remettrons cette pétition aux agences de l’ONU.


Les études abondent sur les conditions horribles que les porcs subissent dans ces méga-porcheries et sur l’impact dévastateur de ces fermes sur l’économie locale des petites communautés agricoles......

Même avec toutes ces preuves des torts causés, la combinaison de l’augmentation de la consommation de viande mondiale avec une industrie puissante, motivée par les profits au prix de la santé humaine, signifie qu’au lieu d’être fermées,
ces méga-porcheries se multiplient autour du monde graĉe à des subsides.

Nous devons trouver une solution à la crise sanitaire mondiale actuelle en réévaluant notre consommation et notre production alimentaire. Si nous demandons de toute urgence que des enquêtes soient entreprises sur l’impact des méga-porcheries sur notre santé, des règles plus sévères seront mises en place pour la production agricole, ce qui pourrait nous permettre d’éviter les épidémies futures de maladies trouvant leur origine chez les animaux de l’industrie agro-alimentaire.

Avec espoir,

Alice, Pascal, Graziela, Paul, Brett, Ben, Ricken, Iain, Paula, Luis, Raj, Margaret, Taren et toute l’équipe d’ Avaaz"


Signer la pétition: ICI

Et Kathy ajoute:
Je suis végétarienne notamment parce que je trouve insupportable la souffrance qu'on inflige à tous les animaux d'élevage.

Idem avec les vaches laitières, elles vivent dans des conditions terribles.

Par notre comportement alimentaire, nous sommes responsable de la souffrance causée aux animaux d'élevages industriels

L'homme est responsable de ses actes et des conséquences de ses actes.

nous avons aussi pris le voeu de devenir végétariens, (1er entrainement bouddhiste s'engager à ne pas tuer ou laisser tuer...) autant pour nos frères animaux que pour proteger la planete du rechauffement climatique, que pour contribuer efficacement à lutter contre la faim dans le monde.

en effet il faut savoir qu'il faut 10 calories végétales pour produire une seule calorie animale destinée le plus souvent à la suralimentation de nos pays soit disant developpés
Agir sur soi afin d'agir dans la société, consommer autrement, agir par la consommation,
devenir consom'acteur pour ne plus être (con)sommateur...


19 juin 2009

Musiques engagées de mes 15 ans (suite)

Que j'aime toujours et de plus en plus, celle là nous l'avons chantée des centaines de fois lors de manifs contre les lois miltaristes ou pour la Paix... voir les premières ici



en voici une version plus actuelle, (guerre en Irak)



Une autre qu'on a aussi beaucoup chantée, j'ai aimé et j'aime toujours" la chute"



une autre ...





et celle que j'ai préféré et que je préfère toujours


Oui Agir agir agir .... pour ce jour de clarté! depuis 40 ans c'est toujours d'actualité

une que je n'ai pu integrer mais que vous pourrez voir ici
http://www.youtube.com/watch?v=HXxt2pVmK8g
C'est toujours d'actualité et c'est Sublime !

c'est peut être grace à la poésie, la chanson, la musique sous toutes ces formes et à l'art en général,
que nous arriverons, à sensibiliser toutes ces foules qui n'en peuvent plus d'être exploitées et méprisées,

mais qui intoxiquées par la propagande de tous ces médias ... (de TF1 à M6, en passant par France Info, le Figaro, le Monde, et même Libération ...)

qui droguées par tous ces temples de la société de consommation,
ne peuvent même plus lever le petit doigt
pour dire ... ca suffit
!

Militer autrement ... voir ici


Un lotus pour vous amies et amis


Michel
Agir sur soi afin d'agir dans la société, consommer autrement, agir par la consommation,
devenir consom'acteur pour ne plus être (con)sommateur...

16 juin 2009

Devenir végétarien pour lutter contre le réchauffement climatique : par le vénérable Thich Nhat Hanh

Larges extraits de la lettre de Thây faite au Monastère de Blue Cliff, le 12 octobre 07

http://www.villagedespruniers.net/index.lasso?famille=Lettres%20de%20Th%E2y&sous_famille=Sur%20la%20n%E9cessit%E9%20d%27%EAtre%20v%E9g%E9tarien&langue=francais

Devenir végétarien , pour préserver la planete et contribuer à éliminer la souffrance due à la faim dans le monde, provoquée essentiellement pâr l'avidité humaine et l'égoisme, c'est un de mes voeux de prise de refuge dans les 5 entrainements à la pleine conscience

Au sujet du réchauffement climatique, Thây a raconté à Time Magazine l’histoire du couple qui mangea la chair de son enfant – l’histoire racontée par le Bouddha dans le Sutra de la Chair de l’Enfant. Ces parents, avec leur petit enfant, dans leur errance à la recherche d’un asile, devaient traverser un désert. En raison de leur manque de connaissances géographiques, ils vinrent à manquer de nourriture alors qu’ils n’étaient qu’à mi-chemin de la traversée du désert. Ils se rendirent compte qu’ils allaient tous les trois mourir dans le désert, et qu’ils perdaient tout espoir de gagner le pays situé de l’autre côté du désert pour y trouver asile. Finalement, ils prirent la décision de tuer leur petit garçon. Chaque jour, ils mangeaient un petit morceau de sa chair, afin d’avoir assez d’énergie pour avancer, et ils portaient le reste de la chair de leur fils sur leurs épaules, afin qu’elle continue de sécher au soleil. Chaque fois qu’ils avaient fini de manger un morceau de la chair de leur fils, les parents se regardaient et se demandaient : « où se trouve notre petit garçon, maintenant ? ». Après avoir raconté cette histoire tragique, le Bouddha regarda les moines et demanda : « pensez-vous que ces parents étaient heureux de manger la chair de leur enfant ? » « Non, Honoré du Monde, les parents souffraient beaucoup de devoir manger la chair de leur enfant », répondirent les moines. Le Bouddha enseigna : « chers amis, nous devons pratiquer en mangeant de façon que nous puissions maintenir la compassion dans nos cœurs. Nous devons manger en pleine conscience. Sans quoi, nous risquons de manger la chair de nos propres enfants ».



L’UNESCO rapporte que chaque jour, environ 40 000 enfants meurent de faim ou de malnutrition. Dans le même temps, le maïs et les céréales sont cultivés de façon massive pour nourrir le cheptel vif (vaches, porcs, poulets, etc.) ou pour produire de l’alcool. Plus de 80% du maïs et plus de 95% de l’avoine produits aux Etats-Unis sont destinés à l’alimentation du cheptel vif. Le bétail mondial consomme à lui seul une quantité de nourriture équivalente aux besoins caloriques de 8,7 milliards de gens, soit plus que la population totale de la Terre.



Si nous mangeons de la viande et buvons de l’alcool en pleine conscience, nous nous rendrons compte que nous mangeons la chair de nos propres enfants.



En 2005, l’Organisation pour l’Alimentation et l’Agriculture des Nations Unis (FAO) a démarré une évaluation en profondeur des différents impacts significatifs du secteur de l’élevage mondial sur l’environnement. Son rapport, intitulé L’Ombre de l’élevage : problèmes environnementaux et solutions possibles, a été produit le 29 novembre 2006. Henning Steinfeld, directeur du département Information et Politique de l’Elevage et responsable du rapport, dans le résumé destiné aux dirigeants, affirme que :

« le secteur de l’élevage apparaît comme l’un des deux ou trois facteurs les plus significatifs des problèmes environnementaux les plus graves, à tous les niveaux, du niveau local au niveau global. Les découvertes de ce rapport suggèrent une politique majeure concernant les problèmes de dégradation des sols, de changement climatique, de pollution de l’air, de manque d’eau, de pollution des eaux et de diminution de la biodiversité. La contribution de l’élevage aux problèmes environnementaux est massive, et sa contribution potentielle à leur solution est d’égale importance. L’impact est tellement significatif, qu’il convient de s’en occuper d’urgence. » (page XX)1.



Dégradation des sols : Actuellement, l’élevage occupe 70% des terres agricoles et 30% de la surface des terres de la planète. Les forêts sont défrichées pour créer de nouveaux pâturages et c’est l’un des moteurs principaux de la déforestation. Par exemple, en Amérique Latine, 70% des forêts de l’Amazonie ont été transformées en pâtures (page XXI) 1. Ces chiffres montrent que l’élevage a détruit des centaines de millions d’hectares de forêt dans le monde pour cultiver des céréales et créer des pâturage pour les animaux. De plus, quand les forêts sont détruites, d’énormes quantités de dioxyde de carbone stockées dans les arbres sont libérées dans l’atmosphère.



Changement climatique : le secteur de l’élevage a des impacts majeurs sur l’atmosphère et le climat. Il est responsable de 18 pour cent des émissions de gaz à effet de serre, mesurées en équivalent dioxyde de carbone, ce qui est une part plus importante que pour le transport. Cela signifie que l’élevage des animaux pour la production de nourriture génère plus de gaz à effet de serre que toutes les voitures et les camions dans le monde. Le secteur de l’élevage compte pour 9% des émissions de dioxyde de carbone anthropogénique (causées par les hommes). Il émet aussi 37% du méthane anthropogénique, dont la majeure partie provient de la fermentation des excréments des ruminants. C’est un montant colossal, car chaque livre de méthane est 23 fois plus effective (puissante ) que le dioxyde de carbone pour emprisonner la chaleur dans notre atmosphère (23 fois le potentiel de réchauffement climatique [GWP] du dioxyde de carbone). Les industries de la viande, des œufs et des produits laitiers sont aussi responsables de 65% de l’émission d’oxyde d’azote anthropogénique, dont la plupart provient lisier. Le potentiel de l’oxyde d’azote comme gaz à effet de serre est environ 300 fois plus important que celui du dioxyde de carbone (296 le GWP du dioxyde de carbone). Il est aussi responsable d’environ deux-tiers (64%) des émissions d’ammoniaque anthropogénique, ce qui contribue largement aux pluies acides et à l’acidification de notre écosystème (page XXI) 1.



Manque d’eau et pollution de l’eau : Plus de la moitié de l’eau consommée aux Etats-Unis est utilisée dans l’élevage des animaux pour la production de nourriture. Il faut 21000 litres d’eau pour produire une kilo de viande. Dans le même temps, il faut seulement 210 litres d’eau pour produire un kilo de céréales. Le bétail des Etats-Unis produit un montant énorme d’excréments animaux, 130 fois plus que les excréments humains ; chaque seconde les animaux relâchent 97000 livres d’excréments. « La plupart de l’eau utilisée pour abreuver et entretenir le bétail retourne à l’environnement sous forme de lisier et d’eaux usagées. Les excréments du bétail contiennent un montant considérable de substances nutritives [azote, phosphore, potassium], de résidus de drogues, de métaux lourds et de pathogènes » (page 136) 1. Ces déchets entrent dans les cours d’eaux et rivières, polluant les sources d’eau et contribuant à l’émergence de maladies qui affectent toutes les espèces.



Tout comme le Bouddha nous a avertis, nous mangeons la chair de nos enfants et de nos petits-enfants. Nous mangeons la chair de nos mères et de nos pères. Nous mangeons notre propre planète. Le Sutra de la Chair de l’enfant devrait être disponible à toute l’humanité pour l’étudier et le pratiquer.



La recommandation des Nations Unies est claire : « L’impact sur l’environnement pour chaque unité de bétail doit être réduit de moitié, et ainsi éviter d’accroître le niveau de dommages au-delà de son niveau actuel » (page XX) 1. Nous devons réduire au moins 50% des produits provenant de l’industrie de la viande, et ainsi consommer 50% de viande en moins. Aussi, les Nations Unies rapportent que même en réduisant 50% de l’élevage du bétail, il nous faudrait utiliser de nouvelles technologies pour réduire la pollution générée par les élevages restants, comme choisir une alimentation animale qui peut réduire la fermentation entérique et les émissions de méthane conséquentes, etc. Des actions rapides doivent êtres faites à un niveau individuel et collectif. En tant que famille spirituelle et famille humaine, nous pouvons tous aider à réduire le réchauffement climatique grâce à la pratique de manger en pleine conscience. Aller vers le végétarisme peut être la manière la plus efficace de combattre le réchauffement planétaire.



Les pratiquants bouddhistes ont utilisé le végétarisme depuis deux millénaires. Nous sommes végétariens avec l’intention de nourrir notre compassion envers les animaux. Maintenant, nous savons aussi que nous mangeons végétarien pour protéger la Terre, empêcher l’effet de serre de lui causer des dommages sérieux et irréversibles. Dans un futur proche, quand l’effet de serre deviendra grave, toutes les espèces vont souffrir. Des millions de personnes vont mourir, et le niveau de la mer va monter et inonder villes et terres. Beaucoup de maladies dangereuses vont en découler, et toutes les espèces vont en subir les conséquences.



Les pratiquants monastiques et laïcs pratiquent le végétarisme. Bien que les pratiquants laïcs végétariens à 100% ne soient pas aussi nombreux que les pratiquants monastiques, ils mangent végétarien 4 jours ou 10 jours par mois. Thây pense qu’il n’est pas si difficile de cesser de manger de la viande, quand on sait que, ce faisant, on sauve la planète. Les communautés laïques devraient se montrer courageuses et produire un engagement à manger végétarien au moins 15 jours par mois. Si nous pouvons faire cela, nous éprouverons un sentiment de bien-être. Nous aurons de la paix, de la joie et du bonheur dès le moment où nous formulerons ce vœu et cet engagement. Durant les retraites organisées aux Etats-Unis cette année, beaucoup de pratiquants bouddhistes américains ont pris l’engagement de cesser de manger de la viande, ou d’en manger 50% de moins. C’est le résultat de leur prise de conscience, après avoir écouter l’enseignement sur l’effet de serre. Prenons soin de notre Mère la Terre. Prenons soin de toutes les espèces, y compris de nos enfants et de nos petits-enfants. Rien qu’en étant végétarien, on peut déjà sauver la Terre. Etre végétarien signifie ici ne pas consommer non plus de produits laitiers ou à base d’œufs, parce qu’ils sont des produits de l’élevage. Si on cesse de consommer, ils cesseront de produire. Seule un réveil collectif peur créer une détermination suffisante pour l’action.



En décembre 2007, à Deer Park, 100% de l’énergie électrique utilisée par le monastère sera d’origine solaire. Tous les monastères de la tradition du Village des Pruniers, en Europe et en Amérique du Nord ont aussi mis en pratique la journée sans voiture hebdomadaire, et des milliers de nos amis la pratiquent avec nous. Nous avons commencé à utiliser moins de voitures, à utiliser des voitures électriques et des voitures à carburant végétal. Ces voitures peuvent contribuer à réduire de 50% la quantité de dioxyde de carbone libéré. En achetant une Toyota Prius, qui fonctionne pour moitié à l’essence et pour moitié à l’électricité, on peut empêcher environ une tonne de dioxyde de carbone de pénétrer dans l’atmosphère chaque année. Cependant, selon l’Université de Chicago, « être végétalien est plus efficace pour lutter contre le réchauffement de la planète ; un végétalien contribue à libérer chaque année dans l’atmosphère environ une tonne et demie de dioxyde de carbone de moins qu’un mangeur de viande… Vous pourriez dépenser plus de 20000 $ dans une Prius et émettre encore 50% de dioxyde de carbone de plus que vous ne le feriez en vous contentant de renoncer à manger de la viande et d’autres produits animaux (Fight global warming by going vegetarian3 : Combattre le réchauffement climatique en devenant végétarien). Voyez-vous cela, ma chère famille spirituelle ? Etre végétarien est déjà suffisant pour sauver la planète. Qui parmi nous n’a pas fait l’expérience du goût délicieux des produits végétariens ? Ce n’est que lorsqu’on a trop l’habitude de manger de la viande qu’on ne peut voir cette vérité.



Ce soir, quand la retraite commencera, chacun sera informé que nous ne consommerons pas de produits laitiers ni d’œufs pendant toute la retraite. Désormais, toutes nos retraites et, bien sûr, tous nos centres de pratiques en Asie, en Europe et en Amérique du Nord, seront organisés de cette façon. Thây a confiance dans le fait que les pratiquants laïcs comprendront et soutiendront cette décision de tout cœur. Notre pratique actuelle consiste à aider chacun à devenir conscient du danger du réchauffement climatique, afin de contribuer à sauver notre Mère la Terre et toutes les espèces. Nous savons que s’il n’y a pas de réveil collectif, la Terre et les autres espèces ne pourront pas être sauvées. Notre vie quotidienne doit montrer que nous sommes éveillés.



Le 2 octobre 2007 à l’Université de San Diego, Thây a parlé de l’inquiétude, de la peur et du désespoir face au danger du réchauffement climatique. Le nombre de gens tombant malade à cause de l’inquiétude, de la peur et du désespoir augmente chaque jour. Ils se rendent compte que si les humains continuent à vivre dans l’ambition, la haine et l’ignorance, la Terre et les autres espèces ne pourront pas échapper à ce danger. Cette prise de conscience et cette peur peut bouleverser et paralyser bien des gens, et il y en aura parmi nous qui mourront de maladie mentale avant que le danger du réchauffement climatique ne devienne pleinement réalité. Dans l’enseignement, Thây a offert la pratique du Bouddha : reconnaître et accepter la vérité, et ne pas la fuir.



Le Bouddha nous a appris à pratiquer en regardant directement les graines de peur en nous, au lieu d’essayer de les recouvrir ou de les fuir. C’est la pratiques des cinq récollections. 1°) Je vais devoir vieillir. 2°) Je vais devoir tomber malade. 3°) Je vais devoir mourir. 4°) Un jour, je vais devoir perdre les choses que je chéris aujourd’hui, et les gens que j’aime aujourd’hui. 5°) Quand mon corps se désintègrera, je ne pourrai rien emporter d’autre avec moi, que mes actions de corps, de parole et d’esprit – elles sont le seul héritage que je peux emporter avec moi. Quand nous pourrons pratiquer en acceptant ainsi ces vérités, nous accèderons à la paix et nous aurons la capacité de vivre en bonne santé et avec compassion – sans plus causer de souffrance à nous-mêmes ni aux autres.



Quand on annonce à des gens pour la première fois un diagnostic de cancer ou de SIDA, et qu’ils n’ont plus que 3 ou 6 mois à vivre, ils réagissent souvent au début par la colère, le déni ou le désespoir. Ils ne peuvent l’accepter. Cependant, une fois qu’ils peuvent accepter la vérité, ils commencent à se sentir en paix. Une fois en paix, ils ont la possibilité de pratiquer en vivant « en profondeur » chaque moment de leur vie quotidienne. Et le résultat est qu’ils ont des chances de vivre plus longtemps, même 15 ans de plus. Nous avons l’exemple de Sœur Dam Nguyen, de Hanoï. Elle est venue au Village des Pruniers une année, avec l’intention de vivre quelques mois avec Thây et la Sangha avant de rentrer à Hanoï pour y mourir. Le médecin lui avait dit qu’elle ne pourrait vivre que 3 ou 4 mois. Quand elle est arrivée au Village des Pruniers, les sœurs lui ont suggéré d’aller voir un médecin, mais elle a refusé. Elle ne ressentait pas le besoin de voir un médecin. Elle acceptait sa mort, et elle a vécu avec tout son cœur chacun de ses moments avec la Sangha pendant ces 3 mois. Quand son visa a été sur le point d’expirer, elle a fait ses adieux à la Sangha. Une grande sœur a suggéré qu’elle voie un médecin « juste pour voir » ce que le cancer était devenu. Sœur Dam Nguyen a accepté, pour faire plaisir à la sœur. Le médecin l’a informée que tous les sites métastatiques dans son corps avaient reflué en un seul endroit, et qu’elle allait très bien. Notre sœur est rentrée à Hanoï avec une grande joie. Il s’est passé 14 ans depuis qu’elle a quitté le Village des Pruniers pour Hanoï, et elle continue à vivre.



Le Bouddha a enseigné que tous les phénomènes sont impermanents. Il y a la naissance, alors il y a la mort. Notre civilisation aussi, est ainsi. Dans l’histoire de la Terre, beaucoup de civilisations ont pris fin. Si notre civilisation moderne est également détruite, c’est également conforme à la loi de l’impermanence. Si notre race humaine continue à vivre dans l’ignorance et dans le puît sans fond de l’avidité comme actuellement, alors la destruction de cette civilisation n’est pas très éloignée. Nous devons accepter cette vérité, tout comme nous acceptons notre mort. Une fois que nous l’aurons acceptée, nous ne réagirons plus avec colère, déni ou désespoir. Nous serons en paix. Une fois en paix, nous saurons comment vivre de façon que la Terre ait un avenir ; de façon que nous nous rassemblions dans un esprit de fraternité, et que nous employions la technologie moderne à notre disposition pour sauver notre planète verte bien aimée. Sinon, nous mourrons d’angoisse avant que notre civilisation prenne réellement fin.



Notre Mère la Terre, la planète verte, a souffert de la manière ignorante et violente dont ses enfants consomment. Nous avons détruit notre Mère la Terre comme une espèce de bactérie ou de virus détruisant le corps humain, parce que notre Mère la Terre est aussi un corps. Bien sûr, il y a des bactéries qui sont profitables au corps humain. Des milliers de milliards de ces bactéries sont présentes en nous, particulièrement dans notre système digestif (connues sous le nom de flore intestinale normale). Elles protègent le corps et contribuent à produire les enzymes qui nous sont nécessaires. De la même façon, l’espèce humaine peut également être un organisme vivant qui a la capacité de protéger le corps de notre Mère la Terre, si l’espèce humaine se réveille et sait comment vivre avec responsabilité, compassion et bonté aimante. Le bouddhisme est apparu pour que nous apprenions à vivre avec responsabilité, compassion et bonté aimante. Il nous faut voir que nous inter-sommes avec notre Mère la Terre, que nous vivons avec elle, et mourons avec elle.



Notre Mère la Terre a vécu bien des renaissances. Après le grand déluge causé par le réchauffement climatique, peut-être qu’une toute petite partie seulement de la race humaine survivra. Il faudra à la Terre plus d’un million d’années pour qu’elle récupère et revête complètement un beau manteau vert tout neuf et pour qu’une nouvelle civilisation humaine apparaisse. Cette civilisation sera la continuation de notre civilisation. Pour l’espèce humaine, un million d’années est un temps très long, mais pour la Terre et à l’échelle géologique, un million d’années n’est rien du tout. C’est juste un court intervalle de temps. En définitive, toute naissance et toute mort ne sont que des phénomènes superficiels. La non-naissance et la non-mort sont la vraie nature de toute chose. C’est l’enseignement de la Voie du Milieu, dans le bouddhisme. Cette lettre est déjà longue, Thây ne souhaite donc pas s’étendre sur cet enseignement. La retraite a commencé, et dans une demie-heure, Thây rejoindra la Sangha. Thây souhaite à chacun de vous la paix et une profonde pratique.



Avec amour et confiance,



Thây

Photos du magnifique site
http://www.vipassana.fr/AlbumPhoto/PhotosThichNhatHanh.htm

12 juin 2009

prières quotidiennes pour la méditation

Pratiquée dans le Bouddhisme Tibétain 
(gompa de l'institut Vajra Yogini de Lavaur)

avant de commencer
VOEUX DE PRISE DE REFUGE

Sang gyé tcheu tang tsok kyi tchok nam la
En le Bouddha, le Dharma et la Sangha,

Tchang tchoup par tou dak ni kyap sou tch
Jusqu'à l'éveil, je prends refuge.

Dck ki djine sok gyi pé seu nam kyi
Grâce aux. mérites accumulés par ma pratique de la générosité et des autres perfections,

Dro la pèn tchir sang gyé droup par chok
Puisse-je atteindre la bouddhéïté pour le bien de tous les êtres.

(3 fois)

LES QUATRES PENSEES INCOMMENSURABLES

Sèm tchèn tam tché dé wa tang de wé gyou tang dèn par gyour tchik
Puissent tous les êtres obtenir le bonheur et les causes du bonheur.

Sèm tchèn tam tché douk nguèl tang douk nguèl gyi gyou tang drèl war gyour tchik
Puissent tous les êtres être affranchis de la souffrance et des causes de la souffrance.

Sèm tchèn tam tché douk nguèl me pé de wa tang mi drèl war gyour tchik
Puissent tous les êtres ne jamais être séparés de la félicité exempte de toute souffrance.

Sèm tchèn tam tché nyé ring tchak tang nyi tang drèl wé tang nyom la né par gyour tchik
Puissent tous les êtres demeurer dans l'équanimité, sans atta-chement pour les amis ni haine pour les ennemis.


A la fin de la méditation (ou de l'enseignement ou de la pratique)

PRIERES DE DEDICACE

Gué wa di yi nyour tou dak
Grâce aux. mérites accumulés par ces actions vertueuses,

La ma sang gyé droup gyour né
Puisse-je rapidement atteindre l'état d'un Maître-Bouddha

Dro wa tchik kyang ma lu pa
Et conduire tous les êtres, sans exception,

Te yi sa la gueu par chok
A cet état d'éveil

Tchang tchoup sèm tchok rine po tché
Puisse le joyau suprême de la bodhicitta

Ma kyè pa nam kyè gyour tchik
Naître là où il n'est pas né,

Kyè pa nyam pa me pa yang
Ne pas dégénérer là où il est déjà né,

Kong né kong tou pèl war chok
Mais s'accroître de plus en plus.

Courte prière de longue vie Pour Sa Sainteté le Dalaï Lama

Kang ri ra wé kor wé ching kam dir
Dans ce paradis entouré de montagnes enneigées,

Pèn tang de wa ma lu djoung wé né
Vous êtes la source de tout bienfait et de tout bonheur.

Tchèn ré zi wang tèn dzine gya tso yi
O tout puissant Tchènrézi, Tènzin Gyatso,

Chap pé si té par tou tèn gyour tchik
Veuillez demeurer jusqu 'à la fin du samsara

Sa Sainteté et Lama Zopa Rinpoché

10 juin 2009

Partage International: Dans un monde en crise, une nouvelle perspective...

LE PARTAGE




Le monde se tient aujourd'hui à la croisée des chemins et les défis à relever sont d’une ampleur inégalée. Ce qu’ignore l’humanité, c’est que la crise qu’elle traverse est de nature spirituelle.
Cette crise se focalise dans les domaines politique et économique et c’est là qu’elle doit être résolue.

Le seul moyen d’avancer pour l’humanité est de prendre conscience de son unité, de sa véritable nature et de manifester la fraternité entre les hommes par le partage et la coopération.



«Si l'humanité doit sauver cette planète du réchauffement global avec tout ce qu'il implique, il lui faut prendre des mesures autrement drastiques pour limiter les émissions de carbone, et cela, dans un laps de temps plus court qu'on ne l'admet généralement. Les hommes ont tardé à reconnaître les dangers, et aujourd'hui encore nombreux sont ceux qui refusent de prendre le problème au sérieux. Il est hors de doute qu'une telle attitude met en péril l'avenir de la planète Terre. Il reste tout au plus dix à quinze ans pour créer une situation d'équilibre avant que des dommages irréparables ne se produisent.»

Le fléau de la mercantilisation

En cette époque charnière, les Maîtres de Sagesse sont prêts à conseiller les hommes et à faciliter leur entrée dans une nouvelle ère, où l'être humain connaîtra un accomplissement sans précédent.
Le plus grand d'entre eux, connu sous le nom de Maitreya
Statue du projet Maitreya
http://www.institutvajrayogini.fr/VY.html

ou de l'Instructeur mondial, se fera bientôt connaître ouvertement. De nombreux signes confirment l'imminence de cet événement.

Manif du 1er mai 2009 à Toulouse avec notre groupe de méditation de transmission




cette venue de Maitreya, 5eme bouddha, (Gautama était le 4eme) Bouddha de l'amour (Maitri) est prévue par les canons bouddhiques ...

lire ici
http://www.maitreya.org/french/PBuddhism.htm

je crois qu'il est important de faire connaitre un peu partout que Maitreya est parmi nous pour nous aider à cette prise de conscience. C'est même notre devoir en tant qu'aspirant au service de ce nouvel age.

**Soyons le changement que nous voulons voir dans le monde**Gandhi
** Il y a assez sur Terre pour répondre aux besoins de tous,mais pas assez pour satisfaire l'avidité de chacun **Gandhi

8 juin 2009

APPEL A TOUS LES CANDIDATS élus à ces élections Europeennes : Il est urgent de remettre l’économie à sa vraie place

Lequel d'entre vous prendra t'il à son compte cet appel ?

texte que j'avais écrit il y a 3 ans pour les présidentielles de 2007 et que "je relance" à chaque élection. Aujourdhui je dois dire en plus,
IL EST URGENT DE SORTIR DE CE CAPITALISME MORTIFERE
car le capitalisme ne peut se réformer quoique que l'on fasse pour l'humaniser
il le récuperera touijours à son profit


Le monde dans lequel nous vivons va droit dans le mur. La société dans laquelle nous vivons est totalement malade.

Le capitalisme débridé que nous subissons depuis plusieurs décennies appelé aujourd’hui libéralisme pour mieux cacher ses méfaits est en train de mener l’Humanité à sa perte . Nous assistons impuissants à la destruction de notre planète Terre par le dérèglement climatique, la pollution de notre environnement, la croissance exponentielle des villes, l’agriculture intensive , la destruction de la biodiversité, la brevetabilité du vivant.

Cause de cette catastrophe écologique à venir, la croissance économique de ces dernières décennies basée sur la recherche des coûts les plus bas et des profits maximum pour les actionnaires, la consommation à outrance la publicité et les gaspillages n’a pu endiguer ni le chômage, ni la misère, ni les inégalités, ni le mal être, bien au contraire.

Partout dans le monde en Europe et en France aussi, nous subissons impuissants l’accentuation de la misère de la pauvreté et des inégalités, la croissance du chômage et de la précarité, la montée d’une désespérance généralisée entraînant la perte de tous nos repaires et de nos valeurs, la montée de la délinquance et de la violence, des révoltes de plus en plus incontrôlées, l’intégrisme et le terrorisme.

Nous sommes aussi impuissants à résoudre les problèmes de l’immigration que ce capitalisme sauvage a produit. Poussées par la misère produite dans leurs pays, par ce système économique mortifère, les populations des pays pauvres viennent chercher chez nous un eldorado qui n’existe pas, suscitant des réactions de rejets, de xénophobie et de racisme.

Nous sommes enfin incapables à proposer à nos enfants et à nos jeunes un avenir, ni même un bien être moral.

La société qui leur est imposée et que nous subissons est celle du FRIC qu’il faut avoir à tout prix, pour détenir un pouvoir, exister, paraître ou simplement survivre, celle de la CONCURRENCE (soit disante libre et non faussée) devenue en réalité compétition exacerbée à l’extrême pour être les meilleurs et donc écraser son prochain pour éviter qu’il ne vous écrase.

La société qui leur est imposée et que nous subissons est celle de la GUERRE économique, si ce n’est la guerre tout court tellement ces deux notions sont proches et imbriquées...

La société qui leur est imposée et que nous subissons voit les valeurs que nous défendons , celles de la Fraternité, la Solidarité et l’Entraide, de l’Amitié entre les peuples et de la Tolérance disparaître au profit de l’égoïsme et de l’individualisme, et des nouveaux dieux ou idoles que sont l’argent, la réussite et la consommation à outrance. Nos valeurs démocratiques et républicaines se voient aussi remises en cause par certaines et certains, qui sont prêts à voir sacrifier leurs libertés pour plus de sécurité. Si nous ne pouvons encore parler de régime autoritaire nous sommes déjà comme le reste du monde soumis à la dictature de l’économie.

Est ce monde que nous voulons pour nos enfants et nos petits enfants ?

Non ! Nous voulons que ça change et que ça change vraiment !

Ce monde de compétition /exclusion/ soumission /insurrection/ générant plus de perdants que de gagnants , générant souffrance, désespérance violence et délinquance, nous n’en voulons plus !

Ce monde soumis à la dictature de l’économie nous n’en voulons plus !

Nous voulons mettre fin à la dictature de l’économie Nous voulons remettre l’économie à sa place, au service de l’Humain et de la planète et non l’inverse.

La France peut montrer que cette alternative est possible Le monde entier des opprimés a applaudi notre refus de la Constitution néolibérale pour l’Europe et notre refus du CPE et considère ces refus comme des espoirs pour eux.

Nous appelons à remettre l’économie à sa vraie place !

Un autre monde est possible...

Lequel d'entre vous osera dire avec le Mahatma GANDHI ?

** Il y a assez sur Terre pour répondre aux besoins de tous, ... mais pas assez pour satisfaire l’avidité de chacun **

Michel
(appel fait la première fois pour les présidentielles de 2007)
http://michel1955.fr/appel.html


et pour les élus "européens " voici ce qu'ils peuvent faire
http://michel1955.blogspot.com/2010/02/regionales-2010-il-est-urgent-de.html




Manif du 1er mai 2009 à Toulouse avec le groupe de méditation de transmission
(Partage International)